• A la rencontre des montagnards

    Qu'ils soient montagnards, citadins, paysans ou pêcheurs, Kinh, H'Mong ou Tay,  les Vietnamiens sont curieux, souriants et accueillants, un rien cabotins. 

    Accompagnant amis et connaissances à leur rencontre, profitant du sens de la communication de Hien, les échanges sont faciles au delà de la langue, d'autant que, si nous, nous venons les voir, nous sommes aussi un spectacle pour eux.

    Un échange où tout le monde  gagne à tenter de connaître l'autre, voilà bien, le but principal de nos périples. Il nous permet de faire découvrir, au-delà des paysages et bâtiments remarquables, la vraie singularité de ce peuple aux 54 ethnies si différentes mais unies dans un besoin de connaitre l'autre.

    Chacune des photos qui suivent a une histoire, celle d'une rencontre plus ou moins brève pendant laquelle les regards croisés étaient chaleureux, recélaient amusement,appréhension, interrogations, consternation, surprise, admiration, étonnement, gentillesse, ou tendresse.

    De toutes petites histoires, les photos qui suivent en sont le témoin et vous laissent le soin d'imaginer d'autres scénari.

    A la rencontre des montagnards

    Le simplet du village de l'ethnie Pa Then sert de comité de réception. Il nous a guidés vers les maisons de ses tantes, soeurs et cousins, avec douceur et gentillesse. Nous fûmes un rayon de soleil ce jour là, dans son univers obscurci. "Beati pauperes spiritu"

     

    A la rencontre des montagnards

    Dao Ao Dai au marché de Quyet Thien. Il a amené sa femme au dispensaire qui est ouvert les jours de marché. Il est inquiet, car la dernière fois, il n'a pas pu acheter les médicaments, trop chers. Le Chaman est meilleur marché, mais elle n'est pas guérie

    A la rencontre des montagnards

     Ils se rencontrent au marché tous les samedis, lui, il vit seul, son ami lui apporte un peu de joie hebdomadaire.

    A la rencontre des montagnards

    Marché de Méo Vac, la semaine dans cette région très pauvre est vraiment dure. Toute la fatigue morale et physique de ce H'Mong transpire dans son attitude.

    A la rencontre des montagnards

    Le mafieux.La femme vend sur le marché, lui va gagner aux jeux avec l'alcool de maïs comme partenaire. Les vapeurs d'alcool n'embrument pas ses yeux, au contraire de ses adversaires,

    A la rencontre des montagnards

    L'adversaire, le voilà, qui grimace parce que soit il se rend compte qu'il vient de perdre le bénéfice de la semaine, mais aussi, peut-être plus grave encore,  parce qu'on lui a mis un peu d'eau dans son ruou.

    A la rencontre des montagnards 

    Tout à côté, ce vieux couple H'Mong. Ils se sont rencontrés autrefois sur ce marché, il lui a touché les fesses pour se rendre compte qu'elle pourrait enfanter des enfants robustes, elle avait les mollets ronds de la bonne marcheuse montagnarde. Il a dû apporter trois buffles et des poulets  aux parents. Depuis si longtemps, ils viennent manger ici la soupe de poulet, ils ne se parlent guère mais se renvoient des regards tellement complices.

    A la rencontre des montagnards

    Trois heures de marche pour descendre de son village au marché de Dong Van. Toute la semaine il a rêvé à cette soupe. Ensuite, il va aller rejoindre les copains autour des tasses de ruou. Tant pis s'il faut mettre le triple du temps pour revenir à la maison.

    A la rencontre des montagnards

     Pour elle aussi, la soupe fait partie de la fête. Elle a apporté un poulet qu'elle a vendu rapidement. L'argent, elle l'a donné à son mari qui va prendre sa biture hebdomadaire. Mais elle a distrait deux billets qui vont lui permettre d'acheter les galons qu'elle a vu dimanche dernier sur le stand de Li, la Chinoise.

    A la rencontre des montagnards

    Dubitative, elle est! Bien sûr, il est grand temps de se marier à 16 ans. Evitons le choix de l'entremetteuse, mais ce grand  dadais au béret de travers, il va pouvoir faire l'affaire? Ne va t-il pas gaspiller l'argent aux cartes? Et s'il se soulait aussi en semaine!

    A la rencontre des montagnards

    Celle là, le mari, elle le tiend bien. Au champ de maïs, s'il te plait!

    A la rencontre des montagnards

    Là, la vie est moins dure dans la vallée, derrière le Fan Si Pan. Même si ce n'est pas l'abondance, les théiers apportent un peu de confort aux Thaii Noir

    « Hommage a Les Enfants d'En Face, Ecole Pour tous Vietnam, AG Monde, Poupées du CourageLe monocorde du Nha Qué 23 »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :