• Bienvenue chez mes amis VIETNAMIENS 

     

     

    Je vous invite

  •  

    Hanoi est cerné de villages qui on une spécialité bien définie. On connait bien les plus fameux, comme le village de la soie, celui des potiers, de la laque, du chapeau conique, des estampes, de l’or martelé, de la nacre, etc….Mais il m’en reste encore pas mal à découvrir, et, sans doute des plus pittoresques et étonnants.

    Depuis presque 10 ans que je réside au Vietnam, je n’avais pas encore visité le village de Thô Ha, jusqu’à ce qu’une équipe de télévision demande à l’ami Ninh de les amener faire un tournage dans un village insolite.

    C’est pourquoi nous sommes partis en repérage sur cette île du Fleuve Rouge, à 45 kilomètres de la capitale, qui fut un village de potiers, avant que la fabrication de produits à base de pâte de riz ne supplante le travail de la glaise.

    L'île aux galettes

     

    On prend le bac avec les fournisseurs de l'île

    L'île aux galettes

    Il n'y a plus qu'un seul four de potiers. On y faisait beaucoup d'urnes funéraires. Ici, les rebuts servaient de briques aux bâtiments. (Pour l'info, traditionnellement, les morts sont déterrés au bout de trois ans, et on récupère leurs  os dans ces urnes,)

    L'île aux galettes

    Ici, la fabrication du tofu, à base de soja.

    L'île aux galettes

    Mais ce qui est remarquable à Thô Ha, ce sont les laies de pates de riz qui sèchent en tous lieux.

    L'île aux galettes

     

    Même le cimetière est occupé

    L'île aux galettes

    Quant aux rues..............

    L'île aux galettes

    ...c'est dessus, dessous.......

    L'île aux galettes

    Un filet d'eau coule sur la farine de riz et la transforme en une pâte à crêpes

    L'île aux galettes

    L'île aux galettes

     

    Après, c'est comme nos crêpres de la chandeleur

    L'île aux galettes

     

    ...sauf qu'on les fait griller sur un brasero

    L'île aux galettes

     

    On n'en parle jamais, mais ces galettes, les Banh Da, mériteraient d'être au panthéon de la cuisine Vietnamienne au même titre que les nem ou la pho. Excellentes avec l'apéro ou du fromage, yaourt, elles sont parfois constellées d'arachides, un délice croquant.

    L'île aux galettes

    En rectangle, la pâte est découpée en lanières pour confectionner des nouilles qui sont un des ingrédients de la Pho, l'extraordinaire et inimitable soupe de Hanoi.

    L'île aux galettes

     

     

     


    votre commentaire
  • Certains me disent qu’ils ont aimé les photos de ce blog.

     

    Aussi, le calendrier Ecole Pour Tous Vietnam de 2017 est constitué de photos d’enfants prises lors de nos périples dans les régions les plus pauvres du Pays. Enfants miséreux, mais enfants rieurs, joueurs.

    Calendriers bienfaiteurs

    Le prix d’un calendrier est de 15 euros livraison postale comprise. Mis à part les frais d’impression, tout ira aux intéressés :

    - Pour assurer les repas des orphelins et handicapés de  Thien An

    - Offrir des vélos pour que les enfants de Vinh Phuc ou de Thanh Hoa puissent aller à l’école

    - Donner des fournitures scolaires, et même construire des maisons, les meubler à des familles pauvres d’enfants valeureux.

    - Les regrouper pour leur offrir un voyage dans la Baie d'Halong

    Certainement qu’autour de vous, famille, amis, relations seront heureux de participer à une action humanitaire contrôlée dans ses moindre centimes d’Euro et attestée sur ce blog.

    Et toute l'année vous verrez défiler l'image

    de ces "petits" que vous aurez aidé.

     

     

    Les coordonnées sont là

    Calendriers bienfaiteurs

     

    Quant à nous, nous attendons que la maison de Ha soit terminée, dans une dizaine de jours, pour profiter de la joie de cette famille qui dort pour l'instant dehors, sous un bache. Les températures baissent et nous avons hâte de les savoir au chaud et au sec. Bien entendu, on vous relatera tout ça sur ce blog et vous pourrez partager ce bonheur avec nous.


    votre commentaire
  • Des masures en guise de logement, la misère, mais un des plus beaux panoramas sous les yeux.

    Cherche chambre avec vue

     

    Cherche chambre avec vue

     

    Cherche chambre avec vue

    Cherche chambre avec vue

     


    votre commentaire
  •  

     

    Poèmes anciens

    La vie de l'homme est un éclair, sitôt né, sitôt disparu

    Verdoyant au printemps, l'arbre se dépouille à l'automne

    Grandeur et décadence, pourquoi s'en effrayer?

    Épanouissement et déclin ne sont que gouttes de rosées

    perlant sur un brin d'herbe

                                                    Van Hanh (?- 1018)

     

    Poèmes anciens 

    Les rives se meuvent, les arbres courent, inclinés,

    L'image renversée des fleurs se reflète aux eaux profondes du ruisseau,

    Des ailes d'oiseaux égarés disparaissent dans les nuages du couchant, 

    A travers une pluie printanière, une voile glisse vers nous

                                                                        Nguyen Suong (XIVè siècle)

     

    Poèmes anciens 

    Les feuilles de lotus sont vertes comme des parasols verts,

    Les fleurs de lotus sont roses comme des joues roses,

    Je ne cesse de penser à toi et n'ai pu te revoir,

    Je m'attarde au bord de l'étang, l'âme emplie de mélancolie

                                                      Phu Thuc Hoan (XVè siècle)

     

    Poèmes anciens 

    Je me souviens de l'avoir vue, un soir de fête,

    Jeune, autour de ses vingt ans 

    Robe rose, rayonnante comme une fleur de pêcher

    Rêveuse et candide, irrésistiblement belle,,

    Les cinq sons dansaient sous ses doigts,

    Brise caressant une forêt de pins, limpides cris d'oiseaux dans la nuit........

                                                                              Thanh Hien (1765-1820)

     

    Poèmes anciens 

    Tout au long de l'année, elle vend et troque,

    Pour apporter la maigre pitance de ses cinq enfants et de son homme.

    Telle la sigogne solitaire sur sa route, elle brave les intempéries,

    Dans les lacs bondés, elle marchande un maigre butin.

    Pluie ou soleil, elle accepte toutes les peines.

    O toi, qui en homme de ton époque te montre si ingrat,

    Sais tu que par ta faute, elle semble ne point avoir de mari!

                                                             Tran Te Xuong (1880- 1907)

     

    Poèmes anciens 

    La rose s'ouvre et la rose se fane,

    Sans savoir ce que rose fait.

    Il suffit qu'un rose parfum

    S'égare dans une maison d'arrêt

    Pour que hurlent au coeur de l'enfermé,

    Toutes les injustices du monde

                         Ho Chi Minh  (1890-1969)


    votre commentaire
  • La banda de Phuc Khoa interprétant " Paquito chocolatero"....ou approchant!

    La banda


    votre commentaire
  • Tay aux dents laquées

    Dents laquées

     

    Les femmes encore jeunes (ou pas si vieilles) qui ont les dents laquées se font rares, désormais. 

    Jusqu'au milieu de XXè siécle, les hommes et les femmes Viêt se laquaient les dents en noir avec du stick-lac. Chez les Thaï et les Lü, on brulait des branches pour en extraire la résine, que l'on recueillait dans un tube de bambou. On ajoutait de l'eau pour avoir un produit collant. Le soir, on appliquait 3 ou 4 couches aux dents bien nettoyées. On recommençait 2 ou 3 jours après. Les filles commençaient dès 12 ou 13 ans.

    La coutume de se laquer les dents participait à la beauté de la femme mais aussi était censée fortifier les dents. Une chanson  disait:

    "Qui t'a laqué les dents d'un noir si profond

    Pour m'enivrer autant de ta séduction"

    Mais on a du mal quelquefois, à trouver où elle se cache, la séduction!

    Dents laquées

    Yeux brillants et dents ternes, celui qui trouve la séduction là,  peut finir la jarre d'alcool de riz avec elle.

    Dents laquées 

    Dommage, la laqueuse de dents lui aurait fait un bon prix

    Dents laquées

    Non, non, non! Tricheuse bourgeoise, c'est bétel et or

     


    votre commentaire
  • Enfants hors des sentiers battus 2

     Au marché de Bac Ha, petite maman H'Mong Fleur, fière de me présenter son petit

     

    Enfants hors des sentiers battus 2

    Grand-mère H'Mong Noir pas moins fière, près du Fan Si Pan

     

    Enfants hors des sentiers battus 2

    La douche à la fontaine du village H'Mong près de Lai Chau vaut tous les parcs d'attraction

     

    Enfants hors des sentiers battus 2

     

    Les enfants, vois-tu, dans le monde, simplement parce qu'ils sont des enfants, ce sont déjà des prières. Les plus belles.  (Marie Claire Blais)

    Enfants hors des sentiers battus 2

    H'Mong Fleur intimidés dans la vallée des rizières en terrasses

     

    Enfants hors des sentiers battus 2

    Dans le "village des orchidées" les petites filles coquettes portent tous les jours,  le costume traditionnel

     

    Enfants hors des sentiers battus 2

       

    Si l’on veut s’approcher des enfants, il faut parfois devenir enfant soi-même. 

                                                                                                       (Bozema Nemcova)

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique