• Timide, espiègle et maman

    Les rizières dans cette rgion sont splendides, étagées, sculptées par l'homme et son histoire, par les H'Mong repliés sur les hauteurs parce qu'arrivés de Chine les derniers. Les Tay ont investi depuis longtemps déjà les vallées fertiles, alors il n'est plus resté que les pentes abruptes pour y cultiver le maïs ou bien tailler les espaliers qui retiennent l'eau dans laquelle va croître le plan de riz.

    Les habitants, les H'Mong sont des travailleurs inlassables , soucieux de garder leur culture et peu envieux des autres ethnies pourvu qu'on les laisse vivre dans leur monde à eux.

    Timide, espiègle et maman

    Ils n'ont pas aimé qu'on les appelle les Miao, les chats, mais pourtant, les yeux de leurs femmes évoquent la félinité et la propention de ce groupe à conserver son indépendance quitte à faire le dos rond pour retomber sur leurs pattes embourbées par les terres ingrates a fait que les Vietnamiens semblent leur avoir concédé leur territoire, pour peu qu'ils se résignent à l'essentiel.

    Au détour d'un vallon, apparait quelques maisons de bois, le hameau est désert, mais, quelque fois apparaissent les enfants, ou une maman, encore adolescente, restée garder son bébé souffrant.

    Timide, espiègle et maman

    Passer une journée avec un H'Mong vous apprend que votre culture n'est pas polyvalente et qu'il existe d'autres vies à vivre, selon d'autres valeurs.

    C'est pourquoi, j'aime conduire mes amis chez Ba, chez Sou Sou, chez Chu, etc.. et les faire vivre quelques heures de la vie des H'Mong.

     

    H'Mongologie

     

    H'Mongologie

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Dis, quand reviendras tu?


    votre commentaire
  • Et on continue à vous faire marché

     

    Vendeuses H'Mong Fleur au marché de Vinh Quang


    votre commentaire
  • On refait le H'Mong

    Marché de Dong Van

     

    Les bouteilles alignées sont des bouteilles d'alcool de maïs, 40 à 50 degrés, les bols servent de verre, ce qui explique peut-être que les têtes commencent à être lourdes


    votre commentaire
  • Libations de marchés montagnards

     

    Au marché de Bac Ha


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires