• Coutumes et traditions

    Les différentes religions philosophiques qui s'entrecroisent, la propention des gens à la spiritualité, leur histoire, font qu'une multitude de rites et de coutumes régissent la vie Vietnamienne. Très suivis dans les campagnes, ils le sont aussi en ville, mais moins assumés.

    En voici quelques exemples. La liste est loin d'être exhaustive, et j'en apprends toujours, régulièrement, de nouveaux précepts.

    Coutumes, religions et traditions

     

    - Croiser une femme, avant de se rendre à son commerce n'est pas de bonne augure, mais croiser une femme enceinte constitue un réel mauvais présage. On est alors, assure d'un mauvais chiffre d'affaire pour la journée. 

    - Si le  premier client   est une femme, mauvaise chance pour le reste de l'année.Coutumes, religions et traditions

    - Si le  premier client de la journée n'achète pas, on peut fermer boutique, on ne vendra rien aujourd'hui ou alors, il faut bruler de l'encens

    - Une femme enceinte ne doit pas aller voir de mort, ni suivre un cortège funéraire, l'âme du mort pourrait vouloir entrer dans l'esprit de l'enfant à naitre. Elle ne doit pas tuer d'animaux, ni enfoncer des clous ou autre chose, ce qui serait vouloir enfoncer l'enfant dans le malheur.

    - On ne doit pas passer sous des pantalons de femme, qui sèchent au risque de devenir idiot et de ne pas réussir dans ses études.

    Coutumes, religions et traditions

     

    Faire bâtir une maison, la date du mariage, le lieu de sépulture, l'orientation de la tombe sont déterminés par le géomancien à l'aide d'un abaque qui lui permet, entr'autres de déterminer les courants telluriques.

    - A la fin du repas, poser les cure-dents sur la table mais les proposer serait  vouloir congédier les invites.

    - Taper sur la tête, même amicalement, c'est porter atteinte à la mémoire  des ancêtres.

    - Pour le Têt, ne pas dire de gros mots, pas d'évocation de la mort ou d'accident, ne pas porter de vêtements blancs, couleur du deuil. Si l'on a subit un deuil, soi-même l'année précédente, on ne doit pas visiter quelqu'un, ce serait lui apporter le malheur.

    Coutumes, religions et traditions

    - Si quelqu'un vous doit de l'argent, pour le Têt, ne pas lui réclamer, ce serait vouloir son malheur.

    - Les jours du Têt , ne pas balayer, ce serait jeter dehors bonheur et réussite.

    - Un commerçant ne doit pas manger de riz à peine cuit, ce serait le risque que les ventes diminuent .

    - Un candidat à un examen ne doit pas manger de crevettes, mais plutôt des graines de soja germés.

    - Pour éloigner les mauvais esprits, un miroir octogonal doit être accroche a l'entrée. Comme les mauvais esprits sont laids, en se mirant, ils auront peur de leur image. On peut aussi accrocher quelques clochettes, en tintant elles les  chasseront.

    Coutumes, religions et traditions

     

    Coutumes, religions et traditions

     

    Miroir avec les signes des Yin et Yang. Les "code barre" ont aussi leur signification de même que la forme octogonale

    - La pluie ne doit jamais ruisseler du toit et entrer dans le logis par les portes et les fenêtres, ce qui annoncerait une période difficile et un manque d'argent.

    -La tête du lit ne doit jamais être orientée vers l'ouest, ni la tombe. C'est la direction dans laquelle Le  Bouddha est mort, sous son arbre. Les coussins et oreillers ne doivent pas se trouver au pied du lit.

    Coutumes, religions et traditions

    - Ne pas planter les baguettes dans son bol, ce serait évoquer les bâtonnets d'encens plantés pour honorer les ancêtres ou un mort.

    Coutumes, religions et traditions

    - Ne pas éteindre des bâtonnets d'encens qui ont été déposés .

    - A chaque nouvelle lune, ne pas consommer de viande de chien, de chat, pas de calamars pour les chauffeurs (le noir de leur encre, signe de mauvais voyage), pas de canards ( affaires iraient cahin caha).

     - Si on a fait un mauvais rêve, il faut jeter du riz et du sel hors de la maison. Mettre un couteau au chevet du lit.

    Coutumes, religions et traditions

     

    Offrandes de chevaux de papier devant le Temple Thai Vi, pour une cérémonie des 4 palais

    - Ne pas mettre les pieds en direction d'une autre personne.

    - Quitter ses chaussures pour entrer dans une maison, une pagode. Dans les temples, dans les zones délimitées pour la prière. 

     

    Coutumes, religions et traditions

    Vendeur de numéros bénéfiques

     

    Mais pas d'inquiétude pour les touristes, les Vietnamiens sont magnanimes, sachant bien qu'ils ne sont pas avertis de toutes ces coutumes et prescriptions.

     

     

     


    2 commentaires
  • Après le Têt, vient le mois des pèlerinages. Mais cette nouvelle année n'annonce pas que des bonnes choses et certains craignent une mauvaise étoile. Pour détourner les mauvais esprits, les pèlerins  se font faire une réplique en papier qui va servir de leurre et que l'on brule lors d'une cérémonie à  la Pagode: C'est le rite du " Le Giai Han"

    Après le Têt, le mois des pèlerinages 

                                                                                                                                          (Photo Hien)

    Après le Têt, le mois des pèlerinages

                                                                                                                                                                                        (Photo Hien)

     

    Les commerces ont choisi le jour lunaire adéquat pour leur réouverture et ont mis a l'étalage les gâteaux, fruits, fleurs et offrandes à  apporter aux temples et pagodes

     

    Après le Têt, le mois des pèlerinages

     

    Le Banh Chung a laissé la place au Xoi Gac, autre gâteau de riz coloré au fruit de Momordique

    Après le Têt, le mois des pèlerinages

     

    Après le Têt, le mois des pèlerinages

     

    Fleurs, bougies, copies de monnaies qui seront déposés sur un plateau et placés sur l'autel du Temple après que l'on ait allumé des bâtonnets d'encens (toujours en nombre impair, sinon vous en faites un!)

    Après le Têt, le mois des pèlerinages

     

    Les enfants ont droit au ballon à l'effigie du Chien, signe zodiacal de l'année 

    Après le Têt, le mois des pèlerinages

     

    Les fleurs sont a l'étalage et on tente de vendre les dernières branches de pêchers, alors que tout à coté, d'autres ont déjà pris le chemin des poubelles avec les restes des agapes. 

    Après le Têt, le mois des pèlerinages

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Van Lang, le huitième roi Hung (La dynastie des fondateurs du peuple Viet) avait trois garçons de  trois femmes
    Le premier fils, Long, épousa Kim, orgueilleuse et jalouse.

    Le second, Ho, avait pour épouse, Ngoc, méchante et acariâtre.

    Le fils de la troisième, Lang Lieu, dont la maman était morte, vivait pauvrement avec sa grand mère, de l'agriculture. Il épousa Xuan, une jeune femme sage et laborieuse.

    Le roi décida de nommer comme son successeur, le fils qui lui préparera le met le plus savoureux. Les épouses de Long et Ho rivalisèrent par leurs habits et leur suffisance, tandis que Van et Xuan étaient confus d'humilité sous les sarcasmes de la cour devant leur présentation miséreuse.

    Mais, dans un rêve, la maman décédée apparut à Lang Lieu et lui conseilla d'offrir au roi un gâteau de riz, carre, symbole de la terre, avec de la graisse et de la viande au milieu, représentant le cœur. Sa femme respecta ce rêve et fit bouillir le gâteau dans une marmite.

    Le jour de la présentation, le premier jour de l'année, Kim et Ngoc offrirent des plats couteux au roi, qui n'y trouva rien d'exceptionnel. Il fut par contre, ravi du gâteau de Lang Lieu et Xuan, par sa délicatesse et sa signification culturelle. Il nomma Xuan, son successeur. Celui-ci n'hésita pas à nommer ses frères, vicomtes.

    Le Banh Chung, l'histoire, la realisation

    L'outillage nécessaire pour confectionner le Banh Chung: Des feuilles de Dong ou de bananier, un cadre carré, des tiges de bambou

    Le Banh Chung, l'histoire, la realisation 

    Le Banh Chung se fait cuire sur un foyer  doté de trois supports, représentation de la Trilogie du Génie du Foyer

    Le Banh Chung, l'histoire, la realisation 

    La cuisson doit durer huit heures

    Le Banh Chung, l'histoire, la realisation

    Le Banh Chung est un gâteau de riz gluant avec, au centre, de la viande de porc et des haricots.

    Il est enveloppé dans des feuilles de Dong (zong) ou de bananier. Les feuilles de dong sont préférées car elles donnent une belle couleur verte a l'extérieur du gâteau. Le tout est ligaturé avec des tiges de bambou.

    Le Banh Chung, l'histoire, la realisation

    Le Banh Chung mériterait l'Oscar de l'emballage écologique; On défait les feuilles en réservant les tiges de bambou que l'on va dédoubler.

     

    Le Banh Chung, l'histoire, la realisation

    Ces tiges vont servir a faire la partition. Pas bete, l'inventeur du fil a decouper le Banh Chung!

    Le Banh Chung, l'histoire, la realisation 

    On retourne le gâteau et croise les tiges

    Le Banh Chung, l'histoire, la realisation

    Le Banh Chung, l'histoire, la realisation

    Si l'on vend des Banh Chung sur les marchés, en général les familles préfèrent les confectionner elles-mêmes. Elles en mettent deux sur l'Autel des Ancêtres et offrent les autres au reste de la famille, amis et voisins.

    Dans la famille de Hien, Oncle Ly est le confectionneur de Banh Chung

    Le Banh Chung, l'histoire, la realisation

    Comme mentionne plus haut la forme carrée du Banh Chung représente la terre, car on pensait, autrefois, que la terre était carrée, Dans certaines familles on confectionne le Banh Te, de forme cylindrique pour représenter le ciel et compléter le concept Yin Yang.

     


    Saluons ensemble cette nouvelle année qui vieillit notre amitié sans vieillir notre cœur

                                                                                                                                (Victor Hugo)

     


    votre commentaire
  • Aujourd'hui, dernier jour de l'année lunaire, repas du Tet après avoir présenté les offrandes sur l'Autel des Ancêtres.

    Chúc mừng năm mới !

     

    Les offrandes mises sur l'Autel par Hien

              - Le poulet bouilli

              - Le Banh chung: Gâteau de riz enveloppé dans des feuilles de bananier

              - Les fruits, pamplemousse (choisi pour sa forme régulière, une belle couleur, une tige droite, sa grosseur. Un pamplemousse très gros peut atteindre des prix astronomiques), mandarines, orange bananes, pomme

              - de l'argent (factice), de l'alcool (Papy buvait bien), bonbons et gâteaux (C'est pour Mamy)

    Et on brule des bâtonnets d'encens,

    2018

    Chúc mừng năm mới !

    Bonne Annee du Chien

     


    votre commentaire
  • On s'active sur les marchés et dans les rues ou les vendeurs se sont multipliés. On se doit d'acheter les ingrédients pour mettre sur le plateau d'offrandes à présenter, jeudi soir à l'Autel, le poulet bouilli, fruits, fleurs, etc....pour honorer les ancêtres qui reviennent partager la vie de leur famille chaque année pour les trois premiers jours de l'année lunaire.

    Les vendeurs du Tet

     Eux, le Tet, z'aiment pas, ca les fait bouillir!

    Les vendeurs du Tet

    Les Kum Quat verts en lieu et place des citrons, c'est extra

    Les vendeurs du Tet

    Et on n'oubliera pas le Bétel, la mémé aimait

     


    votre commentaire
  • La cinquième

     

    Voila la cinquième maison que nous mettons à la disposition d'une famille, cette année. A la veille de la Fête du Têt, si importante pour les Vietnamiens, Tuan, le père, Hué, la mère, Hoa l'ainée et Nhai rentrent dans une belle maison construite grâce a "Les Enfants d'En Face", "Ecole Pour Tous Vietnam" qui s'ajoutent aux  quatre qui avaient été financées pas La "Fondation Abbé Pierre".

    La cinquième maison de l'annee

     

     

    Une fois de plus, toute la population de ce petit village s'est mobilisée pour apporter la main d'œuvre, désirant participer à cette action humanitaire en faveur d'une famille estimée.

    Rappelons que la maman, Hué, manœuvre, doit entretenir la famille dont le père Tuan est déficient mental. Leurs deux enfants, Hoa et Nhai sont de jolies petites filles.

    La cinquième maison de l'annee

     

    Des lits, des armoires, un bureau, une table de salon, des chaises, la contribution de Ecole Pour Tous Vietnam

    La cinquième maison de l'annee

     

    Le but de cette œuvre est de permettre aux enfants d'avoir une scolarité normale. "Ecole Pour Tous au Vietnam va suivre tout au long de leur parcours scolaire Hoa et Nhai.

    La cinquième maison de l'annee

    Huyen, sous directrice de la Caisse Sociale de Vinh Phuc, aussi partenaire de nos ONG devant la banderole qu'elle nous fait confectionner, chaque fois, pour remercier les acteurs des actions.

    La cinquième maison de l'annee

    Lien fait signer à Hué le reçu du dernier versements pour payer les travaux. 

    La cinquième maison de l'annee

     

    Remise officielle des certificats de propriété, de la part de "Les Enfants d'En Face", "Ecole Pour Tous au Vietnam" et Jasmin Tonkin Travel

    La cinquième maison de l'annee

     

    La commune a voulu, aussi, contribuer à l'action en remettant une enveloppe pour bien fêter le Têt

    La cinquième maison de l'annee

    La cinquième maison de l'annee

    Avant les meubles, avant portes et fenêtres, il fallait installer l'Autel des Ancêtres avec la photo de leur enfant mort noyé.

    On espère que l'entrée dans cette maison sera le premier événement d'un cycle de chance pour eux.

     


    1 commentaire
  • Le Tet visible

     

    Le Têt, se fête dans l'intimité familiale, donc peu visible. Dans un Nord Vietnam qui subit, en cette période, un climat brumeux et plutôt frais, l'arrivée de cet événement annuel se remarque dans les rues et les marchés, à de nombreuses marques.

    Le Tet visible

    C'est la saison des agrumes, de délicieuses oranges de Ha Giang, des mandarines et des Kun quat qui vont servir en offrande ou en décoration.

    Le Tet visible

     

    Le Tet visible

    Les arbres a Kun Quat ou les mandariniers sont achetés pour trôner au milieu du séjour, ils apporteront chance, succès et prospérité.

    Le Tet visible

    On achétera des branches fleuries de pêchers, voire même les arbustes entiers.

    Le Tet visible

     

    Le Tet visible

    Le Tet visible

     

    Sur les marchés, le prix des fruits ont grimpé vertigineusement. Le prix du régime de banane est passé de 30 000 vnd a 80 000. C'est que chaque famille va devoir mettre une coupe de 5 fruits sur l'autel des ancêtres. Dans le nord, ce sont le pamplemousse, la banane, la mandarine, la mangue, l'orange, l'ananas.

     

    Le Tet visible

    Les offrandes pour les Autels des Ancêtres et les Temples

    Le Tet visible

    Le gâteau du Tet, c'est le Banh Chung, gâteau de riz présenté dans des feuilles de bananier. Les familles les font, le plus souvent pour les autels et pour les offrir aux amis.

    Le Tet visible 

    Le poulet bouilli est présenté aux ancêtres par le fils ainé, lors de la cérémonie la veille du Tet

    Le Tet visible

    Les calligraphes proposent l'écriture de sentences parallèles personnalisées

    Le Tet visible

     

    Le Tet visible

    On implique les enfants, en espérant qu'ils continueront a perpétuer la tradition de cette fête du retour des ancêtres pendant ces trois jours de fête.

    Le Tet visible

    Et, bien sur, on est au Vietnam, on mange et boit, avant, pendant et après

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique