• Le Monocorde du Nha Qué 24

     

    Le chant Then de l'ethnie Tay

     

     

    Le Monocorde du Nha Qué 24

     

     

    Le Vietnam va présenter (28 février 2016) ce chant de la minorité Tay pour être inscrit au patrimoine culturel de l’humanité à l’UNESCO.

     

    C’est un chant interprété lors des cultes des Tay Ka Dai (Nung, Tay et Thai). Il est interprété par des Thây Then, (maîtres es then) qui maitrisent à les fois la voix et l’instrument. C’est un poème religieux qui conte le voyage d’une personne vers le Génie du Ciel ou l’Empereur de Jade. Le plus long comporte 5000 vers.

    Le Monocorde du Nha Qué 24

    Tay de Ha Giang

    Le chanteur de then est accompagné d’une sorte de luth à deux cordes qu’on appelle le dan tinh, un instrument à caisse ronde et au manche long

     

     

    La déesse Quan Am

    Beaucoup de visiteurs des pagodes sont intrigués par ces représentations qui ressemblent à une Sainte Vierge Bouddhique à ceci près qu’on l’a souvent affublée de multiples bras et d’autant d’yeux dans les mains. Ses traits harmonieux, les yeux mi-clos, les cheveux relevés en chignon lui donnent un air de sérénité divine.

    Le Monocorde du Nha Qué 24

     Bai Dinh

    Quan Am est une Bô Tat (Bodhisattwa) c'est-à-dire aspirant à la dignité de Bouddha et elle est aussi appelée Déesse de la Compassion qui préside aux naissances. Les femmes stériles lui demandent la fécondité. Elle est de nature masculine en Inde mais devenue féminine en Asie du Sud Est.

     

    Le Monocorde du Nha Qué 24

     

    Pagode Phat Tich

    Un jour, une femme remarqua un poil sur le menton de son mari assoupi. Alors qu’elle voulait le couper à l’aide d’un rasoir son époux se réveilla et crut qu’elle voulait le tuer. Il la chassa sur le champ. Ne sachant ou aller la femme se vêtit d’une robe de moine et se réfugia dans un monastère. Une jeune fille du village proche du monastère remarqua ce beau moine et en tomba amoureuse. Ce dernier repoussa ses avances. Plus tard l’amoureuse éconduite eut un enfant avec un homme du village, elle présenta le nourrisson au monastère prétendant que le père était le beau moine .Le moine et l’enfant furent alors chassés et condamnés à errer et à mendier ,ne pouvant plus revenir au Temple. Elle alla frapper à la porte du Boudha en lui demandant pardon de ses péchés et de pardonner à ceux qui lui avaient causé du mal ,à la fin de cette demande elle tomba sur le sol et mourut . L’empereur ému par cette histoire l’éleva par décret royal au rang de divinité avec le titre de QUAN AM TONG TU « la protectrice compatissante des enfants » 

    Pour l’histoire, les Jésuites qui subissaient quelques persécutions se sont mis à remplacer les statues de la Vierge Marie par celles de la divinité QUAN ÂM , avec cependant une petite différence ,la présence d’une croix gravée à un endroit peu visible de la statue, c’est la présence de ce signe qui permet d’identifier des statues de QUAN ÂM ayant appartenu à des confréries Jésuitiques. 

    Le Monocorde du Nha Qué 24

    Pagode Bai Dinh 

     

    Accord Union Européenne/ Vietnam  

    L'UE et le Vietnam ont signé un accord de libre-échange qui entrera en vigueur fin 2017-début 2018. 

    Ainsi, dans le cadre de cet accord, les deux parties prenantes annuleront quasiment tous les droits de douane pour une période allant de 7 jusqu'à 10 ans. En outre, les restrictions introduites dans les domaines des services, des investissements et des achats de l'Etat seront levées.

    Les dirigeants de l'UE et du Vietnam s'occuperont également du règlement des questions techniques liées à l'accord, ainsi que de l'élaboration du texte final du futur accord qui devra être approuvé par les parlements des pays membres de l'UE ainsi que par le Parlement européen.

    Je me réjouis de cet accord, mais dans un deuxième temps, je me demande ce que seront les conséquences......Bénéfiques, assurément pour le Vietnam, mais pour le marché de l'emploi sur le vieux continent...........................

     

     

    Le Musée d’Asie du Sud Est

     

    Le Monocorde du Nha Qué 24

    Depuis quelques mois, dans le Parc du superbe Musée d’Ethnographie, est ouvert le Musée d’Asie du Sud Est qui doit regrouper des collections ethnologiques des pays voisins, Thaïlande, Indonésie, Cambodge, etc…….

    Le prix du billet d’entrée comprend cette visite. Certes, il faut déjà près de trois heures pour visiter son voisin, mais j’ai profité d’y accompagner des amis pour aller voir ce nouveau site, dans un bâtiment imposant.

    Le Monocorde du Nha Qué 24

     

     

    Le Monocorde du Nha Qué 24

    L’architecture est résolument très moderne, et son relatif dénuement, il y avait deux autres visiteurs seulement, accentue les perspectives et les fuyantes.

    Le contenu, n’est pas encore très fourni, puisque seulement le tiers de la superficie est occupé.

    Quant à la disposition des collections, j’ai été un peu déconcerté : L’absence de signalétique synoptique fait que l’on est perdu, l’indication du pays de provenance étant peu apparente.

    Le Monocorde du Nha Qué 24

    Toutefois, les objets présents, particulièrement vêtements et tissus sont splendides et valent que vous fassiez un crochet par le bâtiment. On attend juste d’autres objets et des expositions temporaires.

    Le Monocorde du Nha Qué 24

     

    Le Monocorde du Nha Qué 24

     

     

    Institut catholique

     

    Le Monocorde du Nha Qué 24 

    Eglise à Nam Dinh

    Répondant le 15 octobre à la question des correspondants sur la réaction du Vietnam à propos de certaines estimations du Département d'État américain sur la liberté religieuse au Vietnam mentionnées dans le «Rapport international sur la liberté religieuse 2014», le porte-parole du Ministère vietnamien des Affaires étrangères (AE), Lê Hai Binh, a précisé:
    «La loi vietnamienne interdit toute forme de discrimination religieuse. L’État vietnamien a pris et prend de nombreuses politiques et mesures concrètes permettant à ses citoyens de jouir de tous les droits à la liberté de croyance et de religion. Cela a contribué à créer une vie religieuse et de croyance très diversifiée et vivante au Vietnam».

    Ainsi, le 6 août 2015, les autorités vietnamiennes ont, officiellement et solennellement, octroyé à l’Eglise catholique la permission d’ouvrir un institut universitaire national, nommé par elles « Institut catholique ». Le geste est d’autant plus spectaculaire que, jusqu’à présent, l’Eglise catholique au Vietnam ne pouvait assumer que la responsabilité de jardins d’enfants et d’écoles maternelles. Dans les locaux, nouvellement aménagés, de la Conférence épiscopale à Saigon, où s’est déroulée la cérémonie de passation, des hauts fonctionnaires gouvernementaux ont remis aux représentants de l’épiscopat catholique le texte de la décision autorisant l’ouverture de cet établissement.

     

    En avril 1975, lors du changement de régime dans le Sud-Vietnam, les universités catholiques de l’époque (l’Université catholique de Da Lat, la plus ancienne, et l’Université de Saigon, récemment ouverte) avaient été obligées de fermer leurs portes. Quelque temps plus tard, ce fut au tour du Collège pontifical. Cet ancien institut pontifical avait été autorisé par un décret de la Congrégation de la propagande de la foi, le 25 janvier 1957. En 1958, les évêques du Vietnam du Sud en avaient confié la responsabilité aux pères jésuites. Quelques années plus tard, un grand bâtiment moderne avait été édifié à Dalat pour abriter le corps enseignant, les étudiants et des séminaristes envoyés par tous les diocèses du Vietnam. Après la fin de la guerre du Vietnam (30 avril 1975), le Collège avait poursuivi ses activités pendant quelques temps, avant que les autorités civiles ne s’approprient l’ensemble du domaine.

    Le Monocorde du Nha Qué 24 

    A Ninh Binh

    Pendant longtemps, la question de la récupération de l’ancien Collège pontifical a fait partie des propositions régulièrement soumises aux autorités. Plus récemment, les évêques ont opté pour la création d’une nouvelle faculté de théologie ayant vocation à se transformer en institut catholique. Le projet, discuté à plusieurs reprises par les évêques, lors de leurs assemblées annuelles, vient donc d'aboutir.

     

    Escarmouches en mer de Chine (ouppss!) Orientale

    Le Monocorde du Nha Qué 24 

    En avant vers la Mer Orientale

     

     La Chine persiste dans ses visées expansionistes sur les eaux territoriales Vietnamiennes (mais aussi Philippines, Thailandaises, Japonaises).

    Le Monocorde du Nha Qué 24

    Seulement, elle devrait bien se méfier d'une des spécificités du caractère, Vietnamien, qui est le Nationalisme. Dans un pays où les jeunes se réunissent en arborant un tee shirt aux couleurs du pays, qui fichent le drapeau national sur leur moto,  leur résistance à l'égémonie, déjà réputée après trente ans de guerres pourrait bien se manifester encore.

     

     

    Le Monocorde du Nha Qué 24 

    Tonton Ho est, lui aussi, mobilisé

     

    Le Monocorde du Nha Qué 24

     

    Les rizières en terrasse du Nord du Vietnam

    Elles viennent d’être sélectionnées par le quotidien britannique The Telegraph comme l’un des paysages les plus surréalistes sur Terre.

    Voilà ce qu'il a constaté: «Au Vietnam, les rizières en terrasse créent l'un des paysages verts les plus impressionnants de la Terre. 

    Le Monocorde du Nha Qué 24

     

    Vers Mu Cang Chai

    « Les couleurs au VietnamRencontres Tonkinoises »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :