• Poèmes et images

     

                                   Dans le village

    Sous l’épaisse frondaison des muriers, les vers à soie s’endorment

    Sous la véranda basse, les hirondelles viennent de pondre

    Le paysan fatigué rentre au logis, la herse sur l’épaule

    Midi, le jour semble interminable au chant des coucous

                                         Hoang Duc Long (XVème siècle)

     

    Poèmes et images

     

     

                             Impressions anciennes

     

     

    Les feuilles de lotus sont vertesPoèmes et images

    comme des parasols verts

    Les fleurs de lotus sont roses

    comme des joues roses

    Je ne cesse de penser à toi

    et n’ai pu te revoir

    Je m’attarde au bord de l’écran,

    l’âme emplie de mélancolie

                                                              Phu Thuc Hoan  (XVème siècle)

     

     

                           Les fleurs s’ouvrent sur ta tombe

    Poèmes et images

    Il y a quelques jours, ils t’ont tué

    Ils ont jeté ton corps au bout du hameau

    Avant de partir ils ont roulé des yeux menaçants

    Ce type est un communiste

    Que personne n’aille l’enterrer !

     

    A peine ont-ils tourné le dos, qu’un beau cercueil peint de rouge

    T’a porté jusqu’à la tombe, et pour t’accompagner,

    Tout le village, toute la rue, petits et grands, gars et filles

    Arrivent de partout,Poèmes et images

    Plus ils avancent, plus il y en a

     

    Ta tombe sur la haute colline, cette branche de fleurs,

    les enfants l’ont cueillie pour toi

    Cette couronne, nos sœurs l’ont tressée,

    Ces rosiers, des petits frères les ont plantés

     

    Ta tombe, sur la haute colline

    Les roses s’ouvrent

    Leur parfum glisse aux alentoursPoèmes et images

    Et eux, lorsqu’ils passent,

    Leurs yeux de vautours n’osent regarder

    Sur la tombe d’un communiste

    Des roses rouges, rouges,

    Comme si le sang devenait fleur

    Sur la page d’histoire du pays

                 Thanh  Hai  (1930-1980)

     

     

    Poèmes et images

     

     

    Berceuse des enfants qui grandissent sur le dos de leur maman

     

    Poèmes et imagesPoèmes et imagesO Mon petit Tai, toi qui dors sur le dos de ta maman,

     dors bien sagement, ne tombe pas, pétale de fleur !

    Ta maman décortique le riz qui nourrira nos partisans

    Les coups du pilon bercent ton sommeil.

    La fatigue de ta maman coule chaude sur tes joues

    Ses épaules te font un oreiller bien agité

    Son dos te fait le balancement du berceau et le cœur chante

    Poèmes et imagesPoèmes et images

    Dors sagement, ô a-i… dors sagement, ô a-i

    Maman t’aime ô a-i, maman aime nos partisans

    O mon petit, rêve pour ta maman d’un riz tout blanc

    Demain tu seras grand et ton pilon

    Enfoncera le mortier profond dans la terre

    O mon petit Tai, toi qui dors sur le dos de ta maman

    Dors sagement, ne tombe pas, pétale de fleur

    Ta maman sème le maïs sur le mont Ka Lui

    Le dos de la montagne est grand, celui de ta maman tout menu

    Mon petit, dors sagement, ne fatigue pas le dos de ta maman.

                                            Nguyen Khoa Diem (né en 1944)

     

    Poèmes et images

     

                             Dans mon village

    Dans mon village, on lance les filets, on vit de la pêche

    L’eau tout alentour et la mer au loin

    Par temps clair et brise légère, dès les lueurs de l’aube

    Les jeunes gars en cadence partent chercher le poisson

    Alerte et ardent, le sampan, tel un beau coursier

    Rapide est la rame, au long du fleuve un puissant élan

    Ample comme l’âme d’un village, l’aile de la voile s’évase

    Déployant son vaste corps blanc, elle rassemble le vent.

     

    Poèmes et images

     

    Le jour suivant, sur la berge accoste une joie laborieuse

    Tous les gens du village viennent accueillir le retour du sampan

    Grâce au ciel la mer est bonne, elle a gonflé les filets

    Poisson frais aux reflets blancs

    Pêcheurs tannés brûlés par le soleilPoèmes et images

    Corps à l’âpre saveur des lointains

    Une barque au repos le long de la berge fatiguée,

    Le sel mord les fibres du bois.

     

    Aujourd’hui, de très loin mon coeur revoit tout

    Eclat de l’eau bleue, poissons d’argent, voile de chaux

    Ombre d’une barque qui fend le large, gagne le large,

    Je rêve de senteurs âpres et salées

       Thé Hanh (né en 1921)

     

    Poèmes et images

     

     

     

     

    Le Hameau de mon village se souvient toujours

    Amis vous êtes partis

    Ce jour là, il y a bien longtemps

    Le hameau de mon village se souvient toujours

     

    Poèmes et images

    Amis vous êtes partis

    Quand reviendrez-vous

    Au hameau de mon village

    Filles et gars vous attendentPoèmes et images

    Mon village est pauvre,

    Tout petit près du fleuve, sur la berge

    La bise glacée souffle sur les toits de chaume

    Mon village est pauvre

    Soleil et pluie l’ont mis en lambeaux

    Filles et gars du villagent triment et peinent

     

     

     

    Amis, vous revenez

    Les toits se réchauffent, la maison est en joie

    Vous revenez, amis

    La joie crépite devant les sentiers

    Des vagues de petits accourent le visage en bonheur et vous escortent

    La vieille affairée au vêtement couleur de racines

    Fête ses enfants revenus des forêts profondes

    Mon village est pauvre

    Toit de feuilles maison de bambou.

                            Hoang Trung Thong (né en 1926)

     

    Poèmes et images

     

                                  

                                        Le Bonze

                                         Poèmes et images                                  

     

    Poèmes et images

     

     

    Il n’est ni étranger, ni des nôtres,

    Un crâne tout ras, des habits non ourlésPoèmes et images

    Devant lui des pains de riz gluant, offrande des fidèles

    Derrière lui six sept dames, des bonzesses effarouchées

    Un coup de cymbale par ci, un coup de gong par là,

    Et la prière s’étire, se traîne, s’allonge

    A force d’ascèse, peut-être sera-t-il Vénérable,

    On le verra dodeliner sur le trône de lotus

                                      Hô Xuân Huong (XVIIIème siècle)

     

    Poèmes et images

     

    « Le BetelSur les routes cachées »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    7
    gillou
    Lundi 16 Février 2015 à 18:34

    superbe ballade, merci pour ce partage

    6
    Martine de royan
    Mercredi 27 Novembre 2013 à 17:03

    poèmes et photos qui font rêver et qui nous font encore mieux connaître ce pays où je rêve de retourner!

    5
    Lundi 28 Octobre 2013 à 10:05

    Chouette artcicle JP :)

    4
    Lundi 24 Juin 2013 à 00:37

    j'ai la chance d'apoprendre le français à une jeune femme originaire de la régiion de Bac Ninh, et ton article m'apporte une aide précieuse dans la connaissance de ce peuple attachant . Merci

    3
    Lundi 17 Juin 2013 à 05:35

    Merci beaucoup des amis francais. Je suis vietnamienne et maintenant je suis fier de mon pays et touchée par leurs articles pour présenter le Vietnam. J'aime ces poèmes, ces photos vietnamiens. 

    2
    Samedi 25 Mai 2013 à 08:42

    c'est parti tout seul. je reprends : ôtes-moi d'un doute : ne serais-tu pas amoureux du Vietnam ?

    1
    martinederoyan
    Vendredi 17 Mai 2013 à 18:15

    TRES JOLI!!!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :