• Hors de notre monde,

     

    H’Mong, Lolo, Thai, Tay, Dao, Pa Then et autres, perchés dans leurs montagnes du Nord Vietnam, ils n’ont pris que quelques avancées technologiques à leur compte, le téléphone portable et la Télévision, avant même, quelques fois, l’arrivée de l’électricité au village.

    Je me souviens du village de Kau Lan, perdu dans la province de Ha Giang, où  les habitants se réunissaient dans la hutte du Chaman pour voir la télé, alimentée par une boite de conserve bricolée en turbine au saut d’une petite cascade.

    Pour le reste, ces ethnies, souhaitent que l’on les laisse vivre selon leur mode de vie, leurs coutumes, leur langue et grand dam des autorités qui aimeraient accueillir les enfants dans l’école de la république, où les professeurs doivent apprendre les deux ou trois dialectes présents dans leurs classes pour porter la bonne parole.

    En attendant, je me délecte d’aller vivre dans ce monde  en dehors du temps, y repêcher des valeurs disparues, profiter de l’hospitalité des humbles.

    Mais il faut être de plus en plus inventif pour éviter la touristification à outrance qui pervertit l’authenticité. Sapa, Mai Chau, sont devenus des villages de vacances où des G.O.  H’Mong et Dao assurent les animations et où le développement de l’hôtellerie répond aux normes de promiscuité des asiatiques, au contraire de l’envie d’individualisme des Occidentaux, surtout des Français.

    Alors, si vous désirez découvrir encore pour quelques temps ces oasis de véracité, contactez nous.


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

    Grand centre de la céramique et de la poterie entre le 11ème siècle et le quatorzième siècle, Tho Ha produisait des urnes funéraires et autres poteries non émaillées de couleur marron clair.

    Dans les années 70,  Tho Ha fut concurrencé par les villages qui adoptèrent des procédés plus progressistes, Phu Lang et But Trap.

    Les potiers de Tho Ha refusèrent de sacrifier les prix en adoptant des matières de moindre qualité. C’est ainsi que le village y perdit cette activité.

    Il s’est rabattu, depuis,  sur le fabrique des galettes  et des nouilles de riz, des pâtes pour nems et rouleaux de printemps. On trouve partout, tout au long du pays, des galettes de Tho Ha et le village aux rues étroites et pittoresques sur le bord de la rivière Cau (affluent de Fleuve Rouge) est devenu le lieu de tournage de nombreux films.

     

    La reconversion de Tho Ha

     

    La reconversion de Tho Ha

    La reconversion de Tho Ha

    La reconversion de Tho Ha

     

    La reconversion de Tho Ha

     

    Les pâtes de riz sèchent partout a travers le village, y compris sur les tombes du cimetière

    La reconversion de Tho Ha

    Une fois séchées, les galettes sont grillées au dessus d'un poele a charbon

     


    votre commentaire
  •   

    Il existe quatre cérémonies officielles qui se situent a 6h, midi, 18h et minuit

    Le Cao Dai. 2 Ceremonial, pratiques

    Le Cao Dai. 2 Ceremonial, pratiques

    Le Cao Dai. 2 Ceremonial, pratiques

     

    Les adeptes du Caodaïsme se répartissent en deux degrés, le "thuong thua", le degré supérieur, et le "ha thua", le degré inférieur. Tous les religieux proprement dits, des dignitaires aux simples moines, constituent le premier degré. Ils s'alimentent de façon exclusivement végétarienne et respectent certaines obligations rituelles et cultuelles. Ils s'interdisent tout luxe et toute relation sexuelle, et leur vie est entièrement vouée au service de la religion. Les autres fidèles constituent la masse des croyants.

    Le Cao Dai. 2 Ceremonial, pratiques

     

    Ce sont des adeptes du second degré qui vivent de façon ordinaire. Leurs obligations religieuses consistent à pratiquer le culte quotidien et à observer les règles de conduite prescrites par le nouveau code religieux, le Tân luat.

    Tous les fidèles sont astreints aux "Ngu gioi cam", les 5 interdictions tirées de la morale bouddhique, ne pas tuer, ne pas être cupide, ne pas commettre d'acte de luxure, ne pas faire grande chère, ne pas pécher en paroles. Les adeptes du second degré doivent arriver progressivement à l'alimentation végétarienne. Ils commencent par s'abstenir d'aliments carnés un nombre déterminé de jours par mois. Ils débutent par le "soc vong", un régime temporaire de deux jours par mois, passent au "luc trai", (six jours), puis au "thap trai", (dix jours), et enfin au mois complet. 

     

    Le Cao Dai. 2 Ceremonial, pratiques

    Le Cao Dai. 2 Ceremonial, pratiques

     

     Le clergé caodaiste est organisé selon le modèle de l'Eglise Catholique. Au sommet de la hiérarchie, le Pape donne les directives, organise, contrôle. Les dignitaires sont agenouillés au premier rang, pendant les cérémonies

    Le Pape porte une robe blanche brodée du "Bat Quai", (les 8 trigrammes) et il est coiffé de la Mitre pontificale. Les 3114 autres dignitaires sont répartis en trois branches portant des tenues de couleurs différentes. Les "Thai Thanh" représentent la branche du Bouddhisme et portent des vêtements jaunes.

    Le Cao Dai. 2 Ceremonial, pratiques

     

    Dignitaire de la branche Bouddhiste

    Le Cao Dai. 2 Ceremonial, pratiques

    Un Thuog Thanh, de la branche Taoiste

    Le Cao Dai. 2 Ceremonial, pratiques 

    Branche Confucianiste

    Les "Thuong Thanh", les Taoistes, sont vêtus de bleu, et les "Ngoc Thanh" confucianistes sont en rouge. Dans les trois branches, il y a un nombre illimité d'élèves-prêtres. Comme les fidèles, ils sont vêtus de blanc. Un collège féminin a ses propres dignitaires avec une "femme cardinal" à sa tête. Cette Vénérable a les mêmes devoirs et les mêmes pouvoirs que ses homologues masculins. Elle a donc autorité sur les prêtres masculins. Cependant, le collège féminin n’est pas éligible pour occuper les titres de Pape

    Le Cao Dai. 2 Ceremonial, pratiques 

    Le porche du Temple est orienté vers Jérusalem, comme les églises catholiques. Les femmes entrent a gauche, les hommes, a droite 

     

    Le Cao Dai. 2 Ceremonial, pratiques

    Ce contrat passé entre Ciel et Terre est présenté à l’humanité par les vénérables saints : Victor Hugo, Sun Yat Sen et Trang Trinh Nguyen Binh Kiem. Il est écrit en Français.

     

    Le Caodaisme est né de la volonté d’unir toutes les philosophies ancestrales dans une religion universelle, sans distinction de races. Il n’existe qu’un seul dieu, commun à toutes les croyances de la planète.

    Les vitraux portent tous le symbole du Cao Dai, un triangle enfermant l’oeil divin.

    Le Cao Dai. 2 Ceremonial, pratiques

    Sous la coupole de l’autel, une énorme sphère bleue portant l’oeil divin symbolise l’idéal de la

    religion universelle.

    Il y a huit personnages sculptés au dessus de la coupole: Ce sont Bouddha,

    Confucius, Lao-tseu, Jésus-Christ, ainsi que les personnages mythiques

    Vietnamiens, Ly Thai Bach, Khuong Tu Nha, la déesse Quan Am et le génie Quan Cong.

    Des dragons se lovent en spirale autour des colonnes qui soutiennent la nef qui s’étend sur

    neuf sections, chiffre des neuf étapes pour accéder au paradis.

    Les médiums ont la charge de recevoir les messages des esprits qu'ils transcrivent avec leurs pinceaux calligraphiques.

    Le Cao Dai. 2 Ceremonial, pratiques

     Voilà donc une religion de tolérance qui synchrétise dans un esprit de paix, les autres religions et philosophies. A propos de philosophie, il est étonnant de trouver tant de symboles maçonniques dans ces lieux de cultes ( Œil, triangle, colonnes, voute céleste) sans avoir la confirmation que cette « philosophie » ait été une source d’inspiration.

    Le Cao Dai. 2 Ceremonial, pratiques

    En habit de deuil

    Le Cao Dai. 2 Ceremonial, pratiques

    Le Cao Dai. 2 Ceremonial, pratiques

    Le Cao Dai. 2 Ceremonial, pratiques

    .........................................................................


    votre commentaire
  •  

    Quek cé ti qu'cé quoi le Cao Daisme ?

     Un kitch asiatico-occidental 

    Le Cao Daisme est souvent retenu, par les touristes qui ont introduit la visite de son Vatican dans leur package de voyage, comme une secte, ou tout au moins comme une religion « gag » introduite pour plaire à l’administration coloniale de l’époque qui a négocié la participation de Victor Hugo, Jeanne d’Arc, Pasteur et Flammarion dans le panthéon des saints.

    Quek cé ti qu'cé quoi le Cao Daisme ?

     Au milieu de jardins remarquablement entretenus

    Il est vrai que les édifices  religieux kitchs à souhait ne laissent que peu entrevoir un dogme strict et des pratiques austères.

    Donc, on va vous déniaiser et vous faire découvrir une religion tolérante bien que très réglementée, aux principes très actuels (C’est vrai qu’elle est plus jeune de  2000 ans  que les autres)

     

    Quek cé ti qu'cé quoi le Cao Daisme ?

     Entree du site du "Vatican" du CaoDaisme

    A 96km de Saïgon, la ville de Tay Ninh est le Saint Siège d’une religion qui compte 250 000 (Certains parlent de 2 000 000) adeptes. Au centre de la cité  se tient le grand Temple Divin, à l’architecture  mi pagode bouddhiste, mi cathédrale catholique dans un enclos ou se situent une sorte de monastère, des cellules, des jardins et une trentaine de résidents.

    Quek cé ti qu'cé quoi le Cao Daisme ?

     Le fondateur 

    Ngo Van Chieu, un membre de la Direction de l’administration Français en Cochinchine, très mystique, pratiquait le Culte des Ancêtres et le spiritisme.

    En 1921, il entra en communication avec un esprit, Cao Dai, qui lui apparut sous la forme d’un œil grand ouvert, l’œil de Dieu, qui lui demanda de préparer la Troisième Alliance.

    La première Alliance fut la révélation de Dieu à Lao Tseu, la seconde s’est faite par l’intermédiaire de messagers : Jésus, Bouddha, Mahomet.

    Quek cé ti qu'cé quoi le Cao Daisme ?

     L'oeil grand ouvert du Dieu Universel

    Quek cé ti qu'cé quoi le Cao Daisme ?

    Cao Dai apparut de nouveau à Noël 1925 pour demander de créer une nouvelle religion à son nom.

    Ainsi les croyants vénèrent-ils Bouddha, Confucius, Lao Tseu, Jésus et Mahomet, sans oublier l’héritage Vietnamien, c’est à dire le culte des esprits, des saints, des ancêtres, des génies.

    Quek cé ti qu'cé quoi le Cao Daisme ?

     Interieur d'un Temple a Phu Quoc

    Quek cé ti qu'cé quoi le Cao Daisme ?

    Ils sont tous la, prophètes et envoyés de Dieu, philosophes et messagers. Dessous l'Oeil Divin, brule, en permanence, 

    "la Lampe du Premier Principe de l'Univers"

    Ils vénèrent aussi des personnages avec lesquels leurs médiums sont entrés en communication : Victor Hugo, Jeanne d’Arc, Descartes, Pasteur, Shakespeare et Lénine (Ce qui ne les empêcha pas de combattre les Vietcongs communistes).

    Le nom officiel du Cao Dai est Dai Dao Tam Ky Pho Do : Troisième amnestie de Dieu en Orient.

     

    Quek cé ti qu'cé quoi le Cao Daisme ?

    D’un point de vue moral, le Caodaïsme rappelle aux peuples leurs devoirs envers eux-

    mêmes, leur famille, la société (la famille élargie), et l’humanité (la famille universelle).

    D’un point de vue éthique, le Caodaïste doit tendre à renoncer à l’attachement au monde

    matériel

    Quek cé ti qu'cé quoi le Cao Daisme ? 

    Façade tournée vers Jérusalem (a l'ouest), les femmes entrent a gauche, les hommes a droite

    Quek cé ti qu'cé quoi le Cao Daisme ?

    D’un point de vue spirituel, le Caodaïsme existe en harmonie avec toutes les religions,

    l’existence de toutes les  âmes, et le monde spirite. Le Cao Dai respecte toutes les autres

    religions si elles ne conduisent pas au fanatisme, il tend à synthétiser tous les systèmes

    religieux et philosophiques. Il ignore l’esprit de race et les patries terrestres. Fraternité

    envers tous les hommes et  bonté envers les animaux et même les végétaux.

    Quek cé ti qu'cé quoi le Cao Daisme ?

    Alignements de 9 colonnes sous la représentation de la voute céleste

     

    (A suivre)


    1 commentaire