• Guerre du Vietnam

    De 1955 a 1975:  1,5 millions de morts Vietnamiens (militaires et civils),  57000 mort US  (46000 au combat)

    7,08 millions de tonnes de bombes déversées sur le VN (2,7 millions de tonnes pendant la seconde guerre mondiale)

    75 000 000 litres d’agent orange . Une amie de Kon Tum me racontait qu’à son lycée, 2/3 de ses amies ne pouvaient pas avoir d’enfant, les autres avaient peur d’accoucher d’un monstre.

     

    REMEMBER

    REMEMBER

    REMEMBER

    REMEMBER

    REMEMBER

    REMEMBER

    REMEMBER

    REMEMBER

    REMEMBER

     


    votre commentaire
  • Alors qu'en plaine, on fait croître le riz de la deuxième récolte, en montagne, sur les superbes terrasses façonnées par les H'Mong, en juin et juillet, on s'affaire pour le début de la première récolte de l’année.

    On a attendu la pluie permettant la plantation, et, sur différents versants on en est en attente que la rizière se gorge d'eau ou bien on vient Juste de planter.

    Si le spectacle ne vaut pas celui qu'elles offriront en Août; avec les somptueux dégradés de vert, elles commencent à être sacrément attractives.

    Rizieres en terrasses en juillet

     

    Rizieres en terrasses en juillet

     

    Rizieres en terrasses en juillet

    Rizieres en terrasses en juillet

     

     


    votre commentaire
  •  

    Au Vietnam, l'encens est utilisé au quotidien, pour le culte des ancêtres, que ce soit dans les temples, les pagodes ou à la maison. Chaque famille possède son sanctuaire destiné aux ancêtres, dans le hall d'entrée ou dans la pièce à vivre. La fumée des bâtons serait le seul moyen de communication entre les morts et les vivants.

    L'encens au Vietnam

    On distingue deux types d'encens. Le plus répandu est le bâtonnet de bambou dont l'extrémité est peinte en rouge. On trouve aussi des spirales d'encens sous forme de cônes, que l'on suspend au plafond.

     

    L'encens au Vietnam

     

    L'encens au Vietnam

     

    L'encens au Vietnam

    L'encens au Vietnam

     

    L'encens au Vietnam

    Afin de favoriser la prospérité, il est de coutume de bruler un nombre impair de bâtonnets. On doit les tenir des deux mains et les disposer respectueusement sur l'autel. Debout ou à genoux vient le temps de la prière alors que l'encens dégage une odeur acre et doucereuse.

    L'encens au Vietnam

    L'encens au Vietnam

     

    La fabrication

    Les supports sont des tiges en bambou. Les artisans les coupent, selon la dimension, entre 30 et 40 cm pour 2 a 3 mm de diamètre.

    Après avoir été séchées au soleil, les extrémités sont peintes en rouge, jaune, violet alors que l’on enduit d’encens les deux tiers de la longueur.

    L'encens au Vietnam

    L’encens est obtenu à partir de substances végétales odoriférantes (substance produite par la résine d’un groupe d’arbres de la famille des Burséracées), lesquelles sont réduites en poudre et mélangées avec de la poudre de cannelle, de l’eau, des aromates et de la sciure de bois pour faciliter la combustion, selon une proportion déterminée

    L'encens au Vietnam

    L'encens au Vietnam

     

    Un secret de cette fabrication réside dans le mélange de la pâte avec l'eau.

    Ensuite, les baguettes de bambou sont enduites, aux 3/4 d'une couche d'encens (de couleur jaune ou noire) qui peut bruler de 20 a 30 minutes. Enfin,  les bâtonnets d’encens sont durcis au soleil, pendant deux ou trois jours, pour garder leur teinte et leur senteur. Il y a trois sortes de bâtonnets d’encens. Les grands sont utilisés dans les pagodes, les moyens dans les temples ou maisons communes et les petits dans les familles.

    L'encens au Vietnam

     

    L'encens au Vietnam

     

     

     

     


    3 commentaires
  • Plein le dos des moutards

     

    Plein le dos des moutards

     

     

    Plein le dos des moutards

    Plein le dos des moutards

    Plein le dos des moutards

    Plein le dos des moutards

    Plein le dos des moutards

    Plein le dos des moutards

    Plein le dos des moutards

    Plein le dos des moutards

    Plein le dos des moutards

    Plein le dos des moutards

     

     

     


    votre commentaire
  • Ecole Pour Tous au Top du Vietnam

     Madame Thinh, Vice Présidente de la République du Vietnam

    Le 23 juin a eu lieu la grande convention de la Caisse Nationale Sociale  du Vietnam. La réunion qui a eu lieu à Saïgon était présidée par Mme Thin Vice-Présidente de la République du Vietnam.

    Tous les organismes gouvernementaux du pays ont débattu sous la banderole habituelle de ce genre d’évènement ponctuée par les Logos, de sociétés et ONG que les organisateurs voulaient mettre à l’honneur et remercier pour leurs actions humanitaires.

    Les premières sont de grosses entreprises, société de taxi, compagnie aérienne, banque, mais la dernière, était une ONG privée dont le budget n’a rien à voir avec les précédentes, Ecole Pour Tous au Vietnam.

    Ecole Pour Tous au Top du Vietnam

    Enorme surprise lorsque les services de Mr Thien le Président National, nous ont demandé le logo de EPTV en nous invitant à participer, nous assurant que des places portant le nom de EPTV et Jasmin Tonkin seraient réservées et qu’ils souhaitaient afficher notre action pendant cette convention.

    Nous avons soupçonné que le charme de Michèle Potée avait agi sur Mr Thien, lors de sa visite printanière à Hanoi, mais nous avons trouvé plusieurs autres explications.

    Tout d’abord, les excellents contacts que nous avons eu depuis notre rencontre  fin 2019 avec le Président, marqués par le don d’empathie de Ninh de Jasmin Tonkin, puis les projets portés par EPTV, mais aussi par l’envie de faire figurer une ONG privée au panel.

    Autre critère qui a pu jouer, le fait que les 4 autres entreprises ont leur siège à Saïgon, dans le sud, et Mr Thien a du aimer mettre à l’honneur, une entité privée venue du nord, sa région.

    Une amie Saïgonaise représentait EPTV et Jasmin Tonkin, ce qu’a aprécié Mr Thien, c’est elle qui a pris ces photos.

    Une dernière information, ce patronage de la Caisse Sociale Nationale et le fait que EPTV soit représentée par Jasmin Tonkin, nous permet de nous adresser directement aux bénéficiaires, un circuit court des dons permettant un meilleur contrôle sur leur arrivée à bon port et leur utilisation. tout en oeuvrant officiellement, au grand jour.

    Toutes nos félicitations à Michèle Potée, aux membres et donateurs de Ecole Pour Tous au Vietnam

    Ecole Pour Tous au Top du Vietnam

     


    votre commentaire
  •  

     

    Retour chez les Dan Lai

    La rivière Ca se faufile entre les pics pour entrer sur le territoire des Dan Lai

    Retour chez les Dan Lai

     

    Les Dan Lai, une branche des Thô du groupe Viet-Muong parlent un dialecte issu du Tay Poong Ce sont  seulement 3000 individus qui vivent dans ce district de la Province de Nghe An, dans le Parc National de Pu Mat, réserve mondiale de biosphère reconnue par l’UNESCO. Cette réserve abrite d’innombrables espèces végétales endémiques (les Forêts d’Or de Nghé An) , des tigres ainsi que des Macaques à Face Rouge. Y vivent aussi des Muntjac Anamites (Muntiacus Truongonensis), espèce rarissime, découverte récemment

    Les Dan Lai dont les cérémonies rituelles sont régies pas des sorciers, ont la réputation de rester debout dans leur maison, près de la cheminée, et même de dormir debout (mais peut-être que l’on m’a raconté une histoire ……..)

    Retour chez les Dan Lai

    Ils vivent de l’agriculture sur des terrains pauvres qui deviennent de plus en plus arides. Ils récoltent un miel sauvage excellent et sont réputés pour leurs brocarts. Côté cuisine, spécialités de crevettes de ruisseau (de drôles de petites langoustines), de grenouilles et de potages de poissons.

    La région, dotée de  terrains pauvres est très marquée par le réchauffement climatique. Depuis quelques temps, ils sont passés de deux cultures de riz par an à une seule et le gouvernement est obligé de leur donner du riz pour leur consommation  Ainsi l’administration provinciale projette d’équiper les villages de pompes : Diesel, électriques ou bien norias qui n’ont pas besoin d’entretien.

    Retour chez les Dan Lai

    Maison traditionnelle Dan Lai au village de Co Phat

    Car difficile semble t-il de sortir les Dan Lai de leurs habitudes. Les maisons données par l’administration ne sont pas entretenues et ils préfèrent boire l’eau des mares et de la rivière que celle du puits. Les leurs, sur pilotis ou a-même le sol, sont sommaires et ne disposent que d'une seule pièce,

    L’accès aux villages est très difficile : Nous avons mis trois heures de 4X4 pour pouvoir visiter un des plus accessibles, le village de Co Phat. C’est dans ce cadre, qu’Ecole Pour Tous, Les Enfants d’En Face, Jasmin Tonkin Travel ont décidé d’apporter leur contribution, principalement en faveur du pensionnat de Mon Son qui regroupe les collégiens de tous les villages de Dan  Lai dans la réserve de Pu Mat, avec 30km de frontière commune avec le Laos, lieux de passage de divers trafics : La drogue, les espèces protégées d’animaux, les cornes de rhinocéros, etc…. qui sont acheminés ensuite vers la Chine.

    C’est la raison pour laquelle c’est un état dans l’état, administré presque totalement par la Garde Frontalière qui n’accepte les étrangers qu’après enquête et délivrance de laissez-passer.

    Retour chez les Dan Lai 

    Le pensionnat de Mon Son, vide des enfants dont les vacances d'été ont commencé.

     

    Retour chez les Dan Lai

    Pas de dortoirs, mais des chambres pour 4 avec, pour chacune toilettes et salle de bain

     

    Nous avons donc retrouvé le pensionnat de Mon Son que Ecole Pour Tous et Enfants d’En Face France ont décidé d’aider, afin d’évaluer plus précisément les besoins réels. Une seule autre association aide la Province, des Coréens du Sud qui habitent Vinh.

    Retour chez les Dan Lai 

    Un puits dans la cour de l'école pour démontrer que son eau est meilleure que celle des étangs ou de la rivière

     

    Michèle Potée et son association ont déjà monté un projet d’aides diverses sur les 2 ans à venir, projet que nous soumettrons à la Caisse Nationale, mais nous ne sommes pas arrivés les mains vides, un grand poste de TV meublera les loisirs des enfants. En effet si leur espace de vie a été organisé, rien n’est prévu pour les heures de loisir de leurs séjours successifs d’1 mois sans retour au village.

     Ce poste de TV a été offert conjointement par nos amis, Georgette et Charles Hénuzet, Pierre Pecollet de LSPG Travel, Les Enfants d’En Face et Jasmin Tonkin Travel.

    Retour chez les Dan Lai 

    Merci a ceux qui ont permis l'achat de cet écran TV

     

    Il a été aussi, évoqué la fourniture d’ordinateurs (5 à 7), comme outils éducatifs, d’éveil et de loisirs, les conditions de parrainages des internes, la possibilité de sorties, la fourniture de vélos au pensionnat, l’attribution  de fournitures scolaires,………….

    Le bâtiment de l’internat, est destiné au collégiens (Les lycéens dorment chez l’habitant, chaque village a une école primaire et maternelle.) Les enfants ne logent pas dans des dortoirs, mais dans des chambres de 4 avec wc, salle de bains et bureaux. Ceci afin que les enfants acceptent de quitter le village pour plus de confort. C’est gagné, puisque certains, à l’arrivée des vacances, voulaient rester à l’internat.

    Mais le but principal de cette intervention était d’aller visiter un de ces villages de  Dan Lai, Co Phat.

     

    Retour chez les Dan Lai 

    Départ de l'expédition, avec Mme Tinb, la Vice-Présidente du district et nos gardes du corps

     

    Autorisation visée par la garde frontalière, nous voici donc pris en charge par une charmante lieutenant et son adjoint au poste « frontière » où nous sommes invités à boire le thé avec le commandant, le contrôle ici, ne voulant  pas dire austérité.

    Retour chez les Dan Lai

     

    Arrêt au poste frontalier, avant de nous enfoncer dans la réserve 

    La rivière Ca est à sec par endroits, et nous devrons joindre le village en 4x4 de l’armée, escortés de quelques militaires dans un second véhicule .Nous aurions préféré la pirogue, pour nos vertèbres, chamboulées durant tout le trajet sur une piste chaotique où les 4 roues motrices étaient bien à l’œuvre, sur les pentes, rocailles et ruisseaux.

    Retour chez les Dan Lai

     

    Dans ce village, très ombragé, vivent 115 familles, 405 personnes. L’école reçoit 10 élèves en maternelle, 40 en primaire. Il est constitué de maisons en bambou recouvertes de palmes, plutôt misérables. Le gouvernement a renoncé à construire des maisons, les habitants refusant de les entretenir.

     

    Retour chez les Dan Lai

     

    Retour chez les Dan Lai

      

    Retour chez les Dan Lai

     

    Retour chez les Dan Lai 

    L' école maternelle et primaire du village de Co Phat

     

    La Garde Frontalière qui occupe un poste au milieu du village, s’occupe de la vie sociale des habitants en gérant l’administration, l’animation de l’école et d’un dispensaire, l’approvisionnement alimentaire, organise les travaux agricoles. Ils aident aussi les enfants dans leurs études organisent des cours de gymnastique. Ils donnent des cours aux femmes pour qu’elles équilibrent les repas, assurent de bonnes conditions sanitaires.

    Ils fournissent aussi les médecins et infirmiers du dispensaire.

     

    Retour chez les Dan Lai

     Jour de vaccination, l'attente devant le dispensaire

    Retour chez les Dan Lai

     La chute de moto soignée par le médecin militaire

    Retour chez les Dan Lai

    Retour chez les Dan Lai

     Cas ordinaire chez les Dan Lai, Lynh est née en 2008 et a deja 5 enfants. Elle a eu le premier a 14 ans

    La visite nous a permis ainsi, de valider les besoins qui avaient été émis lors de la première intervention et de mieux connaitre cette ethnie que nous souhaitons aider, donc leurs soucis journaliers.

    La prochaine étape aura lieu a Hanoi, a la Direction de la Caisse Sociale Nationale afin de nous engager dans ces démarches avec l'aval des autorités.

     


    votre commentaire
  •  

    Le Têt Doan Ngo, fête des insectes

     

    La fete des insectes

    La fete des insectes

    Aujourd'hui, (7 juin solaire) nous sommes le 5 mai lunaire, qui est une date importante de la culture Vietnamienne. Fête inspirée par la vie des paysans, majoritaires dans le pays (ils sont, maintenant encore, 60% et, aussi les plus pauvres).

     

    La fete des insectes

     

    Le Têt Doan Go marque l’entrée de l’été, le moment de la première récolte annuelle de riz et le début des grandes chaleurs qui amènent le recrudescence des insectes. On célèbre cette fête en goutant, dès l’aube, de la nourriture dont les arômes sont exécrés pas les mouches, moustiques, punaises…..etc…..Les mets qui constitueront le repas de fête (On n’oubliera pas, au Vietnam) seront acides, amers ou piquants : Riz gluant, ruou, fruits vert (Pêche, prune, mangue, carambole)

     

    La fete des insectes

    Vendeuse de riz gluant au marché de Meo Vac

     

     

    La fete des insectes 

    Si on veut les tuer, autant les "bouffer". Les grillons au miel, un délice!

     

     

    La fete des insectes

    Et, dans un plat, certains peuvent être très décoratifs!

     

     

    La fete des insectes

     

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique