•                                           Le courage de Ha

     

    Ha a Hanoi: Courir avec les copines

      

    22 heures de trajet: Pour venir à l’hôpital de Hanoi, Ha et ses parents ont du prendre une moto pour se rendre à Bac Ha.  3 Heures de trajet sur une route défoncée et en travaux, il n’y a pas de bus ni de voitures. Puis, un bus jusqu’à Lao Cai.

    Là, ils ont pris le train à 21 heures pour arriver à Hanoi à 9 heures le lendemain matin, ils étaient partis à 11 heures la veille.

    Bien sûr, Ha était très fatiguée en arrivant, et, dès le lendemain matin elle a du subir avec courage les divers examens pour déterminer la nature du mal et, surtout son état.

    Piqures, chamboulements, prises de sang se sont succédés avec quelques grimaces de douleur, mais sans un pleur.

    Et ce matin, le verdict, on va pouvoir l’opérer.

    C’est alors, que nos amis Vietnamiens ont mis leur efficacité en œuvre : Comment envisager que Ha reparte chez elle, dans ces conditions, pour revenir dans une quinzaine de jours. Comment limiter les frais de EEFF.

    Le professeur Dao, maintenant à la retraite avait déjà sollicité son successeur, mais aussi le personnel de l’hôpital. Dès son arrivée, Ninh, téléguidé par le personnel administratif, a pu faire les papiers à toute vitesse, avant que Ha passe de salles d’examens en salles d’examens, sans passer par les files d’attentes.

    D’où la réflexion du papa de Ha, en passant devant les files d attente : « Mais pourquoi tous ces gens attendent-ils »

    Ha a Hanoi: Courir avec les copinesAussitôt on a réuni les chirurgiens qui ont, sur le tas fait le bilan des examens et qui ont décidé que l’intervention se ferait au plus tôt : On laisse passer le week-end et Ha est hospitalisée lundi à 9 heures.

    Aussitôt décidé, le bulletin d’admission est signé : Lundi matin, « Les Enfants d’En Face » verseront 60 millions d’Euros (ooops!!!!! pardon Mme la tresoriere) de Vietnam Dong et ce sera pour Ha, le début du chemin vers une vie normale.

    Car c’est bien ce dont notre petite protégée rêve : Courir avec les copines a t elle dit plusieurs fois.

    C’est maintenant l’attente et nos trois amis vont devoir passer le week end dans cette capitale qui les effraie. Devant la pension de famille à quelques pas de la Gare et de l’Hôpital du Cœur la circulation, infernale est incessante. La chambre donne sur l’arrière et le bruit est assourdi. Les « Enfants d’En Face ».sont maintenant des habitués de la famille de gérants.

    Nous les avons quittés en se donnant rendez-vous lundi……….Il faut bien que je vous tienne informés !

     

    Ha a Hanoi: Courir avec les copines

     Comme partout, il faut remplir des papiers administratifs. Ninh, de Vietland, est la depuis deux jours pour effectuer les demarches

    Ha a Hanoi: Courir avec les copines 

    Aujourdhui, encore, les Poupees Corolle sont avec nous, et Ha est heureuse d'avoir un petit compagnon pour ce sejour

     Ha a Hanoi: Courir avec les copinesHa a Hanoi: Courir avec les copines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                          Aussitot, le poupon Corolle est adopte

     

    Ha a Hanoi: Courir avec les copinesHa a Hanoi: Courir avec les copines

     

     

     

     

     

     

     

     La maman, elle, brode les parements des robes traditionnelles de leur ethnie: Les HMong Blanc

     

     

     

     

     

    Ha a Hanoi: Courir avec les copines


    5 commentaires
  •                      Nghé An, terre de culte

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho.....et de Hien. Partie 3: Terre de culte

     

    La spiritualité, comme dans toutes les régions pauvres, est très intense. Le culte des ancêtres régit les traditions familiales, temples et pagodes foisonnent afin d’apporter aux habitants quelque espoir. Près de la mer, il n’est pas rare, comme à Cone de voir plusieurs temples réputés se côtoyer afin de donner à ce monde de la pêche, un sentiment de protection, de sécurité.

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho.....et de Hien. Partie 3: Terre de culte

     

    Le petit temple de Cone, domine une magnifique anse d’où partent les barques de pêcheurs pour des campagnes périlleuses. Les volutes d’encens s’envolent au dessus de la mer depuis un petit édifice bâti au milieu d’un jardin botanique. Les marches qui mènent vers le bâtiment du culte sont bordées de statues polychrome d’éléphants et de génies de la mythologie taoiste.

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho.....et de Hien. Partie 3: Terre de culte

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho.....et de Hien. Partie 3: Terre de culte 

    Sa réputation est telle, que l’on vient de très loin, plusieurs centaines de kilomètres, pour organiser une cérémonie du Culte Des 3 Palais.

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho.....et de Hien. Partie 3: Terre de culteNghé An, terre natale de l'Oncle Ho.....et de Hien. Partie 3: Terre de culte

     

     

    Plusieurs bus amènent les pèlerins, souvent de Hanoi, parfois de plus loin. Ils viennent avec leur médium et des offrandes, demander aux déesses mères d’intercéder en leur faveur. Les demandeurs se succèdent au pied de l’autel, la médium, au son d’instruments traditionnels entre en transe, pose les questions. La déesse répond par oui ou par non selon comment retombent deux pièces lancées au-dessus d’une soucoupe. Les trois déesses sont évoquées. La médium revêt successivement, alors,  les habits et attributs de chacune : Le vert pour la déesse de la forêt et de la montagne, le Rouge pour la déesse du ciel, le Blanc pour la déesse de l'eau. La cérémonie peut durer toute la journée, le temps de donner satisfaction à tous les quémandeurs.

     

     

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho.....et de Hien. Partie 3: Terre de culte


    3 commentaires
  •    

          L'or noir de Nghé An, le Nuoc Mam

     

     Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mam

    Le Nuoc Mam est obtenu en pressant et filtrant une saumure de petits poissons (15 kg de sel par 100 kg de poisson) et en la faisant macérer, au moins 12 mois dans des jarres au soleil.

    L’ancêtre du Nuoc Mam est le Garum, fabriqué dans l’antiquité romaine.

    Même s’il est produit aussi au Cambodge, Thailande et au Sénégal, son origine est le Vietnam. Il peut être obtenu à partir de calamars ou de mélanges de poissons, mais le meilleur est fait à base d’anchois, exclusivement.

    Le plus réputé, parce qu’il est fabriqué à grande échelle, et exporté, est le Nuoc Mam de Phu Quoc, mais le meilleur, à mon goût, est le Nuoc mam de Nghé An, surtout si vous vous ravitaillez dans la région et que vous achetez du nuoc mam nhi (première pression)

    Il existe une classification de Nuoc Mam selon sa teneur en azote :

    30 à 40 degrés : Premier cru pour la dégustation

    20 à 29 degrés : Table et cuisine

    15 à 19 degrés : Pour la cuisine

    Le nuoc-mâm s'utilise lors de la préparation des aliments en accompagnement à table avec du citron, de l'eau, du sirop de canne, de l'ail pilé ou des racines de gingembre fraîches, épluchées et hachées.

    Mélangé à du jus de citron vert et un soupçon de sucre, le nuoc-mâm accompagne nems et rouleaux de printemps.

    25 ml de nuoc mam, 25 ml de sucre,  75 ml d’eau,  jus d’un demi citron vert

    Vous pouvez aussi en verser quelques gouttes dans une salade ou y faire mariner viandes et poissons avant de les cuisiner. Attention, le nuoc-mâm étant déjà salé, ayez la main légère sur l’assaisonnement

    Pourquoi le Nuoc mam de Nghé An est sans pareil ?

    Parce qu’il est produit dans des petites unités, au bord des ports d’où viennent les bateaux qui vont  pêcher les anchois dans la Mer Orientale (NOOOOONNNNNN !!!!! je l’ai déjà dit, on ne dit pas mer de Chine ! Faisez gaffe, parce que je ne vous amène plus)

    Parce que, les unités ont leur propres salines qui extraient le sel selon la méthode ancestrale. Production de sel, séchage du poisson, préparation, conditionnement, pressage, vieillissement se fait dans un rayon de 100 m. Certaines de ces petites unités ont même un quai pour les bateaux.

    Et puis parce que c’est N G H E   A N, voilà !!!!!!!!!     m…. quoi !!!!!

     

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mamNghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mam

     

     

     

     

     

     

     

     Au petit matin, les barques arrivent au port de Cua Hoi. Les femmes attendent, qui vont charger leur palanche pour aller vendre au marche, mais aussi intermediaires et fabriquants de Nuoc Mam

     

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mam

     Belle prise, impropre au Nuoc Mam, mais ils trouveront preneurs

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mam

    Le travail est dur, il a fallu se lever tot, mais le sourire reste.

     

     Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mamNghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mam

      

     

     

     

     

     

     

     Apres le debarquement, une petite treve dans la taverne et negociations

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mam

     Bon, on a notre poisson, allons chercher le sel

     

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mamNghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mam

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mam 

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mam

     

     Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mamNghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mam

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mam

     Cabines de stockage du sel

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mam

    A l'arrivee, les poissons sont sales avant d'aller sur les sechoirs

     

     

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mam

    Les anchois, calibres, sont etetes puis mis a secher

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mam

     

     Le tri

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mam

    Sechage sur les claies, puis maceration dans les cuves

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mamNghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mam

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Transvasement, coupages, puis vieillissement pendant 1 an, voire plus pour les connaisseurs

    Nghé An, terre natale de l'Oncle Ho....et de Hien   partie 2:  Nuoc mam

     Pour en arriver a ce merveilleux nectar. Ah que je regrette de ne pouvoir vous faire partager l'odeur........

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires