•  

    Le  thé Vietnamien, tré ou tra est non fermenté, c'est le thé vert.

     

    Les différentes sortes de thés (noir, vert, oolong, etc..) ne viennent pas de différentes  espèces de théiers, mais d'un traitement des feuilles différent.

    Le thé vert, après cueillette, est flétri (non fermenté),  puis étuvé.

    Ici, on en boit à toute heure de la journée. L'eau chaude, la théière et les feuilles sont toujours prêtes pour accueillir le visiteur. Dans les restaurants, une table isolée, permet aux convives de le déguster gratuitement à la fin du repas et de discuter avec ses voisins en se passant la pipe à eau. 

    Outre celle de ne pas empêcher de dormir, de par le fait qu'il n'est pas fermenté, le thé vert a d'autres qualités spécifiques: Il contient de l'EGPC  qui ralentit la prolifération des cellules cancéreuses, sa résistance à l'oxydation est 100 fois supérieure à la vitamine C et 25 fois a la vitamine E. Les thés verts contiennent de la théine qui confère au cerveau un effet relaxant, une réduction du stress mental et physique. 

     

    Rencontres dans les champs de thé

     

    Les feuilles doivent être cueillies parmi les plus tendres et les plus jeunes de l'arbuste. Bien entretenus, les rangs de théiers dessinent de belles bandes d'un vert profond sur des vallons qui offrent leurs pentes au soleil. Le plus parfumé est le thé de Thai Nguyen (Nord).

    Il doit être conservé hermétiquement fermé, à l'abri de la lumière, afin de restituer, dans la tasse, une belle couleur vert émeraude.

     

    Rencontres dans les champs de thé

     

    Rencontres dans les champs de thé

     

    Mais à Than Uyen, vous avez, en toile de fond, la chaine du Fan Si Pan. La cueillette n'étant pas encore mécanisée, il ne reste plus qu'à y parsemer des personnages, cueilleurs, cueilleuses ou gardiens de buffles pour compléter un beau tableau pour naturaliste. 

     

    Rencontres dans les champs de thé

     

    Rencontres dans les champs de thé

     

     

    Rencontres dans les champs de thé

    Les Vietnamiens savent aromatiser leur thé avec de nombreuses espèces de fleurs: Lotus, jasmin chrysanthème, champaca, etc...

     

    Rencontres dans les champs de thé

     

    Rencontres dans les champs de thé

    Le roi Tu Duc (1847-1883) était renommé pour sa façon très spéciale de boire son thé au lotus. La veille, ses servantes allaient sur le lac royal et déposaient dans chaque lotus, une poignée de thé qui s'imprégnait du parfum de la fleur qui se refermait pour la nuit. Il etait récolté le matin, pour être offert au roi.   

     

    Rencontres dans les champs de thé

     

    Rencontres dans les champs de thé

    L'eau pour la préparation, doit être naturelle et pure. La meilleure est la rosée qui se dépose, la nuit, sur les fleurs. Plus ordinaire, l'eau de pluie qui se dépose sur les feuilles d'aréquier.

     

    Rencontres dans les champs de thé

    Savoir faire chauffer l'eau est très important. La théière doit être rincée a l'eau bouillante avant de recevoir le thé infusé

     

    Rencontres dans les champs de thé

     

     

    Rencontres dans les champs de thé

     

     

    "Il y a, dans le gout du thé comme un charme subtil qui le rend irrésistible et propre a être sublimé. Le thé n'a ni l'arrogance du café et encore moins l'innocence minaudière du cacao"

                                                                                    (Okakura Kazuko 1863-1913) 

     

    Rencontres dans les champs de thé

     

    Rencontres dans les champs de thé

    La première tasse humecte mes lèvres et mon gosier

    La deuxième rompt ma solitude

    La troisième fouille mes entrailles mises a nu

    Et y débusque mille volumes étranges d'idéogrammes

    La quatrième suscite une légère sueur

    Et tout le noir de la vie se dissout a travers mes pores

    A la cinquième tasse, je suis purifié

    La sixième m'expédie au royaume des immortels 

                                                          Lu Tong    (790-835)

     

                       (NDLR)  Lu Tong n'aurait pas mis de l'alcool de riz, par hasard, dans son thé?

     

    Rencontres dans les champs de thé

     

      

    Rencontres dans les champs de thé

      

    Le thé en poésie, j'ai trouvé le pays,

    Une contrée de sagesse

    Cultivant sans frontière,

    Un art de vivre aux vertus millénaires.

     


    1 commentaire
  • Nature menacee

     

    Delta du Mékong. A cause du réchauffement climatique, d'ici 2050, l'eau montera de 3 a 5 mètres engloutissant une bonne part des 40 000 km2 des 9 bras du Mékong et de ses petits arroyos.

    Déjà, à cause des barrages que n'arrêtent pas de construire, en amont, Chine, Laos, Thaïlande et Cambodge, (11 déjà construits, 77 d'ici 2030), la quantité d'eau douce baisse, comme les sédiments et limons, laissant entrer l'eau de mer.Depuis 2000, les eaux salées s'infiltrent toujours un peu plus, jusqu'à 60 km à  l'intérieur des terres.
    A Ben Tre, les eaux saumâtres sont entrées profondément dans les rizières. Plus de 600 000 familles locales doivent actuellement, utiliser cette eau saumâtre quotidiennement. La salinité voisine, dans certaines localités, 15 à 30 0/00,  tuant un grand nombre de poissons et crevettes d'élevage.

     

     

    Alors, profitez de ces quelques photos d'un monde agonisant 

     

    Nature menacee

     

     

    Nature menacee

     

     

    Nature menacee

     

     

    Nature menacee

     

     

     

    Nature menacee

     

     

    Nature menacee

     

     

    Nature menacee

     

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires