•  
    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

    Ha Thai, village de la laque

     
    La technique de la laque, avant de devenir une technique décorative, est avant tout une technique de protection des objets. Lisse et très résistante, c'est le matériau de revêtement idéal pour les objets du quotidien et le mobilier. 
    La technique de la laque était, avant tout une technique de protection des objets. Elle fut d’abord utilisée en Chine sous la dynastie des Zhou (1006/ 221 av JC), mais c’est sous les Ming (1368/ 1644) qu’elle devient courante.

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha ThaiVillages d'artisans 5: La laque de Ha Thai
     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                    Incrustations de nacre

    Les objets trouvés dans les anciens tombeaux font remonter la naissance de cet artisanat au Vietnam, au IVème siècle av JC. Mais c’est entre les XVIIè et XIXèmes siècles que la laque Vietnamienne prend son essor, au service de la religion. Elle entrait dans le processus de momification des moines Bouddhiques (A la Pagode Dau de Ha Tay deux momies de bonzes sont laquées rouge et or.)
    Elle s’est ensuite renouvelée sous l’influence Chinoise et entre 1920 et 1930, au contact de l’art occidental grace à l’Ecole Supérieure des Beaux Arts de l’Indochine. Puis fut découvert la technique de la laque poncée, et les sujets se sont diversifiés, couleurs et styles multipliés.
    On se sert de support en bois, rotin, vannerie, argile, kaolin et, pour les objets les plus légers de crins de cheval. L’utilisation récente de résines permet d’obtenir des formes plus complexes.

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

                                                  Mélange de laque et de cendre


    On prépare la laque à partir de la sève laiteuse (cay son) du laquier Toxicodendron Succedanum qui pousse dans le Nord du Vietnam, dans la Province de Phu Tho, berceau de la culture Viet. Le liquide obtenu par gemmage est transparent.
    On décante la résine dans des bassins pendant deux mois pour obtenir plusieurs couches. La couche supérieure, la plus liquide, est prélevée pour constituer la finition du laquage. Les autres couches sont mélangées durant plusieurs heures afin d’obtenir un épaississement par évaporation. Pour une meilleure fluidité, on y incorpore de l’essence de thérébentine, puis des pigments de coloration , principalement des poudres minérales. Les gammes dominantes sont de couleur chaude. Les pigments les plus courants sont le rouge de cinabre (rouge), le sulfate de fer (noir), le sulfure d'arsenic (vert), l'oxyde de fer (brun) et le carbonate de plomb (blanc).

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

     

     

     

     

     

     

     

    On enlève la peau formée sur la laque                       Masticage du support

    lors de l'évaporation                         

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

                                                    Application sur le support

    On recouvre l’objet, après masticage, d’une première couche de laque mélangée avec de la cendre que l’on doit laisser sécher entre 3 et 10 jours. Ensuite, vient la phase de polissage. On colle une couche de coton, et il faudra recommencer l’opération au moins 6 autres fois, la dernière couche laque+cendre étant associée au décor. Après le dernier séchage, on pratique le polissage mouillé sous une aspersion continue d’eau, avec du papier de verre et du « nang muc » (os de seiche) qui se prolonge jusqu’à se que l’objet soit poli et brillant. Il faut trois à quatre mois pour laquer un panneau.

     

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

     

                    On pose une feuille fine de coton entre chaque couche

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

     

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

                                                           Le polissage à l'eau

    Pour un tableau décoré de nacres on effectue sur celui-ci un traçage du périmètre des éléments décoratifs à apposer par un léger piquetage de la surface du panneau. Après découpage et ciselure les différents petits éléments de nacre sont appliqués et collés sur le tableau selon les sujets désirés (personnages, animaux, fleurs…).

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha ThaiVillages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

     

     

     

     

     

                                           Découpe des figurines en nacre

    Ensuite le tableau est recouvert de trois couches de laques noires en veillant à faire réapparaître après chaque couche les éléments décoratifs en nacre ; chaque couche doit être bien sèche avant d’être à nouveau frottée. La décoration du tableau est ensuite complétée par application de la laque colorée, la réalisation des dessins pour le fond et le cas échéant par la projection de poudre d’or. Quand le panneau est sec, à nouveau, on y étale trois couches finales.

     

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

     

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha ThaiVillages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

     

    Nous arrivons ainsi à l’étape ultime : rendre le tableau le plus brillant possible en utilisant une poudre végétale. On frotte toute la surface du tableau avec la paume des deux mains nues jusqu’à la brillance souhaitée. On applique alors une couche de verni transparent complétant l’illusion du relief et rendant les décors très brillants.

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

     

     

     

     

     

     

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

     

     

     

     

     

     

        Scènes rurales ou romantiques classiques

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha ThaiVillages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                          Plus modernes, aussi......

     

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

     

                                               .....Et de plus ou moins de bon goût

    Pour les laques décorées de fragments de coquilles d’œufs écrasés, de multiples petits morceaux sont appliqués et collés sur les tableaux de la même manière que pour les éléments en nacre.

    Depuis plus de 200 ans, les laqueurs du village de Ha Thai (Province de Ha Tay) mélangent les couleurs selon les expériences traditionnelles. Dans la fabrication des laques poncées cependant, ils appliquent des techniques modernes pour la préparation des couleurs, éliminant les mouvements superflus et créant un beau vernis.

     

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

     

         Pour le décor, on utilise aussi la sérigraphie. Bien sûr, Oncle Ho est un sujet récurrent

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

                          Image que l'on trouve aussi aux frontons des écoles du pays: Le président

                                Ho Chi Minh, remet le foulard de pionnier à l'élève méritant
     

     

    A côté des produits traditionnels comme les statues de Bouddha, les objets de culte... Ha Thai fournit à la clientèle locale et étrangère des objets d'usage courant comme: bols, assiettes, cuillères, pots de fleurs, plateaux et même des tableaux. En particulier, les laques poncées portant la marque "Ha Thai" sont exportées dans de nombreux pays comme l'Angleterre, la France, la Russie, les Etats-Unis, le Japon, la Corée du Sud...


    La visite du village est des plus intéressants, vous vous en doutez, mais le peu de touristes qui s’égarent à Ha Thai sont un peu déçus par le fait de ne pas avoir un large éventail dans le choix de produits souvenirs. En effet chaque maison éxécute une commande, voire une seule opération qui concerne en majorité des objets rituels, de culte ou de vie traditionnelle.
    La coopérative du village a implanté un magasin à Hanoi, où l’on travaille tableaux, bols, boîtes décorées, albums, mais il est excentré et caché. Dommage, on peut y voir le travail des laques aux nacres et coquilles d’œufs, ainsi que l’exposition d’objets fabriqués selon le processus complet.

     

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

    Villages d'artisans 5: La laque de Ha Thai

     


    2 commentaires
  • Villages d'artisans 4:  Chuong Vac, les cages à oiseaux

     

    Parmi les villages qui entourent Chuong My et qui, comme lui, fabriquait des chapeaux, Chuong Vac a trouvé plus lucratif: Une passion se répand chez les Vietnamiens, celle des cages à oiseaux..... Des oiseaux? Pas seulement, certains collectionneurs préférant le contenu au contenant, ils sont prêts à mettre des fortunes dans une cage, jusqu'à 800 000 000 de Dongs (28000 euros) pour les plus nantis.

    Villages d'artisans 4:  Chuong Vac, les cages à oiseaux

    A ceux-ci s'ajoutent les passionnés d'oiseaux qui sont prêts à mettre plusieurs mois de salaire (jusqu'à 3000 euros) dans un zosterops, pas beaucoup plus gros que le pouce et aux couleurs verdâtres. Evidemment, il faut au précieux volatile, un logis correspondant à sa valeur. La cage sera alors en nacre ou en écailles de tortue.  les cages en bambou confectionnées par les villageois de Vac sont destinées  à des "piafs" plus modestes.

    Le «dô lông» (investir pour une cage) ne sera pas terminé pour les passionnés, lesquels  partiront à la recherche d’un ensemble de mangeoires en corne, nacre, ou en écaille aux reflets nacrés par exemple,  ou un petit pont arborant fièrement deux dragons à chaque extrémité.

     

    Villages d'artisans 4:  Chuong Vac, les cages à oiseaux

     

                                                    l'établi et les outils

     

    Villages d'artisans 4:  Chuong Vac, les cages à oiseaux

     

    Maison spécialisée dans les anneaux de suspension

    Villages d'artisans 4:  Chuong Vac, les cages à oiseaux

    Toute la famille est recrutée, les pièces de vie investies

     

    Villages d'artisans 4:  Chuong Vac, les cages à oiseaux

    Les cages partent loin, jusqu'aux confins du pays, chez les H'Mong Fleur, au marché de Bac Ha

    Les différents villages aux alentours sont, en fait, spécialisés dans la vannerie et le travail du bambou, mais j'ai vainement cherché une famille perpétuant un travail traditionnel, celui des éventails, disparu au profit d'occupations plus rémunératrices et sous l'assaut de produits industrialisés. C'est malheureusement la destinée de toutes ces activités. C'est pourquoi il faut en profiter.

    Villages d'artisans 4:  Chuong Vac, les cages à oiseauxVillages d'artisans 4:  Chuong Vac, les cages à oiseaux

     

     

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  

     

    Villages d'artisan 3: Chuong et ses chapeaux coniques

     

     

    L'image de la femme Vietnamienne est associée au "nón lá", le chapeau conique. Et cela ne date pas d'hier, puisqu'il a été retrouvé sur des tambours de bronze (Ngoc Lu)  et des jarres (Dao Thin) datés de 2500 à 3000 ans. Il a subi de nombreux changement de formes, et il semble qu'il ait été aussi, volontiers porté  par les hommes.

    Villages d'artisan 3: Chuong et ses chapeaux coniquesVillages d'artisan 3: Chuong et ses chapeaux coniques

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                      Photo web

     

     

     

    Villages d'artisan 3: Chuong et ses chapeaux coniques

    Photo web

    A l'origine. le non était tissé et tressé. Au 3ème siècle av JC, après l'apparition du fer, les aiguilles permirent de coudre les feuilles.

    Il y a beaucoup de villages spécialisés dans la fabrication des chapeaux côniques dont Chuông, district de Thanh Oai, Hanoi (voir carte article 1) célèbre pour ses produits de qualité et qui pratique cette confection depuis plus de 400 ans. Comme dans tous les villages d'artisans, les ouvriers travaillent dans leur maison, même si l'atelier déborde souvent sur la rue.

    Le 4 et le 10 du mois lunaire a lieu un marché d'approvisionnement. Car les matières premières viennent de Yen Bai pour le palmier, de Hoa Binh et de Phu To pour les fibres de palmier, de Ha Tinh et Quang Binh pour les feuilles de latanier. les armatures sont fabriquées au village de Lua, les cercles en bambou à Trang Xuan, les filaments de fougère à Dau Tê.

    Le marché se tient sur une place où trône une superbe Maison communale, encerclée par les gargottes qui restaurent et désaltèrent les vendeurs et visiteurs.

     

    Villages d'artisan 3: Chuong et ses chapeaux coniques

     

     

    Les matériaux pour la fabrication sont des plus simples, le principal étant des feuilles et des fibres du palmier Moc (ces derniers maintenant remplacés par des fils de nylon). L’armature est en bambou. Tout d'abord, les artisans doivent traiter les feuilles en les plaçant à plat sur une plaque de fer chaud et en les pressant avec une poignée de tissu à une température précise, afin de ne pas les brûler. Une température insuffisante ne permettra pas d'atteindre la planéité nécessaire. Les feuilles sont fumées avec du soufre pour qu’elles se décolorent à blanc et soient résistantes à la moisissure. Les bambous sont coupés dans le sens de la longueur pour faire des armatures, puis fumés pour résister aux termites et autres insectes xylophages. 

     

    Villages d'artisan 3: Chuong et ses chapeaux coniquesVillages d'artisan 3: Chuong et ses chapeaux coniquesVillages d'artisan 3: Chuong et ses chapeaux coniques

     

     Les chapeaux coniques du village sont formés de 16 cerceaux. Leur nombre est resté inchangé depuis bien longtemps. La beauté du nón lá dépend beaucoup de l'habileté des artisans.

    Villages d'artisan 3: Chuong et ses chapeaux coniques

    Il existe de nombreuses sortes de nón lá, tels que le nón thung rông vành (panier en forme de chapeau conique), le nón ba tâm (chapeau plat de palme à franges). Un miroir est  parfois attaché à l'intérieur du nón lá. Sous les feuilles d'une blancheur presque transparente, on glisse parfois un poème populaire, ou encore l'image d'un temple, d'un palais ou d'une pagode. Ce type de nón lá  est appelé nón Bài tho.

    Malheureusement, cet artisanat se perd et les artisans préfèrent confectionner des cages à oiseaux, activité plus lucrative: 1 à 2 euros par jour pour le chapeau, 4 à 5 euros pour la cage.

    Mais les Vietnamiens restent très attachés à leur couvre-chef emblématique. Ainsi, si la belle secrétaire de Vietlanddiscovery, Hang,  avait adopté la robe occidentale pour se marier, elle l'avait associé au chapeau conique, et avouez qu'en terme de lignes tendances et pures, il met bien en valeur la femme Vietnamienne, non?

     

    Villages d'artisan 3: Chuong et ses chapeaux coniques

    Photo Pham Hang

    Villages d'artisan 3: Chuong et ses chapeaux coniques

    Villages d'artisan 3: Chuong et ses chapeaux coniques

     


    1 commentaire
  •  

    Villages d'artisans 2: La nacre de Chuyen My

     

    Nous continuons notre voyage aux alentours de Hanoi, pour nous rendre à la commune de Chuyen My qui s'est fait une spécialité de l'incrustation de nacre. Cette activité a débuté entre le 11ème et 13 ème siècle. Une légende désigne le Général Truong Cong Than (dynastie des Ly-1009/1225-) comme l'initiateur de cette pratique. Artisanat prisé par les Vietnamiens qui s'entourent de tableaux, lits, tables, chaises et objets de culte nacrés à profusion.

     

    Villages d'artisans 2: La nacre de Chuyen My

     

    Les tableaux incrustés sont la fierté des intérieurs Vietnamiens

     

    Si l'on peut admirer le travail minutieux et le talent des artistes, il faut bien dire que cette décoration n'est pas très tendance chez les occidentaux.

    On se sert de coquilles d'huîtres et d'escargots Vietnamiens, mais aussi venues de Hong Kong, de Singapour et de Malaisie. Comme toujours au Vietnam, il y a de nombreux codes et, par exemple, les coquilles irisées et celles d'escargots rouges sont employées pour représenter les dragons, les phoénix et animaux légendaires.

    Villages d'artisans 2: La nacre de Chuyen My

    Villages d'artisans 2: La nacre de Chuyen My

     

     

     

     

    Les coquilles sont brisées, découpées à la scie selon des calques-patrons, limées et posées sur le bois. L'incrusteur va enlever au ciseau un morceau de bois de la même taille de façon à incruster la forme qui est collée au mastic.L'ensemble est ensuite poli longuement.

     

    Villages d'artisans 2: La nacre de Chuyen MyVillages d'artisans 2: La nacre de Chuyen My

     

                                   

       La  finition se fait dans la rue                         

    Villages d'artisans 2: La nacre de Chuyen MyVillages d'artisans 2: La nacre de Chuyen My

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

                                                                           Représentaion symbolique des  4 saisons

     

     

    Villages d'artisans 2: La nacre de Chuyen My

     

     Villages d'artisans 2: La nacre de Chuyen My

     

     

     

     

     

     

         Incrustation dans des manches de                   chausse-pieds

     

     

     

     

     

    Les 7 villages de Chuyen My produisent chaque année près d' un million d'objets incrustés, grâce à la main d'oeuvre locale, soit un millier de personnes. Il vient même d'être ouvert un centre d'apprentissage pour enfants handicapés.

     

    Villages d'artisans 2: La nacre de Chuyen My

     


    votre commentaire
  •  Question importante pour les visiteurs, que ramener comme souvenirs du Vietnam? Soie, laque, céramiques, peintures, estampes, broderies? Les artisans de ce pays sont talentueux, minutieux et leurs produits reflètent une culture si différente de la nôtre. Des rues entières des grandes villes sont consacrées à ces productions, de l'article basique et industriel au plus authentique et exceptionnel, voire à des déclinaisons très tendances de designers inspirés. A de rares exceptions près, vous ne verrez pas les ateliers de production.

    Fabriqués dans des usines Chinoises? Pas faux, mais ce ne sont que les denrées de bas étage. La plupart d'entr'eux sont le fruit du travail d'artisans regroupés dans des villages, chacun consacré à une spécialité. Beaucoup, et même la plupart, dans certains villages , ne sont pas destinés aux touristes, mais sont des objets culturels, religieux.

    Certains risquent de disparaître, concurrencés par les productions industrielles  venues de la Chine.

    Les alentours de Hanoi sont constellés de ces villages que je suis allé visiter dans le but d'en faire un circuit que je vais proposer à mes amis et ma famille lorsqu'ils veulent parcourir le Vietnam.

    Seul moyens de locomotions possible, la voiture et la moto. Les conditions de circulation à moto étant ce qu'elles sont,  nous nous en tiendrons à la voiture avec chauffeur, d'autant que mes amis de Vietland me les fournissent à un prix très raisonnable.

    L'itinéraire que je propose dans la carte ci-dessous, ne peut pas se faire en une seule journée. Il est possible, soit de choisir les villages les plus intéressants selon ses goûts, soit  de le scinder en deux, soit de choisir une ou deux étapes en descendant dans la Baie d'Halong Terrestre

    D'ailleurs, je demanderai aux amis qui vont venir fin août, de m'indiquer ceux qu'ils souhaitent visiter.




    A: Hanoi

    B: Van Phuc:           Village de la soie

    C : Dan Phuong :     Village des cacahuetes

    D : Yen Thai :         Village du papier

    E : Chuong My :       Village de la nacre

    F : Chuong :            Village chapeau conique        

         Chong Vac :        Eventail, cages à oiseaux (près de Chuong)

    G : Dong Van :         Village du cuir 

    H : Quat Dong:         Village de la broderie

    I : Ha Thai :               Village de la laque 

    J :   Ngu Xa :           Village du bronze 

    K :  Bat Trang :        Village de la poterie 

    L : Dong Ho :           Village des estampes 

    M :  Kieu Ky :           Village de la feuille d’or

     

    Il y a bien d'autres villages, mais moins uniques ou moins intéressants. Certains, comme le village des serpents ont arrêté leur production. Seul, dans la banlieue de Hanoi, subsiste un village de restaurants de serpents, Le Mat, mais je vous en parlerai ultérieurement.

    Il y a, du côté de Ninh Binh, beaucoup de villages de tailleurs de pierres, des artisans sculpteur sur bois d'objets rituels.

    Si je n'ai pas encore visité Kieu Ky, le village de la feuille d'or, ni celui des cacahuètes (peut-être peu d'intérêt), les autres m'ont vu y trainé mes guêtres, et je me propose de vous en faire profiter.

                                   

                                  Van Phuc

              le village de la soie

     

     

    Les villages d'artisans

     

    Van Phuc, dans le district de Ha Dong de Hanoi a été rendu célèbre par Ho Chi Minh qui y lança son appel de 1946.

     

    Autrefois, on envoyait à l'Empereur de Chine toutes sortes de soies et gazes, et de brocarts de Van Phuc, pour les costumes des rois et des mandarins car, on peut le constater encore de nos jours, cette soie  est belle, légère et très douce.

    Le murier et la soie étaient connus au Vietnam à partir du 1er millénaire avant JC.  

    La sériciculture (élevage du Bombyx, ver à soie), le dévidage des cocons, le tissage sont faits dans le village. Les feuilles de mûrier sont produites au bord du Fleuve Rouge.

    Les villages d'artisansLes villages d'artisans

    Après avoir été couvés. les vers à soie sont en cocons noirs, et ressemblent à des cure-dents. A 3 jours, ils perdent leurs poils noirs. Ils dorment ensuite 5 jours en jeunant, perdent leur peau, se réveillent et doivent être nourris ensuite de feuilles de mûrier pendant 2 autres phases. Un dicton dit: 360 mètres carrés de feuilles nourissent 10 paniers de vers.

    A maturité, les vers sont mis en paniers où ils font leur cocon.Un jour après, ils ont filé toute leur soie et au bout des 7 jours suivants, ils deviennent larves et le cycle recommence.

     

    Les villages d'artisans

     

    L'artisan met les cocons dans de l'eau bouillante, tire les fils avec un rouet et les file. On les passe à l'amidon et on les suspend dans les métiers à tisser.

    La visite du village peut-être très décevante si l'on n'est pas accompagné: Comment repérer une des deux boutiques qui vendent de la vraie soie, tissée sur place, parmi la soixantaine qui commercialise de la soie qui n'est, en fait, que du satin venu de Chine?

    On peut traverser la partie des échoppes, passer entre le temple et l'école, s'enfoncer dans les petites rues et se guider au son des métiers à tisser. On s'introduit au hasard, l'accueil est toujours chaleureux et le produit, authentique.

     

    La soie véritable est très bon marché. Mais si l'on souhaite un produit plus recherché, dans la ville de Hanoi, Mme Thuy, styliste renommée, propose, au 183 rue Hang Bong des soies qu'elle a elle-même faites tisser à Van Phuc.

     

    Les villages d'artisans

    Les villages d'artisans

           

    Avec le temps et la patience, la feuille du mûrier devient de la soie

     

                                                                         (proverbe chinois)

     

     

                                                                              (à suivre)


    2 commentaires
  •  

     

    Et voilà les trois mini-bus qui partent à travers les contrées les plus nordistes du Vietnam, puisque voisines du Tropique du Cancer, et il s'agira de longer la rivière Lô, de franchir le fameux plateau karstique, puis plonger dans la vallée de Yen Minh pour pouvoir attaquer la Forêt de Pierre et  ses pics en dents de requin qui nous amèneront, tard le soir, dans la ville du bout du monde de Méo Vac.

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Derniers spectacles de fruits et légumes en abondance avant d'affronter des contrées arides où ne poussent que le maïs et l'herbe à éléphant.

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

     

     

     

     

     

     

     

    Nous allons progresser en pays H'Mong, la population est constituée à 95% d'ethnies minoritaires.

    Nos amis ne sont pas, cependant, venus pour ne faire que du tourisme: Ce sont plus de 300 kg de dons, brosses à dents, casquettes, stylos, cahiers, chaussures, tee shirts qu'ils apportent avec eux, convaincus que leur passage fera des heureux. Une mention toute particulière à Katrina, qui a tricoté et fait tricoter plus de 200 bonnets que les enfants apprécieront énormément lors des hivers particulièrement froids du côté de Dong Van, Quan Ba ou Lung Cu.

    Nombre d'enfants croisés sur le bord de la route vont rencontrer des magiciens venus du lointain les coiffer chaudement, protéger leurs pieds ou leur dispenser des amusements, leur offrir des petits jouets. Quels souvenirs, pour eux!

     

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Après la distribution de bonnets

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Les enfants, sur le bord de la route ne seront pas oubliés.

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une petite école de montagne, perdue dans l'immensité calcaire du plateau de Ha Giang. Les écoliers sont de petits H'Mong, qui font près de 4 km pour certains, pour venir chaque jour de leur maison en planches accrochée au flanc de la montagne.

    Ils ont vu trois véhicule s'arrêter  sur le bord de la route, d'où sont sortis des "géants à gros nez" (non! je n'insulte pas du tout nos lointains cousins, simplement, pour eux, nous sommes tous des "Gros Nez"......Surtout certains que je ne nommerai pas.....)

    Ils sont venus les voir travailler, les écouter chanter, les voir danser, et ils ont offert des bonnets, des jouets, des stylos, des cahiers.......On en parle encore sur les pentes de Pho Cao

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

     

     

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Ravitaillement en nouilles pour l'hiver. On ne descendra pas de la montagne tous les jours. 

    La route va monter de plus en plus, le terrain devenir de plus en plus aride, les conditions de vie austères et même précaires. On ne cultive plus que le maïs, encore faut-il apporter la terre nécessaire entre les cailloux, panier par panier. C'est le domaine de H'Mong Blanc, des Dao Noir, des Giay, des Lolo.

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Meo Vac, ici on couche sur des planches ou tout comme. La ville est cernée par les montagnes d'où descendent les autochtones, tôt, dès le dimanche matin, pour venir au marché de district pour vendre, acheter, troquer, tout ce qui se mange qui bouge, se fabrique, et......se boit.

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    On accourt au grand rassemblement hebdomadaire.

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Elles ont mis leurs tenues de fête pour aguicher un fiancé..........

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

     

    ........ou pour trouver chaussure à leur pied

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    On est parti très tôt, 3h ou 4h du matin, alors on a besoin du réconfort d'une bonne soupe

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Entre Méo Vac et Dong Van, il n'y a que 21 km, mais quelle route aux à-pics vertigineux. Alors, lorsqu'on arrive au Col de Ma Pi Leng, comme au sommet d'une arête alpestre, on se fait photographier. Oui! On est arrivé jusque là!

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

     Et c'est Dong Van, où se termine ici, un autre marché, tout aussi coloré. Mais nous sommes plutôt au moment du réconfort, on se cogratule à coup de "chuc suc khoé", à la tienne, avec des rasades d'alcool de maïs, on prend des forces pour remonter dans le village dans la montagne. Pour certains, gorgés de revigorant, le retour sera très dur. Heureusement la femme veille (quand elle n'est pas saoule) à prendre le bon sentier.

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Dong Van, le coin aux primeurs

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Une vraie boucherie!

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Les joueur de Khène, instrument de musique des H'Mong, sorte d'orgue à bouche

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Dommage collatéral. Mais comment on le ramène a la maison a demandé sa femme aux voisins. Après de nombreux palabres, on a trouvé une solution ingénieuse: On attend qu'il dessoule!

    Dans ces environs, même si le marché donne une idée de fête, les populations sont miséreuses, ne font souvent, en dehors des travaux de moisson du maïs qu'un repas par jour, pas d'électricité souvent, et le froid de novembre à avril, l'humidité en permanence. Nous sommes passés avec AG Monde voir un de ces villages.

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Les vêtements sont en chanvre que les femmes récoltent, tissent, teignent, cousent

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    La base de l'alimentation est le porc et la farine de maïs que ce grand-père H'Mong est en train de moudre.

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

     

    On essaie les chaussures..........

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    ....aux pieds des enfants

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Des imperméables, chaussures et....les bonnets de Katrina, il y en aura pour tout le monde

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Paul, à la recherche de points de vue

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Les dents en or sont considérées comme un bijou chez les H'Mong. Aiutrefois ils le produisaient eux-mêmes. Maintenant les dents sont en métal doré et sont implantées par des Chinois.

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Lorsque nous arrivons, les villageois sont déjà installés pour le spectacle

    Et puis, c'est la région des Lolo Noir. Alors, nous y assisterons à une cérémonie traditionnelle, conviés par notre ami Hông, le chef du village Giai et Khoi, le secrétaire.

    J'aime bien aussi discuter avec Paï, le Chaman, mais il est souvent fatigué par les nombreuses cérémonies de sa charge. Un jour, je vous raconterai son boulot....Très dur! On risque même la noyade!

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

     

    Les enfants, eux, continueront à jouer au cerceau jusqu'au début de la danse

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Nos chauffeurs occupent carrément la tribune présidentielle

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Et les filles du village, habillées dans le somptueux costume des Lolo Noir apparaissent pour rejoindre la cour de la Maison Communale où se déroulent tous les cérémoniaux.

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Un musicien, Giai, aussi chef du village, un seul groupe d'instruments, les deux gongs du village, en bronze et ornés de signes culturels.

     On ne prendra congé de nos nouveaux amis qu'après qu'AG Monde les ait remerciés de nous avoir invités à contempler la cérémonie en leur offrant des cadeaux.

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

     

     Et les enfants?....Vous pensez bien qu'ils n'ont pas été oubliés, après avoir fait une partie de base ball avec Guy, ils auront aussi de quoi passer l'hiver. 

    D'ailleurs, le lendemain, revenant dans la plaine et s'arrêtant dans un village de cultivateurs de chanvre, l'école et collège reçut aussi notre visite.

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

     

    Là, Guy a repris ses fonctions de coach sportif omnisport en enseignant le frees-bee aux élèves:

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

     

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Bonne surprise de constater que la nature était en retard, ce qui fait que nous avons pu voir quelques travaux de moisson au mois de novembre

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Et aussi des rencontres diverses, des récoltants de miel de menthe (un délice), une famille de producteurs de ruou, des paysans amusés qu'opn vienne les aider à faucher et à battre le riz.

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    Nous rejoignons alors Hanoi pour terminer, en apothéose dans la Baie d'Halong.

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

     

    La jonque "Syrena" était une jonque de luxe. Vietlanddiscovery avait voulu nous faire ce cadeau, et Nathalie et François avaient gardé le secret jusqu'au bout.

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

     

     

    La magie de la Baie opère toujours, surtout à la sortie d'un voyage qui a alterné de longs trajets en voiture. Farniente, canoë, baignade, visite de villages de pêcheurs, de ferme d'huitres perlières, etc...etc..

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

     

     

    Rien de tel pour faire ses au revoir au pays et de nous faire à l'idée  que le voyage ne continue a une fin.

    Les deux soirées sont rythmées au son d'une rythmique qui a renvoyer passagers et équipage sur le plancher de danse.

    La soirée d'adieu apportera ses moments d'émotion.

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

    AG Monde chez H'Mong et Dao, épisode 3

     

    Merci, et revenez nous vite

     

    Enfin, je ne peux m'empecher d'intégrer cette vidéo émouvante faite par Nathalie Brunette et vous comprendrez tout de la formidable ambiance qui régnait dans ce projet et que nos amis de Gatineau ont réusis à exporter tout au long de leur voyage.

            Vidéo de Nathalie Brunette- AG Monde


    votre commentaire
  • On verra donc la Baie d'Halong, au sortir des montagnes, en apthéose d'un périple au milieu des ethnies minoritaires du Nord-Ouest, au travers des somptueux paysages du plateau karstique de Ha Giang, à la rencontre des enfants pauvres omniprésents dans cette région.

    Pas question de parcourir cet itinéraire avec un car pullman, mais il a fallu opter pour 3 véhicules adaptés à l'état des routes de ces contrées, et surtout avec 3 chauffeurs expérimentés, habitués à sillonner la région.

    AG Monde chex H'Mong et Dao épisode 2

    Les chauffeurs "s'échauffent: Hoang, Huy et Than

    La première étape nous conduira au bord du lac de Thac Ba, chez un Chaman de l'ethnie Dao Pantalons Blancs, au milieu de cette végétation tropicale dans laquelle leur maison sur pilotis est noyée.On y accède par un chemin en terre pas plus large que le van qui nous transporte, mais presque reposant après 30 km d'une route défoncée.

    AG Monde chex H'Mong et Dao épisode 2

     

    AG Monde chex H'Mong et Dao épisode 2

    Chacun prend ses quartiers dans la salle commune typique de cette ethnie et prépare sa couche pour la nuit: Un matelas posé sur des lattes, sous une moustiquaire et séparé du voisin par un rideau de tissu....Et personne ne se plaindra d'avoir mal dormi ici. Il faut dire que les maitres de séant ne vont pas ménager leur peine pendant le diner qui va précéder le repos.

    Les femmes, tantes, soeurs, grand-mères sont venues nous accueillir dans leur costume traditionnel et participeront au souper.

     

    AG Monde chex H'Mong et Dao épisode 2

    AG Monde chex H'Mong et Dao épisode 2

    Le repas est succulent, tout le monde y fait honneur et cela nécessite une humidification par le produit maison: Un alcool de riz bien doux, aromatisé de miel et de gingembre, tous ingrédients issus de la production familiale.

    Ba, le chaman, chef du clan, revêt les attributs de son sacerdoce et nous entonne des incantations, assisté de son fils, également Chaman. Il nous montre les livres traditionnels qui content l'histoire de la famille au travers des générations.

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nos deux chaman font si bien pour chauffer leur public que l'ambiance monte sous la houlette de meneurs que nous n'avons pas bien réussi à identifier, s'étant travestis dans les costumes locaux.

    AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2

    AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2

    AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2

    AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2

     

    Mais "il n'y pas de meilleurs amis qui ne se quittent", les tantines crachent le bétel, les filles débarassent la natte et Ba donne le signal de fin de fête, "On ne sait jamais, la maison est solide, mais ils me casseraient bien les pilotis!"

    AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2

    Le réveil se fait en douceur, au rythme d'une nature qui a donné tôt, le coup d'envoi par l'intermédiaire des coqs avoisinants.

    Après le petit-déjeuner servi sur la terrasse, nous allons profiter du spectacle de ce village au bord du lac de Thac Ba. Ce matin, c'est une randonnée qui attend nos amis, 3 heures à travers les champs de manioc, rizières, bananiers et bambouseraies avec de belles vues sur le lac et le contact avec les habitants.

    AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2

    Après le déjeuner, repos, puis départ vers le sampan de la famille Ba, pour une croisière à la rencontre des pêcheurs.

    AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2

    Fabrication des nasses a poissons

    AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2

     

    A la demande d'AG Monde, la famille de Ba a réuni les enfants du village. Il leur sera donné des vêtements, chaussures, jouets et ils resteront participer à des jeux, collages, découpages, etc...

    AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2

    Après avoir sévi à Yen Thang, Louise récidive....Mais les petits Dao sont bien plus calmes

    AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2

    Elle est aidée, cette fois, par Yves, Carole et Geneviève

    AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2

    Rachel fait voler les bulles de savon..............

    AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2

    Ce qui n'amuse pas que les petits

    AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2

     

     

     

     

     

     

     

    AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2

    En remerciement, les enfants interprèteront, au souper, des chansons traditionnelles

    AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2

    AG Monde chez H'Mong et Dao épisode 2

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique