• Il n'est pas inutile de préciser que les actions que nous menons dans la Province de Vinh Phuc, distribution de vélos, de packs de rentrée, et parrainages sont assurés par

    Ecole Pour Tous Au Vietnam

    Si vous désirez vous associer à ses actions, merci de vous rapprocher d'eux grace au lien ci-dessus

     

     

    La Province de Vinh Phuc 

    Filleuls de Vinh Phuc  (2ème partie)

    Elle est formée de 6 districts

                                   - Lập Thạch

                                   - Tam Đảo

                                   - Tam Duong             

                                   - Yên Lạc

                                   - Bình Xuyên

                                   - Vĩnh Tường

     

                             Division administrative : Phúc Yên

             Capitale de Province: Vinh Yen

     

    Surface: 1231,8 km2

    Population: 1 102 000 habitants

    La province est traversée par de nombreuses rivières, dont le Fleuve Rouge, la Rivière Chay

    Economie: Agriculture, forêt, constructions métallurgiques, automobiles, motos

    La culture largement dominante est le riz. Production de maïs, canne à sucre, pamplemousse, orange. ananas, kaki, thé

    Hanoi est distant de 84 km de Hanoi et de 50 km de l’aéroport de Noi Bai

    La température moyenne est de 24o c

    Groupes ethniques:     Viet (Kinh), San Diu, San Chay, Tay    

                              

    La province de Vinh Phuc est située dans la moyenne région au nord du Vietnam. Elle est entourée des provinces de Tuyen Quang et de Thai Nguyen dans le nord, de Hanoi à l’est, au sud et de Phu Tho à l’ouest, au nord de Hanoi.

     

    Tam Dao

    Le massif du Tam Dao (Trois îles) est dominé par trois sommets : Thiên Nhi, Thach Bàn et Phù Nghia, qui semblent émerger d’un océan de nuages. Cette terre était habitée autrefois par les Cao Lan. Dans les premières années du XXe siècle, en 1904, les Français découvrirent Tam Dao, un lieu de repos idéal pour échapper à la touffeur de la plaine. En 1906, après avoir déplacé la population locale dans un petit village en contrebas, ils commencèrent la construction de la station d’altitude de Tam Dao qui comprenait 3 quartiers, le premier réservé aux fonctionnaires, les deux autres aux familles de soldats et aux serviteurs. Tam Dao a connu son apogée au début des années 40 avec ses belles villas accrochées aux pentes et ses installations nécessaires aux estivants. Puis, la guerre éclata et la station climatique tomba en ruine.

    Tam Dao Vinh Phuc, station d’altitude par excellence
    Tam Dao possède un climat tonique avec une température moyenne annuelle de 22°C, soit 10°C de plus que dans le delta. L’eau qui sourd en abondance de la montagne permet le développement d’une flore variée. La forêt luxuriante invite aux randonnées. La station est traversée par un ruisseau limpide qui se termine par une chute d’eau de vingt mètres, écumeuse, la cascade d’Argent. Le pèlerin escaladera les 1000 marches de pierre pour brûler des baguettes d’encens sur l’autel de la déesse des forêts. Il visitera à loisir les multiples temples qui parsèment le massif comme Chân Suôi, Câu, Vân Tu, Cô, Duc Thanh Trân, Mâu. La fête de Tây Thiên m’a particulièrement plu par ses traits caractéristiques imprégnés de la culture nationale.

     

    Voilà donc le terrain sur lequel nous nous déplaçons, une nature tropicale où tout semble abonder mais où l'essentiel manque à certains.

     

    Chang (Binh Xuyen)

    Filleuls de Vinh Phuc  (2ème partie)

    Pham Thi Huyen Chang 13 ans

    Elle vit, avec sa maman, dans une seule pièce. Elle est en troisième de collège et travaille très bien, Grande, elle fait partie de l’equipe de basket ball.

     

    Filleuls de Vinh Phuc  (2ème partie)

    Sa maman, Ba, 47 ans est handicapée d’un pied brulé pendant son enfance. Non soigné, le pied est resté collé au tibia. Trois doigts de la main droite sont, aussi restés soudés. Elle ne  peut pas bien se déplacer pour travailler. L’après midi, elle va mendier, loin du marché, par honte.

    Filleuls de Vinh Phuc  (2ème partie)

    La sono et la télé sont de la récupération à revendre, " elle ne peut pas payer l'électricité"

    La maison est réduite à une pièce insalubre, on se demande comment Chang peut arborer un uniforme de collège aussi net.

    Elle tiend à tout prix sortir ses enfants de sa condition.

    Chang a un grand frère qui suit des études techniques (bac+3) à Vinh Phuc

    Filleuls de Vinh Phuc  (2ème partie)

     

    La maman travaille le matin pour payer les études et, l’après midi, va loin du marché pour mendier, par honte.

    Elle espère qu'un jour elle pourra s'offrir un fauteuil roulant pour être plus mobile et plus efficace. Ne lui dites pas, mais je crois que "Les Enfants d'En Face" vont y pourvoir.

     

     

    Trung (Vinh Tuong)

    Filleuls de Vinh Phuc  (2ème partie)

                                                  Truong Duc Trung  11 ans

    Dans la maison, l’encens brûle depuis la mort du papa, il y a 47 jours, d'une leucémie.

    Il était militaire et a subi un long traitement. A la fin, il est rentré avec sa femme et ses enfants pour mourir près d'eux.


    La maman a un cancer de la tyroïde et en est à sa sixième thérapie. Pour poursuivre le traitement, il va falloir vendre la vache qui suffisait à peine à nourrir la famille.
    Dans cette athmosphère tragique, Trung reste impassible alors que l’on sent bien que l’oncle et la tante, pas très fortunés non plus, s’attendent à secourir leur neveu,
    Trung est en 6ème et a deux sœurs, l’une étudiante et la seconde au chomage.

    Filleuls de Vinh Phuc  (2ème partie)

     

     Trung est encadré par sa maman et son oncle, devant l’autel des ancêtres de son père

     

    Huy (Tam Dao)

    Filleuls de Vinh Phuc  (2ème partie)

     

    Lai Van Huy   (9 ans)

      

     

    Sa maman, Thoa, 52 ans, a été enlevée par des Chinois, violée, puis vendue à un vieil homme. Après 12 ans de captivité, elle s’est enfuie avec lui, et cela fait 4 ans qu’elle est retournée dans son pays et qu’elle essaie de faire régulariser ses papiers.

    Elle vient de recevoir le certificat de pauvreté et l’administration aidée des voisins, lui a construit une maison de 10 m2. C’est la grand-mère qui a donné le terrain.

    Filleuls de Vinh Phuc  (2ème partie)

     

    Elle a tout vu, tout subi, la grand-mère. Elle a eu, en plus, un enfant trisomique et deux petits-enfants anormaux.

    Alors, pour elle, Huy n'est pas le "fils du Chinois", mais le cadeau du ciel 

    Filleuls de Vinh Phuc  (2ème partie)Filleuls de Vinh Phuc  (2ème partie)

     

     

     

     

     

     

     

    Huy est un brillant élève de CM1et il vient d’être choisi parmi les meilleurs de la province pour un rassemblement à Hanoi.

    Filleuls de Vinh Phuc  (2ème partie)

                           Nos amies aident la maman, Thoa à se débrouiller avec ses                       papiers

     

     

    Par ailleurs, Les Enfants d'En Face France continuent de faire opérer des enfants atteints de maladies cardiaques congénitales et ne s'interdisent pas d'intervenir ponctuellement sur tel ou tel besoin tel que c fauteuil pour Ba, la maman de Chang. Une construction de bâtiment scolaire est aussi à l'étude.


    votre commentaire
  •  
             

    De nombreuses associations occidentales offrent à leurs ressortissants de parrainer des enfants Vietnamiens, bien propres sur eux, bien polis, et tout, et tout, ce qui est tout à fait méritoire, et aussi enrichissant pour parrains que filleuls.

    Les enfants sont accessibles géographiquement des pôles touristiques les plus fréquentés, ce qui facilite d’autant les échanges, les visites et le suivi des enfants.

    Malheureusement, les plus indigents et malheureux ne sont

    pas ainsi regroupés et habitent des régions moins accessibles, leur vie est a des milliers de lieues de celles des parains- postulants, leurs préoccupation premières sont aussi basiques que se nourrir, boire, se chauffer, se protéger, se soigner, s’abriter ; mais aussi, comme les autres, capter de la tendresse, de l’amitié, rire, sourire, jouer, et..... aller à l’école.

    « Ecole Pour Tous au Vietnam » vient de décider , en plus des enfants déjà soutenus, de se tourner vers les plus déshérités et de les prendre sous sa protection matérielle et morale.

    C’est ainsi que Huan, Giang et Huyen, de la CaisseAider un enfant, aider une famille à Vinh Phuc
    Humanitaire de Vinh Phuc sont parties à travers les différents districts de la Province, recenser les cas de familles pauvres ayant des enfants en age scolaire et vivant dans des situations exceptionnellement difficiles, voire tragiques. Travail éprouvant qu’elles ont accompli à moto, et nous sommes admiratifs de leur gentillesse, leur abnégation et leur courage. Merci, les filles

    Elles nous ont fait visiter 10 enfants nous demandant de les aider, d’aider leur famille à les élever afin que ces enfants accomplissent un parcours scolaire qui leur permettra de sortir de leur environnement glauque, tant matériellement                                                           

    que moralement. La liste n'était pas exhaustive,malheureusement.

    Nous avons parcouru ainsi la Province au milieu des moissons de riz qui débutaient et visitant les enfants que nous souhaitons faire aider par les amis de "Ecole Pour Tous Vietnam". Nos amies avaient eu la délicatesse de nous faire commencer les visites par des cas les moins durs.......Et pourtant.

     

     

    My  et Lam          (Phuc Yen)

    Leur papa est handicapé mental et leur maman aussi mais moins profondément.Toute la famille dépend de la grand-mère qui doit s’occuper d’eux, ainsi que de l’arrière grand-mère.
    My mange peu (elle pèse 11 kg), elle est malade et doit suivre un traitement qui, sinon, pourrait entrainer des complications cardiaques. La famille est très pauvre.La maman peut néanmoins occuper quelques emplois temporaires. Là, c'est la moisson, et tout le monde est utile.

    Aider un enfant, aider une famille à Vinh PhucAider un enfant, aider une famille à Vinh Phuc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                 Lâm    (3 ans)                                                My (5 ans)

    Aider un enfant, aider une famille à Vinh Phuc

    Le papa, la grand-mère, My et Lâm

    Aider un enfant, aider une famille à Vinh Phuc

    Avec leur mère,revenue de la rizière

     

     

    Dung et Sy    (Tam Dao)

    Aider un enfant, aider une famille à Vinh Phuc
    Aider un enfant, aider une famille à Vinh Phuc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                Dung   3 ans

                                                                     Sy 2ans

     

     Leur papa est mort et leur maman s’est remariée. Elle les a laissés à leur grand-mère maternelle.
    La grand-mère à une santé précaire, et la famille est pauvre.
    Leur maison vient d’être déruite par les pluies. Une société Coréenne, implantée près de là leur a offert les matériaux de construction pour une nouvelle faite par la famille et les voisins.
    L’ancienne maison n’a pas pu tenir jusqu’à la fin des travaux, ils logent dans la nouvelle pendant la construction. 

    Aider un enfant, aider une famille à Vinh Phuc

     

    Dung, la grand-mère et Sy

    Aider un enfant, aider une famille à Vinh Phuc

     

    On comprendra qu'ils aient abandonné, une semaine avant, la masure!

     

    Tâm    (Phuc Yen)

    Aider un enfant, aider une famille à Vinh Phuc

     

    Tâm   10 ans

     

    C'est ici, que je réalise que tous, ont mis leurs plus beaux habits, ils n'ont pas voulu faire pitié et cherchent à nous recevoir en hôtes de marque

    Tâm n’a pas de papa et habite avec sa maman et sa grand-mère.

    La Grand-mère voit  très mal.
    Sa maman est aveugle et aucune ne peut  travailler. Toutefois, actuellement, la maman prend des cours de massage pour mal voyants.

    Aider un enfant, aider une famille à Vinh Phuc


    Tam va à l’école Primaire.Cours moyen 2. Elle suit normalement.
    Elles ont du mal à trouver de quoi acheter du riz.
    Le comité d’aide social vient de leur faire bâtir une petite maison de une pièce.

     

    Thuy et Lan Anh   (Tam Duong)

    Aider un enfant, aider une famille à Vinh PhucAider un enfant, aider une famille à Vinh Phuc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                       Thuy (15 ans)                        Lan Anh  (12 ans)

     

    Leur maman est morte en 2007 d’’une tumeur au cerveau. Leur papa s’est remarié et les a abandonnées.

     

     Elles habitent avec leur grand-mère, vieille et en mauvaise santé.Elles ont une petite parcelle de terre qui suffit à peine à leurs besoins. Thuy n’avait pas d’argent pour son inscription à la rentrée, et elle devait arrêter ses études. Elle a pu débuter l’année en seconde du lycée professionnel grâce à un don.

     

    Aider un enfant, aider une famille à Vinh Phuc

                                          Avec leur grand-mère

    Lan Anh est une très bonne élève de 5è de collège, elle a eu le prix d’excellence cette année

     

    La famille est extrêmement pauvre.

    Aider un enfant, aider une famille à Vinh Phuc

    Et nous continuons à travers une campagne magnifique, en pleine ébullition des moissons qui se font encore à la serpe. Les épis sont mis en petites gerbes pour être convoyés à la carriole jusqu'au lieu de séchage, la cour, la rue, la route. On gane peu, mais on vit. Seulement à la moindre anicroche, au moindre ennui de santé, au plus petit aléa, on touche le fond, le fond du fond, et pour longtemps, pour le reste de la vie, souvent. Les mains se tendent, de la famille, des voisins, des institutions, mais autant de secours instables.

    Nous poursuivons nos visites à la suite de Huyen, Giang et Hoan, avec Ninh, toujours dans les coups, et ma guide/interprète préférée, Hien, qui en connait elle aussi,un brin sur la misère.

    Nous sommes chaque fois accueillis comme des parents, aussi comme si on s'excusait de sa misère. Nous ne nous sentons pas, pourtant, des  voyeurs, tant ils nous font partager leur quotidien autour d'un thé, quand ils le peuvent, car nous allons bientôt toucher le fond de la désolation et de la précarité.

    Je reviens vite....................................................

     

     


    2 commentaires
  • Les dates historiques Vietnamiennes depuis 1945

    Le monocorde du Nha Qué 23

     

    Tiens, on va profiter de la fête nationale du Vietnam et  du 70ème anniversaire de la proclamation d'indépendance pour faire un bref rappel historique.

    La Révolution d'Août 1945

    Le Front de l'Indépendance du Vietnam prend le pouvoir dans tout le pays, met fin au colonialisme et à l'occupation Japonaise.

    2 septembre, Fête Nationale Vietnamienne 

    Le 9 mars 1945, les Japonais mettent fin au régime colonial Français en internant militaires et fonctionnaires Français. Pendant les 5 mois suivants, la situation reste confuse, malgré la proclamation d'indépendance de l'empereur Bao Dai. Les Chinois vont occuper le nord, et les Anglais recevront la capitulation Japonaise. Les 16 et 17 Août, les armées de Giap marchent sur Hanoi et Ho Chi Minh y entre le 21. Il forme le 29 août un gouvernement provisoire.

    Le 2 septembre, Place Ba Dinh, Ho Chi Minh lit la déclaration d'indépendance de la République Démocratique du Vietnam (RDV) et reçoit l'adhésion d'une mer humaine.

    \

    - Septembre 1945 début de la guerre d'Indochine

    - 7 mai1954 Dien Bien Phu et Conférence de Genève qui partage en deux le pays jusqu'à la tenue d'un référendum qui n'aura jamais lieu.

    -10 octobre 1954, libération de Hanoi, les unités militaires du Vietminh prennent en charge la capitale

    - 1964 Début de la guerre Américaine

    Le monocorde du Nha Qué 23

    -  1968 500 000 américains combattent sur le territoire Vietnamien

    Décembre 1972, le Dien Bien Phu aérien: Les américains mènent des bombardements intensifs dans le but d'écraser le Nord-Vietnam. Ils échouent devant l'inventivité et la résistance de la défense aérienne Viet.

    Le monocorde du Nha Qué 23

    - 27 janvier 1973 Accords de Paris, retrait Américain

    - 30 avril 1975: Saïgon tombe, tout le pays devient République Socialiste du Vietnam

    Le monocorde du Nha Qué 23

    - 1979: La Chine, pour punir le Vietnam d'avoir éliminé son allié, le criminel Pol Pot au Cambodge envahit les frontières nord, elle est vite défaite et repoussée. 

    1986, le Doi Moi (renouveau) sort le pays de la récession en réformant l'économie et la stabilité sociale.

    1995 Adhésion àl'ASEAN (Association des Nations de l'Asie du Sud-Ouest)

    2006 Entrée à l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce). Le Vietnam devient le 150ème membre de l'organisation.

     

    Note personnelle: Peu de personnes en occident savent que la fin du génocide Cambodgien par les Khmer Rouge du sinistre Pol Pot est due à la seule intervention du Vietnam, alors que les états occidentaux et l'ONU se détournaient du massacre..

     

    Les dégats de la guerre américaine

    Tant qu'on est dans l'histoire, un dernier bilan publié de la guerre du Vietnam:

    - 3 millions de Vietnamiens tués et 300 000 disparus

    - 580000  GI tués, et autant de suicides de vétérans Américains après la guerre.

    Le monocorde du Nha Qué 23

     

    - 13 millions de tonnes de bombes ont été larguées

    - 2,2 milions d'hectares de forêts, détruits, certains pour des siècles. Seul, Monsanto repousse.

    - 3 millions de personnes souffrent encore des séquelles des bombardements de dioxyne, avec des conséquences sur le patrimoine génétique sur les  3 générations futures de Vietnamiens (Association des victimes de l'agent orange: VAVA)

    - 100 000 personnes tuées depuis, par l'explosion d'engins

     

     Les plaintes déposées contre les Etats-Unis et les fabricants de l’agent orange ont été  déclarées irrecevables par des tribunaux américains.

    Pourtant, depuis, pour bien moins, on a jugé de nombreux crimes de guerre, ce n'étaient pas les USA. Mais la guerre, quels que soient les bélligérants, les circonstances est un crime.

    Parmi ces fabricants, Monsanto est le plus gros. Depuis peu, cette multinationale fait à nouveau des ravages sur la terre du Viêt Nam. Ses semences de maïs génétiquement modifiées nécessitent l’utilisation du glyphosate, un herbicide à large spectre extrêmement toxique.

    Le monocorde du Nha Qué 23Le monocorde du Nha Qué 23

    En mars 2015, des chercheurs cancérologues de onze pays ont conclu dans une étude de l’OMS qu’il était vraisemblablement cancérigène.

    Contrairement à ce qui se passe en Europe, il n’existe pas là-bas d’opposition aux OGM. La majorité de la population vietnamienne ignore  que Monsanto produisait autrefois l’agent orange.

     

     Des camions Russes construits au Vietnam

    «Depuis 2005, Kamaz coopère avec le groupe national des industries du charbon et des minerais du Vietnam pour la construction de camions

    À ce jour, plus de 2,1 millions de camions de marque Kamaz ont ​été construits. Dans le segment des poids lourds, Kamaz demeure le leader en Russie.

    Il faut dire que que le Vietnam est leader en matière de construction d'ORNI (objets roulants non identifiés), réalisés à partir de moteurs de motoculteurs, tracteurs, tronçonneuses et de ferrailles de récupération. Ils ne sont pas immatriculés car interdits, mais sillonnent abondamment les routes de campagne.

    Le monocorde du Nha Qué 23

    Le monocorde du Nha Qué 23

    Le monocorde du Nha Qué 23

     

     

     

     

    Le monocorde du Nha Qué 23Le monocorde du Nha Qué 23

     
     

     

     

     

     

     

     

    Le monocorde du Nha Qué 23

    Le monocorde du Nha Qué 23

     

     L'Enfant Roi

    Le monocorde du Nha Qué 23

    A priori, l'enfant Vietnamien, dès la naissance, semble reigner en maître. Bébé, il est constamment dorloté par la maman, la soeur, la grand-mère, les voisines entre les bras desquelles il passe sans répit.

    Le monocorde du Nha Qué 23

    Plus tard, il met son entourage au diapason de ses humeurs, coupe la conversation, trépigne si on ne lui accorde pas assez d'attention,et fait en sorte que tout tourne autour de lui, surtout si c'est un garçon. Et pourtant.........

    Un des spectacles les plus étonnants est le jogging des mémés: Tous les matins, on peut voir des grand-mères courir autour du paté de maisons, armées d'une cuillère d'une main, d'un bol rempli de soupe de l'autre, tenter d'attraper un gamin qui batifole, joue  jusqu'au moment où il s'avise avoir un peu faim et gratifie sa grand-mère de sa considération en avalant une demi cuillérée, avant de reprendre sa course.

    Plus tard, dès l'entrée au Collège, ils se plaignent de ne pas pouvoir tout dire à leurs parents, de ne pas pouvoir décider eux-mêmes, etc.....Soit des revendications qui semblent conformes à celles de leurs homologues occidentaux.

    Au Vietnam, ils reçoivent l'aide d'une loi sur la protection des enfants, mais aussi d'un "Conseil Central des Pionniers" qui me semble un véritable syndicat des enfants, et qui est chargé de faire valoir les revendications auprès des autorités, de la famille, de l'école.Même le Premier Ministre s'y est mis en décrétant en août dernier un mois d'actions pour les Enfants "Un été de sécurité et de joie pour les enfants".

    Tout de même, un accent est mis sur l'aide apportée aux orphelins abandonnés et handicapés.

     

     

    Le monocorde du Nha Qué 23

     

    Des Buffles migrants

    Le Vietnam a importé près de 20 000 buffles Australiens pour 20 millions de dollars. Le Nord de l'Australie est un important secteur pour constituer une réserve alimentaire de l'Asie.

    Je pense que la balance commerciale va être longtemps déficitaire, car je ne vois pas beaucoup de kangourous ici.

    Le monocorde du Nha Qué 23

    Le Palais du Roi H'Mong à Bac Ha

    Le monocorde du Nha Qué 23

     Au début du ciècle dernier Hoang Yen Chao se faisait appeler le roi H'Mong. En fait, c'était un Tay qui contrôlait la culture du pavot et fit construire un palais somptueux, offert par les colons Français en récompense de son action en faveur de la "Régie Française de l'Opium" dont la colonie retirait de sustantiels revenus.

    Le monocorde du Nha Qué 23

    Mis en chantier en 1914,selon les plans d'un grand géomancien  Chinois qui, après étude et calcul de la position des astres, désigna ce lieu, adossé à la montagne et dominant un ruisseau . L'édifice a été achevé en 1921.par un architecte Chinois  et un Français, chacun apportant sa touche, l'une asiatique, l'autre occidentale. Le Palais comporte 36 chambres sur 4000m2 .

    Le monocorde du Nha Qué 23

    Les voisines

    Uber est là

    Il n'est point de changement adopté par l'occident qui ne se trouve adapté au Vietnam, et, évidemment, le covoiturage Uber est un élément essentiel et primordial, de l'accession du pays au stade de "En Voie De Développement" et tant qu'àLe monocorde du Nha Qué 23 faire  de "Développé".

    Le système est aussi illégal qu'ailleurs, mais si l'on doit elliminer les pratiques routières non conformes aux réglements routiers Vietnamiens!!!!!!..............Il ferait beau voir de nous obliger à nous arrêter aux feux rouges,ou bien de ne pas remonter un sens interdit! Et puis quoi, encore?

     

    Un Ca Dao pour la route

    Le Ca Dao est un poème/chanson de toutes les régions du VN qui exprime des sentiments et des idées, d'une portée universelle.

    Première chose est une femme peu intelligente à la maison

    Seconde chose, un buffle trop lent

    Troisième chose, uun couteau émoussé

    Mais la femme peut mettre au monde des enfants intelligents,

    Le buffle lent donner beaucoup de viande,

    Le couteau émoussé servir de hachoir

    Le monocorde du Nha Qué 23


    votre commentaire
  • Qu'ils soient montagnards, citadins, paysans ou pêcheurs, Kinh, H'Mong ou Tay,  les Vietnamiens sont curieux, souriants et accueillants, un rien cabotins. 

    Accompagnant amis et connaissances à leur rencontre, profitant du sens de la communication de Hien, les échanges sont faciles au delà de la langue, d'autant que, si nous, nous venons les voir, nous sommes aussi un spectacle pour eux.

    Un échange où tout le monde  gagne à tenter de connaître l'autre, voilà bien, le but principal de nos périples. Il nous permet de faire découvrir, au-delà des paysages et bâtiments remarquables, la vraie singularité de ce peuple aux 54 ethnies si différentes mais unies dans un besoin de connaitre l'autre.

    Chacune des photos qui suivent a une histoire, celle d'une rencontre plus ou moins brève pendant laquelle les regards croisés étaient chaleureux, recélaient amusement,appréhension, interrogations, consternation, surprise, admiration, étonnement, gentillesse, ou tendresse.

    De toutes petites histoires, les photos qui suivent en sont le témoin et vous laissent le soin d'imaginer d'autres scénari.

    A la rencontre des montagnards

    Le simplet du village de l'ethnie Pa Then sert de comité de réception. Il nous a guidés vers les maisons de ses tantes, soeurs et cousins, avec douceur et gentillesse. Nous fûmes un rayon de soleil ce jour là, dans son univers obscurci. "Beati pauperes spiritu"

     

    A la rencontre des montagnards

    Dao Ao Dai au marché de Quyet Thien. Il a amené sa femme au dispensaire qui est ouvert les jours de marché. Il est inquiet, car la dernière fois, il n'a pas pu acheter les médicaments, trop chers. Le Chaman est meilleur marché, mais elle n'est pas guérie

    A la rencontre des montagnards

     Ils se rencontrent au marché tous les samedis, lui, il vit seul, son ami lui apporte un peu de joie hebdomadaire.

    A la rencontre des montagnards

    Marché de Méo Vac, la semaine dans cette région très pauvre est vraiment dure. Toute la fatigue morale et physique de ce H'Mong transpire dans son attitude.

    A la rencontre des montagnards

    Le mafieux.La femme vend sur le marché, lui va gagner aux jeux avec l'alcool de maïs comme partenaire. Les vapeurs d'alcool n'embrument pas ses yeux, au contraire de ses adversaires,

    A la rencontre des montagnards

    L'adversaire, le voilà, qui grimace parce que soit il se rend compte qu'il vient de perdre le bénéfice de la semaine, mais aussi, peut-être plus grave encore,  parce qu'on lui a mis un peu d'eau dans son ruou.

    A la rencontre des montagnards 

    Tout à côté, ce vieux couple H'Mong. Ils se sont rencontrés autrefois sur ce marché, il lui a touché les fesses pour se rendre compte qu'elle pourrait enfanter des enfants robustes, elle avait les mollets ronds de la bonne marcheuse montagnarde. Il a dû apporter trois buffles et des poulets  aux parents. Depuis si longtemps, ils viennent manger ici la soupe de poulet, ils ne se parlent guère mais se renvoient des regards tellement complices.

    A la rencontre des montagnards

    Trois heures de marche pour descendre de son village au marché de Dong Van. Toute la semaine il a rêvé à cette soupe. Ensuite, il va aller rejoindre les copains autour des tasses de ruou. Tant pis s'il faut mettre le triple du temps pour revenir à la maison.

    A la rencontre des montagnards

     Pour elle aussi, la soupe fait partie de la fête. Elle a apporté un poulet qu'elle a vendu rapidement. L'argent, elle l'a donné à son mari qui va prendre sa biture hebdomadaire. Mais elle a distrait deux billets qui vont lui permettre d'acheter les galons qu'elle a vu dimanche dernier sur le stand de Li, la Chinoise.

    A la rencontre des montagnards

    Dubitative, elle est! Bien sûr, il est grand temps de se marier à 16 ans. Evitons le choix de l'entremetteuse, mais ce grand  dadais au béret de travers, il va pouvoir faire l'affaire? Ne va t-il pas gaspiller l'argent aux cartes? Et s'il se soulait aussi en semaine!

    A la rencontre des montagnards

    Celle là, le mari, elle le tiend bien. Au champ de maïs, s'il te plait!

    A la rencontre des montagnards

    Là, la vie est moins dure dans la vallée, derrière le Fan Si Pan. Même si ce n'est pas l'abondance, les théiers apportent un peu de confort aux Thaii Noir


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires