•  

    Chez les Dao(prononcez Dzao)

     

    Connaître son ignorance est la meilleure part de la connaissance. "

    L'article qui suit a été écrit d'après nos nombreux voyages chez cette ethnie, chez qui nous avons été hébergés, qui nous ont invité à assister à des mariages et aussi à faire la fête, lorsque, par exemple, Chi, la petite Dao Quan Trang a été définitivement rétablie gràce à "Les Enfants d'En Face France". Il a été étayé par des publications officielles, comme celles du Musée d'ethnologie du Vietnam. Par contre, j'ai pu voir des contradictions de entre ce que j'ai lu et j'ai vécu, et aussi d'autres variantes.

    Ainsi, un habitant de Sapa m'a affirmé que les Dao n'avaient pas de Chaman mais des prêtres, ce qui me fait déduire que les Dao Rouge n'ont pas de Chaman, mais je connais personnellement un Chaman Dao Tunique et 3 chaman Quan Trang.

    On peut en tirer la conclusion, qu'à partir de la souche commune, chaque collectivité a pu changer ses traditions, selon son voisinage, son terrain d'élection ou le caractère de ses individualités.

    A Sapa chez les Dao Rouge  

    En parcourant les montagnes du nord du Vietnam, vous ne pouvez pas ne pas rencontrer les habitants de ces pentes, aux vêtements indigo rehaussées de rouge écarlate.

    Ils sont les membres du groupe de langue H’Mong/Dao, dont font aussi partie les Pa Then.  Selon les régions, ils sont organisés en groupes locaux, comme les Dao Rouge (Do), Noir (Den appelés aussi Kim Mun ou Lantien), à Pantalon serré (Quan Chêt), à Pantalon Blanc (Quan Trang), à Sapèques (Tien), à Tunique (Ao Dai), etc….

     On les nomme aussi Yao, Man, Trai, Dong, Diu Mien, Kiem Mien, Kim Mun et ils sont, au total, 621000. Ils sont venus de Chine (XIIIè au XXè siècle)

    Dao Rouge à Sapa

    Dao à Tunique au marche de Quyet Tien

    L'hospitalière Mao, Dao à Tunique de Nam Dam (Ha Giang)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

       Femmes Dao Tien (Van Ban)

     

     

    L’ethnie Dao se compose de 12 lignées dont le Ban est l’ainé. Chaque lignée se divise en branches, elle-même divisée en Grandes Familles. Le chef de chaque grande famille est responsable du Culte des Ancêtres, sa demeure étant « la Grande Maison »   (L’organisation subit des variantes , selon les groupes locaux)

     

     

    Autel des Ancêtres Dao Tunique Nam Dam

    Leur habitat préféré est la maison à même le sol, mais la maison sur semi pilotis est fréquente à flanc de montagne, on n’est pas obligé, ainsi d’aplanir le sol.

     

     

     

     

     

     

    Maison sur pilotis Dao Quan Tran (Yen Bai)             Décorations rituelles sur les poutres du                                toit en palmes

    Avant de construire la maison, il faut considérer l’âge des membres de la famille, du chef. La veille, on enterre un bol rempli de quelques grains de riz (ils symbolisent  la famille, le bétail, l’argent). On interprète les songes de cette nuit là, puis, le lendemain, on regarde le bol, et si le riz est toujours à la bonne place, on peut  bâtir ici.

    La maison était en torchis, puis en planches de bois, mais, depuis la réglementation sur le bois, on construit en parpaings (moins poétiques mais moins chers) et, quelques fois on revient au torchis.

     

     

     

     

     

     

     

        Construction d'une maison en torchis              Environnement des maisons à Thac Ba

           Dao à Tunique (Yen Minh)

    Les arts et la littérature folkloriques meublent heureusement la vie intellectuelle des Dao. Depuis longtemps, les Dao utilisent l’écriture chinoise (mais prononcée à la manière Dao) pour copier les livres de culte, de généalogies, écrire des contes (humoristiques, rimés ou traditionnels), devinettes, chansons folkloriques. Les Pa Dung sont des chants alternés lyriques.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Livre de culte de Ba, Chaman Dao Quan Tran (Yen Bai)

    Les Dao pratiquent le culte des ancêtres, mais sont également influencés par les trois religions majoritaires du Vietnam et particulièrement, le Taoïsme.

    Un chaman (prêtre, chez les Dao Rouge) sait lire les caractères démotiques originels sur les livres de culte, les poèmes. Il fait aussi passer le rite le plus important de la vie d’un jeune Dao, l’initiation. Les Dao sont le plus souvent Taoïstes et adorent l’ancêtre commun, Ban Vuong. Il est présent pour tous les évènements de la vie de son clan

    Ba, Chaman de niveau supérieur et son fils, niveau 2

    Les Dao ne prennent que 2 repas par jour (midi et soir), mais 3, pendant les moissons.

    Les femmes Dao se coiffent de façons diverses : Les Dao Rouge ont les cheveux enroulés autour de la tête et les sourcils rasés, les Dao à Pantalon Blanc ont le chignon relevés sur la nuque avec une raie au milieu, d’autres portent les cheveux courts et enrobés de cire d’abeille  (Sapèques, Lo Giang, Pantalon Serré)

    Les Dao élèvent beaucoup de cochons, poulets, canards, oies et pigeons.

     

    Dao Lan Tien de Tam Duong (Lai Chau)

     

     

     

     

     

     

     

                    Coiffe Lan Tien                                          Bonnet d'enfant Dao Lan Tien

     

                                                   (A suivre)

     

     

    « Le monocorde du Nha Qué 21Chez les Dao (suite) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 23 Avril 2015 à 22:58

    belle étude!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :