• Avant  même, les premières lueurs du jour, un ballet de motos surchargées évolue dans Hanoi pour porter les marchandises aux commerçants de la ville.

    Motos  matinales

     

    Motos  matinales

     

    Motos  matinales

     

    Motos  matinales

     

    Motos  matinales

    Motos  matinales

     

     


    votre commentaire
  • Situé à 12 

    Cartes Postales "Chez Les Mois"

                                                                                          Photo René Labat

     

     

    Cartes Postales "Chez Les Mois"

     

    Comme beaucoup de militaires, mon père passait ses vacances a Dalat, sur la colline ou l'on voit encore les "villas Françaises" Il nous renvoyait des cartes postales à ma sœur et à moi,

    Le terme de Moï, utilisé par les colons, regroupait les ethnies diverses des Hauts Plateaux. Il est très péjoratif.

    Mon père parlait des Moïs, mais je n'ai jamais discerné la moindre nuance péjorative ou condescendante dans ses propos, bien au contraire, il était plutôt admiratif de leur faculté à vivre dans la nature, de leur culture et des exploits des chasseurs de tigre avec leur seule lance pour arme.

    Cartes Postales "Chez Les Mois"

     

    Cartes Postales "Chez Les Mois"

     A 12 km de la ville de Dà Lat, le mont Lang Biang culmine à 2.167 m. Du sommet, les touristes peuvent admirer un vaste panorama. Une légende raconte que Lang, fils du chef de la tribu Lat, était tombé amoureux de Biang, fille du chef de la tribu Chil. Mais appartenant à différentes tribus, ils ne furent pas autorisés à se marier. Les deux jeunes se sont donc suicidés ensemble pour montrer leur amour et leur opposition aux traditions. Après leur mort, les deux pères furent tellement malheureux qu’ils décidèrent de réunir les tribus Lat, Chil et Sré pour créer l’ethnie K'ho. Les habitants ont alors baptisé ce mont «Lang Biang» en mémoire de ce couple.

    Les Mois 

    Avant le sacrifice du buffle


    Chez les Cor, le mât rituel pour le sacrifice du buffle est une œuvre collective des villageois. Le bois pour le fabriquer doit obligatoirement être le go cho (Parashorea Chinensis). D’après les patriarches, cet arbre a été sélectionné pour fabriquer la partie principale de l’ouvrage en raison de sa longévité et de sa solidité, censée représenter la force et la santé des Cor.

     

    Cartes Postales "Chez Les Mois"

    Cartes Postales "Chez Les Mois"

    Cartes Postales "Chez Les Mois"

     


    votre commentaire
  • 1956-Elle  n'était pas encore inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, pas encore une des 7 Merveille Naturelles, mais elle fascinait déjà les aviateurs qui ne manquaient jamais l'occasion de faire un détour au-dessus de ses célèbres excroissances du Golfe du Tonkin

    La Baie d'Ha Long et ses jonques 

    Les jonques à  fond plat et voiles factices ne sont pas encore apparues pour transporter les touristes venus du monde entier,

    La Baie d'Ha Long et ses jonques 

    Ce sont des embarcations de pêcheurs qui se faufilent entre les rochers, ou bien de pirates a l'affut de butin.

    La Baie d'Ha Long et ses jonques

    La Baie d'Ha Long et ses jonques

    Desormais, seules les jonques ont changé et les pirates cherchent d'autres butins.

     


    votre commentaire
  • Nouvelle photo aérienne que m'a laissée mon père,  prise après 1956 d'un fortin dans le Tonkin, sans doute dans la région de Ninh Binh.

     

    Il y avait encore, au moment de la photo, deux GMC dans la cour, mais le drapeau est celui de la jeune nation Vietnamienne

    En 1951, le général De Lattre ordonna la construction d’une ligne de défense faite de fortins pour isoler le delta des zones communistes. En 1953, il y en avait 917 dont 80 modernes comme celui-ci. Cette ligne est constituée de points forts bétonnés, renforcés de mines et soutenus par de puissants feux d’artillerie.

     

    Plan général des fortins

     

    Sur chaque fortin, un jeune officier commandait un encadrement européen pour quelques dizaines de supplétifs Vietnamiens. Ce chef de poste supervisait tout, actions militaires, instruction, vie matérielle, récompenses, sanctions, il présidait aux mariages et définissait la barrière entre licite et illicite.

    Pour De Lattre, chaque bataillon français doit former un bataillon vietnamien pour donner corps à l’armée nationale vietnamienne. C'est dans ce cadre là que Bernard De Lattre sera tué en défendant le fortin du rocher de Ninh Binh , le 29 mai 1951, isolé avec ses hommes.

     


    votre commentaire
  • Le pont Long Bien (Paul Doumer)

     

    Cette photo, prise après la déclaration d'indépendance, est très informative. Si le lac Hoan Kiem ne semble pas avoir changé, au fond, le pont Long Bien (Paul Doumer) conserve toutes ses piles et armatures. Il perdra beaucoup d'infrastructures au cours des bombardements Américains, sans que la technologie Gustave Eiffel soit terrassée.

    Construit de 1898 a 1902, pour traverser le Fleuve Rouge, monument emblématique des Vietnamiens on se demande quel sera son avenir, destruction ou gardé comme musée. Il est, pour le moment réservé au passage du train et des deux roues.

    Le lac Hoan Kiem et le pont Long Bien (Paul Doumer)

    Le pont Paul Doumer, aujourd'hui

     

    Le lac Hoan Kiem et le pont Long Bien (Paul Doumer)

     Au fond de la photo, on aperçoit  également, une autre emblème de la capitale, le petit Pont Rouge qui donne accès au Temple Ngoc Son sur le lac Hoan Kiem 

    Le lac Hoan Kiem et le pont Long Bien (Paul Doumer)

     Carte postale ancienne

    Le lac Hoan Kiem et le pont Long Bien (Paul Doumer)

     


    votre commentaire
  •  

    Lors de son séjour au Vietnam, entre 1956 et 1958, mon père eut l'occasion de survoler le Vietnam et d'en rapporter quelques photos.

    Lors d'un de ses rares survols au nord, il put photographier le citadelle de Sontay, grand site historique, puisque, en 1883 les troupes de l'Amiral Courbet battirent les Pavillons Noirs du Général Chinois Liu Yong Fu.

    On peut dire (mais les Vietnamiens ne le disent pas) que les troupes coloniales chassèrent définitivement les envahisseurs Chinois du Tonkin.

    On dit Merci qui ?......................

    En fait, les Vietnamiens préfèrent penser que c'est un haut lieu de le résistance Vietnamienne au colonialisme Francais, oubliant que Hoang Ke et Liu Fu étaient Chinois et qu'ils les embarrassaient beaucoup avec leurs troupes de pillards. A la fin des batailles la région était vidée de l'ennemi héréditaire dont Ho Chi Minh, lui même, disait: " Il vaut mieux sentir la merde des Français pendant cent ans que manger celle des Chinois durant mille ans" (1000 ans: durée de l'occupation Chinoise)

    Son Tay en 1956 

    En 1956

     

    Son Tay en 1956

    Sur Google Maps 2018

     

    Son Tay en 1956

    Entrée de la citadelle, elle est, ainsi que les murs, en laterite

    Son Tay en 1956

    Le site, de nos jours

     


    votre commentaire
  • Les mois de février et mars ont une météo pourrie, dans le nord, mais "bénéficient" d'une recrudescence de touristes extrêmement mal conseillés. Avec en plus, les pèlerinages qui tarissent les ressources en guides et véhicules. 

    Alors, svp, attendez avril, mai, juin, juillet, aout, septembre, octobre et novembre pour venir visiter H'Mong, Dao, Lolo,  les Baies d'Halong, Hanoi et les Tonkinois, la culture profonde et époustouflante de ce pays.

    Sinon, visitez  le sud...........................................

    Penurie de guides et chauffeurs

     

    Courage, Hien, plus que 140 km pour arriver dans tes tongs de marche, chez Ba.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique