• Le Têt, préparatifs, fête et dommages collatéraux

     

    Le Têt, préparatifs, fête et  dommages collatéraux

        

     Les offrandes du Têt

    Les autels des Ancêtres, ceux des temples et pagodes se garnissent d’offrandes.

    Pour l’Autel des Ancêtres, elles se composent de 5 fruits, dont, obligatoirement des bananes et des Pamplemousses, ainsi que
    des mangues, des Lékimas et des mandarines. Les fruits sont parés de leur feuilles Ils s'accompagnent du Banh Chung, gâteau du Têt, d’argent factice, de cigarettes, boissons. Il faut ajouter dans la demeure, un arbre ou une branche d’arbre : Pêcher (fleurs roses) ou mandarinier dans le nord, abricotier dans le sud ( fleurs jaunes), le plus souvent. Sans oublier un coq bouilli.

    On brule des bâtonnets d’encens, toujours en nombre impair et on prie lorsque l’on met et enlève les offrandes.

    Dans la famille, les branches cadettes doivent porter des offrandes à la branche ainée: volailles, fleurs et fruits, encens et ors votifs:  Lingots d'or(en carton)  pour la branche directe, feuilles dorées pour les autres.

    On en profite pour faire des cadeaux à ceux qui vous ont rendu service dans l'année, pour prouver son amitié et manifester les sentiments qu'on n'a pas exprimés plus tôt.

     

    Le Têt, préparatifs, fête et  dommages collatéraux           

    Ingrédients d'un repas traditionnel:Le poulet bouilli, le Banh Chung, les échalottes fermentées

    Le Têt, préparatifs, fête et  dommages collatéraux

     Les 5 fruits: Bananes, Pamplemousse, mandarine, mangues, lékumas. Argent, papiers votifs, bonbons, cigarettes , le Banh Chung, gâteau traditionnel et l'encens.

     

                   Le Têt, une affaire d’argent ?

     

    Primes du Tet

    C’est la période des cadeaux : Traditionnellement, les employés Vietnamiens reçoivent un gratification pour la Nouvelle Année qui correspond souvent à un treizième mois.

    Emoi lorsqu'une grosse agence de voyage a prétexté que les touristes occidentaux étaient moins nombreux, pour la supprimer, car ils se sont aussi attaqués à la tradition en s'attaquant au porte-monnaie.

     

    Banques

    Depuis quelques temps, les employés Vietnamiens ne sont plus rémunérés en liquide, mais leur paye est versée sur leur compte en banque. Mais pas de chèques, et peu de commerces acceptent les cartes bancaires (hormis les magasins touristiques). Aussi, au moment du Têt, période effrénée d’achats, les distributeurs de billets sont pris d’assaut et très vite taris. Où ça devient franchement rigolo, c’est que les banques ferment pendant 9 jours et les DAB pas rechargés

    Il y a, évidemment des prêteurs, je ne vous dis pas à quels taux.

    Imaginez les touristes qui vont avoir besoin de liquidités et qui ne pourront ni pénétrer dans une banque, ni retirer de l’argent. Je me souviens de mon pote Kiki qui n’avait rien trouvé de mieux, en plus que de se faire « gaver » sa Visa par un automate, juste au début des congés bancaires.

        

    Le Têt, préparatifs, fête et  dommages collatéraux

     

                             Enveloppes de dons et faux argent

     

    Les enveloppes

    Les enfants, en vacances pour ces quelques jours s’activent pour rendre visite à la famille et aux amis. Ils reçoivent des enveloppes rouge et jaune (couleurs de la prospérité et du bonheur) dans lesquelles sont glissés des billets, des vrais.

    Les enfants sont très familiers ces temps ci

     

    Tout augmente, ma pov'dame!

    Pour tous ceux qui se plaignent de l'augmentation des prix au moment des fêtes à Noel, au Vietnam, au moment du Têt, les aliments augmentent de 3 ou 4 fois. Pas de limite, les fruits et légumes viennent pourtant en abondance de tout le pays, les trottoirs en sont inondés, ils débordent dans la rue. L'explication: Tout est frais, rien de congelé, tout est cueilli, péché ou abattu du jour. Chez nous, tout sort du congélateur, tout a été stocké depuis des mois.

     

    Le Têt, préparatifs, fête et  dommages collatéraux

     

                                               Fruits et légumes débordent sur la rue

    L’odeur de l’argent

    Une fois les offrandes présentées, elles sont retirées, après les avoir laissées au minimum 30 mn. On déguste le coq, fruits, gâteaux et bonbons, l’argent et les papiers votifs sont brulés. Alors, ne pas s’inquiéter des odeurs de brûlé ambiantes. On sent les crémations venues des balcons des appartements, des trottoirs, de la rue. Les bouteilles plastiques et emballages divers y sont joints.

                   Pour les coqs aussi c’est la fête

     

    Invasion gallinacéenne

    Une semaine avant la fête, en plein centre de la capitale, on se réveille « à la campagne ». De toutes parts, des chants de coqs couvrent les bruits des motos et des hauts-parleurs municipaux. Quel concert. En effet, chacun achète le coq qui sera présenté aux ancêtres, accompagné souvent de celui que l’on offrira en cadeau aux amis. Le premier jour de l'année lunaire, par contre, calme plat, pas de survivant.

     

    Le Têt, préparatifs, fête et  dommages collatéraux

    Le Têt, préparatifs, fête et  dommages collatéraux          Le Têt, préparatifs, fête et  dommages collatéraux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les arbres du Têt

    Il est important de décorer son logement d'un arbre du Têt. Mais pas question d’artificiel : Le pêcher doit porter ses belles fleurs roses, le mandarinier ses fruits oranges bien calibrés, l’abricotier, ses fleurs jaunes. Le commerce en est florissant, lui aussi. Je suis sidéré de voir tous ces arbres avec leurs fruits arrivés juste à épanouissement à la date fatidique, également répartis sur toutes les branches, les mandarines calibrées sont échelonées à distances fixes. Les premières fois, je grattais les fruits pour savoir s'ils n'étaient pas artificiels.

    D’ailleurs un bel arbre, aux branches réparties harmonieusement peut coûter une vraie fortune. Les maraichers obtiennent des pamplemousses gigantesque, vendus avec tige et feuille, certains de forme cubique, destinés aux offrandes.

     Le Têt, préparatifs, fête et  dommages collatéraux          Le Têt, préparatifs, fête et  dommages collatéraux

     

     

     

     

     

    Les pêchers sont vendus en branches                          Les mandariniers sous forme d'arbustres

     

    Le Têt, préparatifs, fête et  dommages collatéraux

             Certaines boutiques dépensent une fortune pour la décoration du Têt

    Le Têt, préparatifs, fête et  dommages collatéraux          Le Têt, préparatifs, fête et  dommages collatéraux

     

     

     

     

     

     

                      Transport équilibré

     

    Le Têt, préparatifs, fête et  dommages collatéraux

                                                      Ou ça, le feu orange? 

     

    Transports collectifs

    Cela fait plus d'un mois qu'autobus, trains et avions sont au complet. Il y a des passagers dans les soutes à bagages, on voyage avec les poulets et les fleurs sur les genoux et l'on bourre le véhicule jusqu'à la limite de l'asphixie des voyageurs. Les entreprises de Saigon affrêtent des bus pour transporter leurs ouvriers le long des 2000 km du pays. Ils repasseront les chercher pour être bien sûrs de les retrouver

     

    Le Têt, préparatifs, fête et  dommages collatéraux

     

     

    Le Têt chez les H’MOng

    Dans les cérémonies du Têt des H’mông, le coq est un élément indispensable. Selon une légende, ce dernier est le symbole du génie du Soleil qui donne la lumière et la vie à l'être humain. L'une des coutumes les plus particulières des H’mông est de coller des papiers sur les outils de travail et de les mettre sur l'autel pendant les trois jours du Têt en signe de gratitude après un an de travail. Le rite le plus sacré pour eux est de prendre de l’eau nouvelle au moment du réveillon. Ils apportent avec eux un paquet de riz pour inviter le génie à jouir du Têt avec eux et de lui demander de leur accorder beaucoup d'eau pour servir les gens et surtout les cultures de la nouvelle année.

     

    Le Têt, préparatifs, fête et  dommages collatéraux

     

    Les plumes du coq sont collées de part et d'autre de l'Autel H'Mong, et on a versé le sang au-dessus

     

     Le calligraphe, personnage du Têt

     

    Chaque année s’ouvre la fleur de pêcher,Le Têt, préparatifs, fête et  dommages collatéraux

    On retrouve le vieux lettré

    Encre de Chine, papiers pourpres étalés

    Sur un trottoir parmi les passants

    Nombreux, ils demandent une calligraphie

    Puis prodigues de loanges, s’extasient :

    Quel tour de main, pour tracer ainsi des traits

    Beaux comme un vol de dragon, une danse de phénix.

                          (Vu Dinh Liên)

     

     

    Le Têt, préparatifs, fête et  dommages collatéraux

     

    « Le Têt, mode d'emploiDe bon matin chez les H'Mong Fleur »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :