• Bienvenue chez mes amis VIETNAMIENS 

     

     

    Je vous invite

  •  

     

    Retour chez les Dan Lai

    La rivière Ca se faufile entre les pics pour entrer sur le territoire des Dan Lai

    Retour chez les Dan Lai

     

    Les Dan Lai, une branche des Thô du groupe Viet-Muong parlent un dialecte issu du Tay Poong Ce sont  seulement 3000 individus qui vivent dans ce district de la Province de Nghe An, dans le Parc National de Pu Mat, réserve mondiale de biosphère reconnue par l’UNESCO. Cette réserve abrite d’innombrables espèces végétales endémiques (les Forêts d’Or de Nghé An) , des tigres ainsi que des Macaques à Face Rouge. Y vivent aussi des Muntjac Anamites (Muntiacus Truongonensis), espèce rarissime, découverte récemment

    Les Dan Lai dont les cérémonies rituelles sont régies pas des sorciers, ont la réputation de rester debout dans leur maison, près de la cheminée, et même de dormir debout (mais peut-être que l’on m’a raconté une histoire ……..)

    Retour chez les Dan Lai

    Ils vivent de l’agriculture sur des terrains pauvres qui deviennent de plus en plus arides. Ils récoltent un miel sauvage excellent et sont réputés pour leurs brocarts. Côté cuisine, spécialités de crevettes de ruisseau (de drôles de petites langoustines), de grenouilles et de potages de poissons.

    La région, dotée de  terrains pauvres est très marquée par le réchauffement climatique. Depuis quelques temps, ils sont passés de deux cultures de riz par an à une seule et le gouvernement est obligé de leur donner du riz pour leur consommation  Ainsi l’administration provinciale projette d’équiper les villages de pompes : Diesel, électriques ou bien norias qui n’ont pas besoin d’entretien.

    Retour chez les Dan Lai

    Maison traditionnelle Dan Lai au village de Co Phat

    Car difficile semble t-il de sortir les Dan Lai de leurs habitudes. Les maisons données par l’administration ne sont pas entretenues et ils préfèrent boire l’eau des mares et de la rivière que celle du puits. Les leurs, sur pilotis ou a-même le sol, sont sommaires et ne disposent que d'une seule pièce,

    L’accès aux villages est très difficile : Nous avons mis trois heures de 4X4 pour pouvoir visiter un des plus accessibles, le village de Co Phat. C’est dans ce cadre, qu’Ecole Pour Tous, Les Enfants d’En Face, Jasmin Tonkin Travel ont décidé d’apporter leur contribution, principalement en faveur du pensionnat de Mon Son qui regroupe les collégiens de tous les villages de Dan  Lai dans la réserve de Pu Mat, avec 30km de frontière commune avec le Laos, lieux de passage de divers trafics : La drogue, les espèces protégées d’animaux, les cornes de rhinocéros, etc…. qui sont acheminés ensuite vers la Chine.

    C’est la raison pour laquelle c’est un état dans l’état, administré presque totalement par la Garde Frontalière qui n’accepte les étrangers qu’après enquête et délivrance de laissez-passer.

    Retour chez les Dan Lai 

    Le pensionnat de Mon Son, vide des enfants dont les vacances d'été ont commencé.

     

    Retour chez les Dan Lai

    Pas de dortoirs, mais des chambres pour 4 avec, pour chacune toilettes et salle de bain

     

    Nous avons donc retrouvé le pensionnat de Mon Son que Ecole Pour Tous et Enfants d’En Face France ont décidé d’aider, afin d’évaluer plus précisément les besoins réels. Une seule autre association aide la Province, des Coréens du Sud qui habitent Vinh.

    Retour chez les Dan Lai 

    Un puits dans la cour de l'école pour démontrer que son eau est meilleure que celle des étangs ou de la rivière

     

    Michèle Potée et son association ont déjà monté un projet d’aides diverses sur les 2 ans à venir, projet que nous soumettrons à la Caisse Nationale, mais nous ne sommes pas arrivés les mains vides, un grand poste de TV meublera les loisirs des enfants. En effet si leur espace de vie a été organisé, rien n’est prévu pour les heures de loisir de leurs séjours successifs d’1 mois sans retour au village.

     Ce poste de TV a été offert conjointement par nos amis, Georgette et Charles Hénuzet, Pierre Pecollet de LSPG Travel, Les Enfants d’En Face et Jasmin Tonkin Travel.

    Retour chez les Dan Lai 

    Merci a ceux qui ont permis l'achat de cet écran TV

     

    Il a été aussi, évoqué la fourniture d’ordinateurs (5 à 7), comme outils éducatifs, d’éveil et de loisirs, les conditions de parrainages des internes, la possibilité de sorties, la fourniture de vélos au pensionnat, l’attribution  de fournitures scolaires,………….

    Le bâtiment de l’internat, est destiné au collégiens (Les lycéens dorment chez l’habitant, chaque village a une école primaire et maternelle.) Les enfants ne logent pas dans des dortoirs, mais dans des chambres de 4 avec wc, salle de bains et bureaux. Ceci afin que les enfants acceptent de quitter le village pour plus de confort. C’est gagné, puisque certains, à l’arrivée des vacances, voulaient rester à l’internat.

    Mais le but principal de cette intervention était d’aller visiter un de ces villages de  Dan Lai, Co Phat.

     

    Retour chez les Dan Lai 

    Départ de l'expédition, avec Mme Tinb, la Vice-Présidente du district et nos gardes du corps

     

    Autorisation visée par la garde frontalière, nous voici donc pris en charge par une charmante lieutenant et son adjoint au poste « frontière » où nous sommes invités à boire le thé avec le commandant, le contrôle ici, ne voulant  pas dire austérité.

    Retour chez les Dan Lai

     

    Arrêt au poste frontalier, avant de nous enfoncer dans la réserve 

    La rivière Ca est à sec par endroits, et nous devrons joindre le village en 4x4 de l’armée, escortés de quelques militaires dans un second véhicule .Nous aurions préféré la pirogue, pour nos vertèbres, chamboulées durant tout le trajet sur une piste chaotique où les 4 roues motrices étaient bien à l’œuvre, sur les pentes, rocailles et ruisseaux.

    Retour chez les Dan Lai

     

    Dans ce village, très ombragé, vivent 115 familles, 405 personnes. L’école reçoit 10 élèves en maternelle, 40 en primaire. Il est constitué de maisons en bambou recouvertes de palmes, plutôt misérables. Le gouvernement a renoncé à construire des maisons, les habitants refusant de les entretenir.

     

    Retour chez les Dan Lai

     

    Retour chez les Dan Lai

      

    Retour chez les Dan Lai

     

    Retour chez les Dan Lai 

    L' école maternelle et primaire du village de Co Phat

     

    La Garde Frontalière qui occupe un poste au milieu du village, s’occupe de la vie sociale des habitants en gérant l’administration, l’animation de l’école et d’un dispensaire, l’approvisionnement alimentaire, organise les travaux agricoles. Ils aident aussi les enfants dans leurs études organisent des cours de gymnastique. Ils donnent des cours aux femmes pour qu’elles équilibrent les repas, assurent de bonnes conditions sanitaires.

    Ils fournissent aussi les médecins et infirmiers du dispensaire.

     

    Retour chez les Dan Lai

     Jour de vaccination, l'attente devant le dispensaire

    Retour chez les Dan Lai

     La chute de moto soignée par le médecin militaire

    Retour chez les Dan Lai

    Retour chez les Dan Lai

     Cas ordinaire chez les Dan Lai, Lynh est née en 2008 et a deja 5 enfants. Elle a eu le premier a 14 ans

    La visite nous a permis ainsi, de valider les besoins qui avaient été émis lors de la première intervention et de mieux connaitre cette ethnie que nous souhaitons aider, donc leurs soucis journaliers.

    La prochaine étape aura lieu a Hanoi, a la Direction de la Caisse Sociale Nationale afin de nous engager dans ces démarches avec l'aval des autorités.

     


    votre commentaire
  •  

    Le Têt Doan Ngo, fête des insectes

     

    La fete des insectes

    La fete des insectes

    Aujourd'hui, (7 juin solaire) nous sommes le 5 mai lunaire, qui est une date importante de la culture Vietnamienne. Fête inspirée par la vie des paysans, majoritaires dans le pays (ils sont, maintenant encore, 60% et, aussi les plus pauvres).

     

    La fete des insectes

     

    Le Têt Doan Go marque l’entrée de l’été, le moment de la première récolte annuelle de riz et le début des grandes chaleurs qui amènent le recrudescence des insectes. On célèbre cette fête en goutant, dès l’aube, de la nourriture dont les arômes sont exécrés pas les mouches, moustiques, punaises…..etc…..Les mets qui constitueront le repas de fête (On n’oubliera pas, au Vietnam) seront acides, amers ou piquants : Riz gluant, ruou, fruits vert (Pêche, prune, mangue, carambole)

     

    La fete des insectes

    Vendeuse de riz gluant au marché de Meo Vac

     

     

    La fete des insectes 

    Si on veut les tuer, autant les "bouffer". Les grillons au miel, un délice!

     

     

    La fete des insectes

    Et, dans un plat, certains peuvent être très décoratifs!

     

     

    La fete des insectes

     

     


    4 commentaires
  • Les filleuls de Quynh Luu

     

    La volonté de nos amis de Les Enfants d’En Face et Ecole Pour Tous Vietnam d’agir dans les secteurs géographiques les plus isolés, les plus pauvres du Vietnam, nous amènent a faire des déplacements long. C’est d’autant plus nécessaire, que ce sont aussi les provinces qui reçoivent le moins d’aide des organisations caritatives. Il est effectivement plus facile d’intervenir dans les grandes métropoles ou dans les régions touristiques qui, elles, regorgent de moyens offerts par de nombreuses ONG.

    Nghé An, d'ou était originaire Ho Chi Minh,  est peut-être la province la plus pauvre du pays, avec Ha Tin sa voisine. C’est ici que nous allons contribuer, modestement à nous inscrire dans une démarche gouvernementale pour sauver une ethnie minoritaire, réduite à 3000 individus et que Ecole Pour Tous intervient déjà, à Quynh Luu, pour aider des familles dans l’indigence et favoriser l’accés à l’école, des enfants

    On dit que, dans chaque famille de Nghé An, il y a un poisson en bois. Pour le repas on le met sur la table et la famille le regarde en mangeant son bol de riz, salivant et s’imaginant savourer sa viande.

    Périodiquement, nous devons rencontrer les familles afin de contrôler l’utilisation des dons qui doivent aider les enfants dans leurs études, mais aussi assurer le dialogue entre les récipiendaires et les filleuls. C’est un aspect essentiel de nos actions, et les parrains s’imaginent mal l’effet moral que leur générosité procure à ces familles.

    A Quynh Tach, Han et Anh, si elles n’ont pas encore de parrain ou marraine, étaient très fières de montrer leur diplôme de fin d’année scolaire. Elles ont, toutes les deux obtenu la mention très bien.

    les filleuls de Quynh Luu

     

    Trieu, quant à lui, était, la semaine dernière très stressé par la proximité du concours pour poursuivre ses études, l’an prochain, en seconde (10ème au VN) au lycée.

     

    les filleuls de Quynh Luu

     

    Mai Hung, le 31 mai 2019

    Chère  marraine de Trieu !

     

    Je me présente Nguyen Thi Quyen, la maman de Le Thanh Khanh Trieu. Aujourd’hui, Hien – la correspondante de l’Ecole pour Tous au Vietnam à Quynh Luu est passée nous donner de l’argent de parrainage, et comme Trieu travaille à l’école pour préparer l’examen pour être reçu en seconde, je me permets de vous écrire pour vous demander et  donner des nouvelles.

    Comment allez vous ? Votre travail marche bien ? Est ce que vous partez en vacances cet été ?

    Je vous souhaite les meilleures choses pour vous dans la vie, et vous remercie sincèrement pour avoir parrainé Trieu, en tant que veuve qui doit élever seule ses enfants ça me permet d’avoir moins de charges pour payer ses études.

    Quant à ma famille, tout le monde va bien. Trieu est très occupé en ce moment pour préparer le concours qui sera organisé au 6 juillet 2019 afin d’être reçu en seconde. Il a fini ses études en troisième et a reçu la mention bien. Notre moisson est terminée il y a quelques temps et on a eu une assez bonne récolte. En attendant le labourage et le repiquage, je travaille comme aide-maçonne pour gagner un peu de sous.

    Encore une fois, merci beaucoup pour votre gentillesse, et votre bonté !

     

    La maman de Trieu

    Nguyen Thi Quyen

     

     

     

    Les filleuls de Magali, Tai et Ngan sortaient d’une année scolaire, réussie et voulaient absolument qu’on leur parle de leur marraine.

    les filleuls de Quynh Luu

     

    les filleuls de Quynh Luu

     Chère marraine !

    Comment allez-vous ? Votre mari, et vos enfants, tout le monde va bien ?

    Mes parents, Tai et moi vous remercions mille fois pour nous avoir parrainés, ça permet à mes parents d’avoir moins de charges sur nos études, et d’améliorer nos conditions de vie. Parce que comme vous savez, malgré l’asthme, papa doit travailler. Et quand il souffre beaucoup, il ne peut alors pas travailler, et toutes les charges pèsent sur maman qui a mal aux yeux : elle a un œil presque aveugle. Elle doit travailler dur dans les champs, et élever des cochons pour nous nourrir. C’est difficile pour eux d’avoir de l’argent pour payer nos frais d’études à l’école. Donc, merci à Dieu pour nous avoir donné l’occasion de rencontrer Hien, vous et Michèle. Tai et moi sommes super contents de vous avoir comme marraine, et vous remercions aussi de votre cadeau (2580000 dongs). Vous êtes comme notre 2ème maman.

    Nous espérons ne plus voir la larme de maman, mais voir son sourire, et mieux nourris. Nous ferons des efforts pour travailler bien à l’école (nous avons obtenu la mention Bien pour l’année scolaire 2018 – 2019). Maintenant, nous sommes en vacances, et il fait chaud ici en juin, surtout en juillet et en août. Mais au mois de septembre, c’est l’automne : la température baisse, et les feuilles des arbres vont changer de couleur. Et c’est la rentrée pour nous.

    Encore une fois, Tai et moi vous remercions beaucoup pour votre gentillesse, et vous souhaite bonne santé.

    Nous attendons vos nouvelles !

     

    Vos deux filleuls

    Dinh Van Tai

    et Dinh Thi Ngan

     

     

    Autre ambiance à l’orphelinat de Xuan An où le parrainage de nos deux protégées Doanh et Uyen,  profite aux pensionnaires de la collectivité. Elles aussi ont obtenu de très bons résultats.

     

    les filleuls de Quynh Luu

    Doanh, a gauche, en plus d'être une bonne élève s'occupe des enfants les plus handicapes

     

    les filleuls de Quynh Luu 

    Minh, sous l'oeil de Doanh remercie Ecole Pour Tous

     

    les filleuls de Quynh Luu

     Hien avec les soeurs gestionnaires de l'orphelinat

    A l’attention de la Présidente de l’Ecole pour tous au Vietnam et ses membres

     

    Je m’appelle la sœur Maria Nguyen Thi Thanh Binh, la responsable de l’Orphelinat Thien An de Xuan An.

    Tout d’abord, pour les autres sœurs et nos enfants protégés, je vous souhaite Bonne Santé, Sérénité, et bon Succès.

     En ce moment, nous nous occupons des 20 enfants dont 2 orphelins, 18 handicapés (insuffisance mentale, la trisomie, attriste). Ils ne peuvent pas travailler pour se nourrir eux même. En plus, ils sont souvent malades.

     

    Chers  donateurs !

    Nous vous remercions pour nous avoir aidés, d’avoir partagé avec nous des difficultés pour acheter des matériels nécessaires. Dans votre affection immense, nous ne savons que faire des prières pour que le Dieu vous bénisse, et vous protège. Nous gardons toujours dans notre cœur votre générosité, et l’expression de la reconnaissance pour vous dans nos prières, et nos messes de tous les jours. Nous désirons que vous continuiez de nous aider, permettant de réduire les difficultés que nous rencontrons.

    Veilliez recevoir l’expression nos remerciements sincères.

     

    Xuan An, le 27/05/2019

    La responsable

    Sœur Maria Nguyen Thi Thanh Binh

     

     


    1 commentaire
  • Michele Potee à Quynh Luu (Nghe An)

     

    La présidente de Ecole Pour Tous au Vietnam a profité, ces derniers jours, d’une visite dans le pays des Dan Lai, pour visiter des familles frappées d’indigence et de malheurs. L’occasion de visiter aussi les filleuls de Magalie, Ngan et Van

     

                                 Van, le garçon a gauche et Nganh, a droite

    Les filleuls lisent la  lettre (traduite en VN) que leur a adressée leur marraine 

     

     

     

    Anh et An

    Parmi les familles visitées, deux adorables petites filles qui avaient mis leur uniforme d’écolières  pour accueillir Michèle.

    Leur papa est mort, il y a cinq ans

    Anh, 10 ans est au CM1, An 7 ans est au CP, toutes les deux travaillent très bien. Ecole Pour Tous recherche une marraine ou un parrain pour ces deux adorables enfants

    Ty est la maman et elle est couturière. Elle gagne 2000 000 VND/ mois (77 euros).Un parrainage de ses deux filles lui permettrait de doubler ses revenus. Ce serait encore très peu mais permettrait de mieux élever ses filles et leur payer quelques cours d’appoint, indispensables au Vietnam pour suivre un cursus que leurs dispositions  étudier peuvent leur permettre de suivre.

     

    Anh

     

     

     

     An

     

     


    votre commentaire
  • Fin mai, début juin c’est la moisson de la première récolte de riz dans le Nord Vietnam. Deux récoltes annuelles dans la plaine, une seule en montagne. Mais l’apparition de nouvelles variétés de la graine permettent dans certaines régions d’altitude d’avoir une seconde moisson, même si, comme à Ha Giang, à Yen Minh la coupe est tardive, dans les premiers jours de novembre.

    Première récolte

     

    Première récolte

    Le pays aux "mille marches". Ces sculptures de la nature par les paysans  vont elles disparaitre pour non rentabilité? Pour le moment elles fournissent la consommation locale

    Première récolte

    La matière première a maturité   

     

    Les Nha Que (mot non vulgaire) peuvent aussi combiner des graines hâtives (extensives) ou tardives (intensives)

    Mais  cela reste manuel, impossible de monter des moissonneuses-batteuses sur les rizières en terrasses. On officie donc à la serpe, parfois à la débroussailleuse. Le battage se fera en frappant les épis  contre un bac ou avec une petite batteuse actionnée au pied.

    Première récolte

     Coupe a la serpe

    Première récolte

    Plus rare, a la débroussailleuse

     

    Première récolte

    Première récolte

    Les H'Mong Fleur, traditionalistes, a la serpe et en costume ethnique

     

    Première récolte

     

    Première récolte

     Battage mécanique, au pied

     

    Première récolte

    On frappe les épis contre un bac

    Première récolte

    Et dans quel decor!

     

    Première récolte

    Première récolte

    Première récolte

    Rien à voir avec la production industrieuse du Delta du Mékong

     

    Première récolte

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Enfin, Van entre chez elle

     Du fait de l'absence du père, du handicap mental de la maman, c'est la grand-mère qui est le chef de famille

    Plus de 6 mois que « Enfants d’En Face France » avait décidé d’offrir a la famille de Van une maison digne de ce nom, 6 mois que Ecole Pour Tous au Vietnam avait accepté de compléter le financement de la construction et d’en fournir le mobilier, et nous venons juste de fêter l’entrée de Van, sa maman et sa petite sœur dans un logis suffisamment spacieux et, surtout salubre.

    Le terrain était très petit, il a fallu construire un étage, la période du Têt ne permettait pas d’avoir maitre d’œuvre et ouvriers, des complications administratives tout s’est ligué pour en arriver a des délais vraiment trop longs.

    Mais le bonheur de voir cette femme et ses deux filles recevoir cette réalisation de la part de nos ONG et de Jasmin Tonkin est toujours aussi intense.

     

    Le terrain n'est guère plus grand que la maison, aussi, peu de recul pour photographier

    Au rez de chaussee, la salle a manger et la chambre de la maman, au premier étage la chambre et le bureau des filles

     

    Ninh répond aux remerciements de la famille et des personnalités.

     

    La mezzanine pour le lit des filles, leur armoire et le bureau, offerts par Ecole Pour Tous

    complétés par le lit et l'armoire de la maman ainsi que table et chaises.

     

    Papiers administratifs entre la Caisse de la Commune et Lien de la Caisse Sociale de Vinh Phuc

    La famille avec les représentants de la Commune, du district et de la Province, ainsi que d'un délégué de la Croix Rouge

     


    votre commentaire
  •  

    Le directeur de la Caisse Sociale du Vietnam, Monsieur Thien voulait nous présenter un beau projet …..Et pour un beau projet, c’en est un !

    Nous voici donc partis avec Michèle Potée, présidente d’Ecole Pour Tous Vietnam et Ninh de Jasmin Tonkin à Nghé An, province parmi les plus pauvres du pays sinon la plus pauvre.

    Elle compte 1838 enfants orphelins ou abandonnés, 739 enfants errants, 85 enfants atteints du sida, 503 enfants souffrent de maladies graves et 10140 handicapés. Sans compter 74599 enfants vivant dans des conditions très difficiles, soit 6%  du nombre total d’enfants.

    Nous avons été accueillis par le directeur de la Caisse de Nghé An, Mr Minh, de la directrice de la Caisse de Con Cuong en présence de Mr Minh, le représentant de la Caisse du Vietnam.

    Aider les Dan Lai en aidant leurs enfants

     

    Mr Minh, directeur de la Caisse Sociale de Nghe An

    Aider les Dan Lai en aidant leurs enfants

    Mr Minh de la Caisse Nationale en compagnie du chef de la police. La région frontalière du Laos est un lieu de passage de la drogue et est donc très contrôlée.

    A la frontière du Laos, dans la région de Con Cuong, vivent les derniers représentants des Dan Lai. Ils ne sont plus que 3000, disséminés dans la réserve de Pu Mat et éloignés des centres urbains.

    Le Vietnam a mis un plan de préservation de cette ethnie qui pourrait bien disparaitre.

    Aider les Dan Lai en aidant leurs enfants

    L'internat des enfants Dan Lai

    En ce qui concerne les enfants, il a été construit (inauguré en Janvier 2019) un internat  à Mon Son qui accueille les enfants Dan Lai, afin qu’ils puissent aller au collège et au lycée de la commune.

    Les villages Dan Lai sont parfois distants de 30 km et les routes sont inexistantes. Les enfants font le trajet en pirogue et restent tout le mois à l’internat. Il y a 62 élèves internes et  17 demi pensionnaires.

    Si les bâtiments sont neufs et fonctionnels, car financés par le gouvernement, le budget de fonctionnement est dérisoire. Par exemple ils ne disposent que de 18000 VND (0,70 euro)/ par enfant pour les trois repas de la journée. Les outils scolaires sont rares, et, évidemment,  les installations de loisirs n’existent pas (TV, jeux, bibliothèque, etc… )

    Aider les Dan Lai en aidant leurs enfants

    Les enfants Dan Lai ont été rassemblés dans le réfectoire pour nous accueillir

    Aider les Dan Lai en aidant leurs enfants

    Allocution de Michèle, traduite par Ninh

    Aider les Dan Lai en aidant leurs enfants

     

    En attendant les aides de EPTV, un cadeau pour les enfants

    C’est dans ce cadre que la Province de Nghe An a demandé de l’aide à Ecole Pour Tous Vietnam, sous la forme, par exemple de parrainages, fournitures scolaires, don de vélos, achats de fauteuils handicapés, etc….. tout en nous assurant de nous aider à communiquer avec les donateurs.

    Aider les Dan Lai en aidant leurs enfants

    Réunion de travail avec les autorités de la Province, du District et du directeur de l'internat

    La présidente d’Ecole Pour Tous reçue par les enfants de l’internat et touchée par ce projet assurera les autorités qu’elle présentera, discutera avec enthousiasme  un programme d’aide à son conseil d’administration.

    Aider les Dan Lai en aidant leurs enfants dans leur parcours scolaire, quel projet motivant .

    Sans doute y retournerons nous en juin et l'occasion nous permettra d'aller voir les enfants dans leurs familles puisqu’ils seront en vacances.

    Aider les Dan Lai en aidant leurs enfants

     

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique