•  Question importante pour les visiteurs, que ramener comme souvenirs du Vietnam? Soie, laque, céramiques, peintures, estampes, broderies? Les artisans de ce pays sont talentueux, minutieux et leurs produits reflètent une culture si différente de la nôtre. Des rues entières des grandes villes sont consacrées à ces productions, de l'article basique et industriel au plus authentique et exceptionnel, voire à des déclinaisons très tendances de designers inspirés. A de rares exceptions près, vous ne verrez pas les ateliers de production.

    Fabriqués dans des usines Chinoises? Pas faux, mais ce ne sont que les denrées de bas étage. La plupart d'entr'eux sont le fruit du travail d'artisans regroupés dans des villages, chacun consacré à une spécialité. Beaucoup, et même la plupart, dans certains villages , ne sont pas destinés aux touristes, mais sont des objets culturels, religieux.

    Certains risquent de disparaître, concurrencés par les productions industrielles  venues de la Chine.

    Les alentours de Hanoi sont constellés de ces villages que je suis allé visiter dans le but d'en faire un circuit que je vais proposer à mes amis et ma famille lorsqu'ils veulent parcourir le Vietnam.

    Seul moyens de locomotions possible, la voiture et la moto. Les conditions de circulation à moto étant ce qu'elles sont,  nous nous en tiendrons à la voiture avec chauffeur, d'autant que mes amis de Vietland me les fournissent à un prix très raisonnable.

    L'itinéraire que je propose dans la carte ci-dessous, ne peut pas se faire en une seule journée. Il est possible, soit de choisir les villages les plus intéressants selon ses goûts, soit  de le scinder en deux, soit de choisir une ou deux étapes en descendant dans la Baie d'Halong Terrestre

    D'ailleurs, je demanderai aux amis qui vont venir fin août, de m'indiquer ceux qu'ils souhaitent visiter.




    A: Hanoi

    B: Van Phuc:           Village de la soie

    C : Dan Phuong :     Village des cacahuetes

    D : Yen Thai :         Village du papier

    E : Chuong My :       Village de la nacre

    F : Chuong :            Village chapeau conique        

         Chong Vac :        Eventail, cages à oiseaux (près de Chuong)

    G : Dong Van :         Village du cuir 

    H : Quat Dong:         Village de la broderie

    I : Ha Thai :               Village de la laque 

    J :   Ngu Xa :           Village du bronze 

    K :  Bat Trang :        Village de la poterie 

    L : Dong Ho :           Village des estampes 

    M :  Kieu Ky :           Village de la feuille d’or

     

    Il y a bien d'autres villages, mais moins uniques ou moins intéressants. Certains, comme le village des serpents ont arrêté leur production. Seul, dans la banlieue de Hanoi, subsiste un village de restaurants de serpents, Le Mat, mais je vous en parlerai ultérieurement.

    Il y a, du côté de Ninh Binh, beaucoup de villages de tailleurs de pierres, des artisans sculpteur sur bois d'objets rituels.

    Si je n'ai pas encore visité Kieu Ky, le village de la feuille d'or, ni celui des cacahuètes (peut-être peu d'intérêt), les autres m'ont vu y trainé mes guêtres, et je me propose de vous en faire profiter.

                                   

                                  Van Phuc

              le village de la soie

     

     

    Les villages d'artisans

     

    Van Phuc, dans le district de Ha Dong de Hanoi a été rendu célèbre par Ho Chi Minh qui y lança son appel de 1946.

     

    Autrefois, on envoyait à l'Empereur de Chine toutes sortes de soies et gazes, et de brocarts de Van Phuc, pour les costumes des rois et des mandarins car, on peut le constater encore de nos jours, cette soie  est belle, légère et très douce.

    Le murier et la soie étaient connus au Vietnam à partir du 1er millénaire avant JC.  

    La sériciculture (élevage du Bombyx, ver à soie), le dévidage des cocons, le tissage sont faits dans le village. Les feuilles de mûrier sont produites au bord du Fleuve Rouge.

    Les villages d'artisansLes villages d'artisans

    Après avoir été couvés. les vers à soie sont en cocons noirs, et ressemblent à des cure-dents. A 3 jours, ils perdent leurs poils noirs. Ils dorment ensuite 5 jours en jeunant, perdent leur peau, se réveillent et doivent être nourris ensuite de feuilles de mûrier pendant 2 autres phases. Un dicton dit: 360 mètres carrés de feuilles nourissent 10 paniers de vers.

    A maturité, les vers sont mis en paniers où ils font leur cocon.Un jour après, ils ont filé toute leur soie et au bout des 7 jours suivants, ils deviennent larves et le cycle recommence.

     

    Les villages d'artisans

     

    L'artisan met les cocons dans de l'eau bouillante, tire les fils avec un rouet et les file. On les passe à l'amidon et on les suspend dans les métiers à tisser.

    La visite du village peut-être très décevante si l'on n'est pas accompagné: Comment repérer une des deux boutiques qui vendent de la vraie soie, tissée sur place, parmi la soixantaine qui commercialise de la soie qui n'est, en fait, que du satin venu de Chine?

    On peut traverser la partie des échoppes, passer entre le temple et l'école, s'enfoncer dans les petites rues et se guider au son des métiers à tisser. On s'introduit au hasard, l'accueil est toujours chaleureux et le produit, authentique.

     

    La soie véritable est très bon marché. Mais si l'on souhaite un produit plus recherché, dans la ville de Hanoi, Mme Thuy, styliste renommée, propose, au 183 rue Hang Bong des soies qu'elle a elle-même faites tisser à Van Phuc.

     

    Les villages d'artisans

    Les villages d'artisans

           

    Avec le temps et la patience, la feuille du mûrier devient de la soie

     

                                                                         (proverbe chinois)

     

     

                                                                              (à suivre)


    2 commentaires